Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 20:16
Participants : Akrilite (Kevin), Bbanpc, Guigui, Jibé, Jihem 
 
Ce matin, je me suis un peu emballé en voyant le soleil et j'ai fait mon Guigui en partant en manches courtes. Assez vite les nuages sont apparus et je commençais à m'interroger sur mon choix vestimentaire en allant rejoindre les autres au Château de Vincennes (hé oui, cela change de d'habitude, mais c'était pour suivre la trace à Guigui, donc on ne dira rien ... enfin pas tout de suite  :p ).
 
A Nogent, j'ai décidé d'aller me faire la côte du Pavillon Baltard que j'ai bien avalée, étant encore frais (heureusement, après quelques km, cela aurait été malheureux autrement), mais cela n'a pas empêché le palpitant de monter en cadence. J'ai ensuite redécouvert mes vieux singles que je prenais du temps où j'habitais à Nogent et fréquentais plus régulièrement le bois. 
 
Au château m'attendaient Jibé avec l'Azimut Bike étincelant et Bbanpc avec le Rocky Mountain flambant neuf, noir mat, discret, mais classe, il faut l'avouer, et surtout très léger   :coeurs: . Puis est enfin arrivé Guigui, lui aussi avec son nouveau vélo, le Spé S-Works noir également avec quelques touches de rouge et de vert (ce n'est pas du niveau de tuning du Spark, il faut le dire, mais celui là est imbattable  :lol:). Belle bête également (je parle du Spé, pas de Guigui  :lol: ) qu'il va falloir apprendre à dompter ... surtout dans les descentes vu qu'avec ses 160 de débattement, c'est plutôt son terrain de jeu.
 
On hésite sur le chemin à prendre, Guigui ayant peur de salir sa transmission, comme d'hab', et nous conseillant la N6, alors que Bbanpc et moi penchons pour des chemins quitte à se prendre de la boue, c'est pas grave, c'est du VTT. On fait un peu n'importe quoi avec des bouts de petits chemins et le polygone à contre-sens pour finir du côté de Gravelle par une descente que Guigui connaît bien et où il lâche un peu les freins ! A propos de freins, les miens couinent, comme d'hab' diront certains, et ce n'est que le début.
 
On va ensuite suivre la Marne, repartir vers Paris (jamais vu cela pour aller au Griffon  :shock: ), revenir sur Créteil (on a évité l'A86 de justesse) et finir par rejoindre le Piple, où, bien emmené par Bbanpc j'ai amélioré mon temps (et encore je suis passé du mauvais côté à la barrière et j'ai dû m'arrêter).
 
J'ai eu un oeil pour ma boulangerie, sans craquer (bravo Jihem, beau self control !) et nous avons alors attaqué la partie préférée de Guigui, le single plein de boue (ma traannnssmmiiissiiiiion !!!!), qui, effectivement, était ... plein de boue. Etant toujours en Racing Ralph (oui, je sais, je suis un peu feignant dès qu'il s'agit de toucher au vélo), je n'avais pas vraiment d'adhérence donc j'y suis allé mollo, mais même au ralenti, on a réussi à semer Guigui et Jibé. A croire que Guigui descendait de vélo avec son chiffon pour essuyer sa transmission à chaque tâche de boue ! :mdr2: 
 
Au Griffon, on a pris l'allée Royale puis la descente habituelle à gauche du sommet mais en la poursuivant tout droit, sauf Guigui et Jibé, qui ne nous avaient plus en visu et ont pris les virages relevés à droite. On les a retrouvés au pied de l'allée Royale, en même temps qu'un pote de Guigui, ce dernier s'étant arrêté dans la descente, non pas pour essuyer sa transmission, mais pour envoyer des SMS à son pote, Kevin, alias Akrilite qui s'est inscrit sur le forum et dont le Griffon est le terrain de jeu. Effectivement, il connait très bien et nous a fait découvrir de nouvelles descentes et montées bien intéressantes. Difficile de s'y retrouver, aussi, j'ai mis le plan avec la trace qui montre bien qu'on a couvert le Griffon dans tous les sens.
 
A un moment, mon frein s'est mis à couiner en continu. Heureusement super Bbanpc était là pour remettre de l'ordre dans tout cela et on n'a plus rien entendu ensuite.
 
Guigui a eu un peu de mal pour trouver un bon réglage sur sa fourche, un coup trop molle, un coup trop dure et s'est fait un peu chambrer par Bbanpc lors de contournements ou refus d'obstacles. Pas encore prêt pour aller à Bleau dimanche, notre Guigui.
 
De mon côté, lors d'une des nombreuses pauses papotage concernant les différents modèles de vélo (dès qu'on lance Bbanpc sur le sujet, on ne l'arrête plus  :lol: ), hormis les innombrables agressions par les moustiques, je me suis fait une frayeur, sentant soudainement une présence le long de ma jambe ... c'était un chien que je n'avais pas vu venir, qui me reniflait. Ouf, cette fois, pas de morsure, mais je me méfie, je ne les sens pas du tout ces maudits clébards !
 
Guigui et Jibé étant un peu rincés ont pris le chemin du retour, tandis que nous poursuivions notre découverte des chemins inconnus du Griffon avec Kevin, qui nous a fait prendre quelques côtes bien casse-pattes et des descentes un peu plus engagées mais à refaire, si on les retrouve, car pas mal du tout.
 
On a ensuite laissé Kevin pour rentrer par le Piple (j'ai encore été héroique devant ma boulangerie ...) et les bords de Marne.
 
Mes statistiques :
Distance : 65,3 km
Moyenne : 16,8 km/h
Vitesse maxi : 41,4 km/h
D+ : 557 m (GeoRando)
 
Le Griffon en long et en travers :
 
 
 
 
Complément de Jibé
 
Je me dois de compléter ce CR.
 
Mon genou me faisant mal à chaque fois que je forçais dans les côtes, nous avons laissé les anciens et le petit nouveau discuter matos au niveau de l'allée Royale et se faire piquer par les moustiques (le Griffon est envahi).
 
Retour sur Boissy tranquillement mais Guigui commence à avoir faim... Il va falloir vraiment qu'il comprenne qu'un Kitkat ne nourrit pas ... donc pause Boulangerie pour s'envoyer 2 pains aux chocolats. On remonte en selle, on fait 30m et on croise Petit dragon sur sa monture à 4 roues qui vient chercher sa baguette.
 
On continue direction les coteaux de Chennevières parce que c'est la seule route que je connais bien pour rentrer :lol: .
 
Guigui est motivé pour s'envoyer les côtes au dessus de la Marne, je tire un peu la langue avec mon genou .... mais on continue... J'essaie de le faire changer d'avis en lui disant "ça ne sert à rien qu'on monte jusqu'aux marches au dessus de la Marne", Guigui insiste "j'aime bien les marches".
 
Il file devant avec sa nouvelle monture, et je reste prudemment derrière (comme à mon habitude).... j'arrive au milieu et qui je vois par terre en contre bas ... Notre Guigui qui a fait THE OTB.
 
Je relève Guigui qui me demande immédiatement si son vélo n'a rien  :heart:  :heart:  :heart: 
Le S-works est bloqué entre le mur et la rambarde, pour détailler la position : la roue avant est coincée contre le mur et et la route arrière au dessus de la rambarde... Il n'a rien, il n'a pas glissé, il est resté bloqué.
 
Par contre le Guigui est pas mal amoché : grosses égratignures au niveau du coude gauche, de l'épaule et ça saigne au niveau des doigts mais heureusement rien de cassé.
 
Voici le lieu de l'OTB
 
 
Le Guigui
 
 
 
Je lui propose de prendre le RER pour rentrer mais il insiste pour continuer en VTT. On enchaîne donc sur l'avenue du Bac puis tout le temps tout droit pour rejoindre le bois et l'avenue de Gravelle où nous nous séparons.
 
Au final pas mal de km :
55,6km et 432m de D+
 
Au final je suis arrivé chez moi en même temps que Jihem...
 
Complément de Jibé
 
Je me dois de compléter ce CR.
 
Mon genou me faisant mal à chaque fois que je forçais dans les côtés, nous avons laissé les anciens et le petit nouveaux discuter matos au niveau de l'aller royale et se faire piquer par les moustiques (le griffon est envahi).
 
Retour sur Boissy tranquillement mais Guigui commence à avoir faim... Il va falloir vraiment qu'il comprenne qu'un Kitkat ne nourrit pas ... donc pose Boulangerie pour s'envoyer 2 pains aux chocolats. On remonte en selle, on fait 30m et on croise Petit dragon sur sa monture à 4 roues qui vient chercher sa baguette.
 
On continue direction les coteaux de chenneviere parceque c'est la seule route que je connais bien pour rentrer :lol: .
Guigui est motivé pour s'envoyer les côtes au dessus de la marne, je tire un peu la langue avec mon genou .... mais on continue... J'essaie de le faire changer d'avis en lui disant "ça ne sert à rien qu'on monte jusqu'aux marches au dessus de la marne", Guigui insiste "j'aime bien les marches".
 
Il file devant avec sa nouvelle monture, et je reste prudemment derrière (comme à mon habitude).... j'arrive au milieu et qui je vois par terre en contre bas ... Notre Guigui qui a fait THE OTB
 
je relève Guigui qui me demande immédiatement si son vélo n'a rien  :heart:  :heart:  :heart: 
Le S-works est bloqué entre le mur et la rambarde, pour détailler la position : la roue avant est coincée contre le mur et et la route arrière au dessus de la rambarde... Il n'a rien, il n'a pas glissé, il est resté bloqué.
 
Par contre le Guigui est pas mal amoché : grosses égratignures au niveau du coude gauche, de l'épaule et ça saigne au niveau des doigts mais heureusement rien de cassé
 
Voici le lieu de l'OTB
 
 
 
Le Guigui
 
 
 
Je lui propose de prendre le RER pour rentrer mais il insiste pour continuer en VTT. On enchaîne donc sur l'avenue du bac puis tout le temps tout droit pour rejoindre le bois et l'avenue de gravelle où nous nous séparons.
 
Au final pas mal de km :
55,6km et 432m de D+
 
Au final je suis arrivé chez moi en même temps que Jihem...
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories