Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 21:17

Participants : Jean-One, Pakatak

Cette année, j'ai réussi à caser mes 2 adorables têtes blondes en colo la même semaine! Avec la bénédiction de ma femme adorée :oops: , je pouvais donc profiter de la première semaine d'août pour aller m'éclater en DH dans un bike park. Sauf que dans mon entourage, les quadras ne sont pas trop portés sur la DH ou bloqués par femmes et/ou enfants :no: .
 
Je commençais vraiment à désespérer de trouver quelqu'un de dispo, quand, lors d'une sortie au Griffon avec Akrilite, Pakatak nous rejoint et on en vient à parler d'un trip DH... Ses potes l'ont abandonner pour aller à Whistler et il est dispo la bonne semaine!
 
Patatak ne jure que par Châtel, il y retourne chaque année depuis 4 ou 5 ans... Adjugé vendu, on réserve un énorme duplex pour 6 personnes au cas où des potes nous rejoignent... Sauf qu'on doit vraiment puer du bec, parce qu'on a eu beau ratisser large (on a même proposé à Akrilite, c'est dire!!!), au final on est toujours que 2... :shock:
 
Pendant notre racolage, j'en ai profité pour regarder les vidéos du bike-park... Merde c'est fat :scratch:  Je réalise que je pars avec un gars de 25 piges que envoie du pâté... Que je n'ai touché qu'une seule fois à mon DH depuis l'été dernier... Que je suis trop vieux pour ses conneries... Que mon assurance ne couvre pas le rapatriement... Que la terre ça glisse... Que les pierres sont saillantes... Bref, je me chie dessus :suspect: :suspect: :suspect:
 
Arrive le jour du départ, 5h du mat chez Pakatak, on charge les vélos, tout notre bordel, et hop direction Châtel avec un petit détour par la Suisse pour éviter les bouchons... Sur une aire d'autoroute, Pakatak croise 2 potes à lui, Eric et Valentin, qui vont à Morzine juste à côté de Châtel. A croire que ce boulet a demandé à tout le monde sauf à ses potes :P
 
L'appartement est effectivement énorme, on récupère les forfaits et on affine les derniers réglages des vélos... Pakatak a pitié de moi avec mes vieux pneus que je traine depuis quelques années et me propose une belle paire de Magic Mary... Ca me rassure un peu, mais les pneus ne font pas le pilote... il va quand même falloir que je me sorte les doigts du cul :face:
 
Dimanche matin, il est temps d'aller rider! Arrivé en haut du télésiège, Pakatak me donne le choix: vert, bleu, rouge, noir, double noir, triple noir!!! Je suis chaud bouillant et on se jette pleine balle dans une... verte :P En fait la seule verte de la station... Ca passe bien (heureusement), je retrouve doucement mes marques sur le DH et j'arrive à suivre le rythme. On va doucement monter en difficulté avec des bleus qui sont malgré tout bien physique car gavées de gros virages relevés qui passent très fort sur les appuis.
Pakatak est comme à la maison, il se fait le beau river gap de 5-6m sur la People! Il est en confiance 8) :
 
 
On passera l'après-midi aux Lindarets, une petite station collée à Châtel avec quelques pistes super ludiques, notamment "Dans la forêt" avec de nombreuses passerelles à échelle humaine (que j'arrive à sauter sans me poser trop de questions) puis retour sur Châtel avec la Chatellane et son gros road gap. Pakatak est en confiance, à peine un coup d’œil pour repérer le saut, ça passait les autres années ! Sauf que les années précédentes, il devait arriver un peu plus vite... Je vous laisse admirer le style:
 
Sur le coup, j'ai bien cru qu'il allait se fracasser :affraid: Mais non, c'est passé au millimètre près! Notre Pakatak ne se dégonfle pas, il remonte et saute de nouveau le road gap, ce coup-ci ça passe nickel!
 
 
Vous prendrez note que pour l'instant nous restons sur des pistes bleues! Ca donne une idée du niveau des tracés :scratch:
 
Le lendemain après un tour de chauffe sur la verte, on teste notre première noire: "Haute tension" qui vient d'être refaite.
 
Je ne suis pas fier au départ, je ne sais pas à quoi m'attendre vu le niveau des autres pistes... Finalement, on se régale, c'est rapide, avec de beaux relevés qui envoient dans des portions bien raides, quelques pierriers! Bonne surprise!
 
Je suis en confiance et on décide de faire "Black Shore", un north shore à la canadienne en plein dans la forêt. J'ai vu quelques vidéos de cette piste et elle me donne vraiment envie. Arrivé à l'entrée, Pakatak me prévient: Tu vas voir c'est technique et il n'y a pas d'échappatoires sur les sauts, c'est une triple noir mec :twisted:
Effectivement ça paraissait plus facile en vidéo! On commence par un skinny, un saut en transfert à droite puis une bonne grosse passerelle.
 
J'ai jamais passé un truc aussi gros, la réception est 3m plus bas, avec un beau rondin qui ne fera pas de cadeaux si je suis court... Je me chie dessus, mais je finis par prendre la roue de Pakatak histoire d'avoir la bonne vitesse... Et hop! Lâché de gros lards! La chute est interminable, ça cogne fort à la réception, mais par miracle, je suis vivant! L’euphorie est de courte durée, arrivé sur le pont suivant, je négocie mal mon virage et je m'arrête dans un arbre :x
 
Sans élan, j'ai une bonne excuse pour ne pas passer le step up suivant :) Heureusement la réception est couverte de grosses racines! Les enchainements de sauts suivants passent tant bien que mal avec un bon repérage et les encouragements de Pakatak "Surtout freine pas et PEDALE!!!!".
 
Ce genre de piste, il faut la refaire tout de suite pour ne pas trop cogiter!
 
Un tour de télésiège et nous voilà devant le skinny à l'entrée de black shore. Je mouille mon short et suis ultra concentré, Pakatak me regarde et lâche: "Bon, d'une traite mon gars", la pression monte encore d'un cran. Sur ces mots, il se lance dans le skinny, perd l'avant et s'explose un peu plus bas! Pas de bobos, mais une méga crise de rire :lol: :lol: :lol:
 
 
L'avantage avec les Portes du Soleil, c'est que le domaine est énorme! Entre Châtel, les Lindarets, Morzine et les Gets, il y a vraiment de quoi faire et il y en a pour tous les gouts! Le mauvais côté, c'est qu'une semaine c'est trop juste pour bien mémoriser les pistes voir même pour toutes les faire! Alors quand, comme moi, on a une mémoire de poisson rouge, ça devient difficile d'anticiper les difficultés... :|
 
Un des grands moment du séjour c'est le river gap de la zougouloukata! C'est un saut d'une dizaine de mètres au-dessus d'une rivière qui se prend à mach 2. A mon avis, le jump de Châtel le plus engagé! Pakatak l'a déjà passé les années précédentes mais ce n'est pas un truc que tu fais entre 2 tartines au p'tit dej! D'autant que la prise d'élan est virile... Une grosse passerelle, une grosse double suivie d'une autre double encore plus grosse, une espèce de jump en transfert composé d'un tronc coupé dans la longueur et enfin le fameux river gap... Bref une triple noir taillée pour les suicidaires :twisted:
 
Pakatak part dessus en repérage, il veut déjà retrouver ses marques et évaluer la vitesse d'approche. Je me poste à côté du saut sur le tronc pour immortaliser le passage:
 
 
Pakatak passe le saut et quelque secondes après j'entends un gros BAAAAM!!! Je comprends qu'il a enchainé avec le river gap, mais vu le bruit, j'ai peur de le retrouver en miettes :pale:  Je descends sur une piste parallèle, personne sur le river gap, c'est bon signe, il ne s'est pas boité! Je le retrouve un peu plus bas, mort de rire! Sa roue arrière est pliée contre le cadre avec un plat de 20cm... Vive la garantie MP3!!
 
 
Ce n'est pas grave, Pakatak change de roue (heureusement il en a une en stock), remonte et recommence le saut. Entre temps, Valentin nous a rejoint. On attend le passage du cascadeur... le saut est énorme avec des gros rondins de bois prêt à t'accueillir si tu as le malheur d'être trop court! La tension est palpable... On entend un hélico au dessus nous, il vient évacuer un gars qui s'est explosé dans le lit d'une rivière un peu plus haut. Je m'inquiète vraiment pour lui, avec Valentin, on se dit que ce n'est pas raisonnable de sauter un truc pareil :( A ce moment Pakatak arrive à fond et saute!!! Il ne manque plus que le klaxon de général Lee dans shérif fais-moi peur :cheers:
 
Ca passe pile poil! Avec Valentin, on se regarde la bouche ouverte... :affraid: :affraid: :affraid:
 
Je vais vous épargner la balade en suisse pour remplacer la manette et le dérailleur de Pakatak (140€ pour du X5-X7 9V ça fait mal au c##), l'overdose de burger frites coca dans les petits restos, les mégas pistes noires ultra raides où tu penses ta dernière heure venue, les petits dej en écoutant maitre gims (Pak est fan...),la course avec les routeux, les virages en mode super-motard sur les portions bitumées, Pakatak qui se met une poussière dans l'oeil au moment de sauter une des plus grosse passerelle du bike park... et la collection de gamelles plus ridicules les unes que les autres.... La vidéo à la fin résumera tout ça 8)
 
 
 
 
 
Arrive le dernier jour de ride, nous le passons sur Morzine et les Gets avec Valentin et Eric qui crèchent là-bas et connaissent bien le secteur.
 
Une première descente pour se chauffer puis on part sur un long hors-piste entre les sapins! 10 bonnes minutes de descente dans un mur, à essorer les freins le cul posé sur le pneu arrière en essayant d'éviter les arbres... Franchement pas mon meilleur souvenir du séjour! Je me suis même retrouvé sans frein arrière tellement il surchauffait...
 
Arrivé en bas, on monte dans les oeufs pour rejoindre les Gets, Eric veut nous emmener sur une noire... Je signale que je n'ai vraiment pas pris mon pied dans la zone free ride et que j'aime autant des pistes "balisées" et plus roulantes... Eric m'assure qu'elle est "easy" juste une portion un peu raide et défoncée qui sera délicate. Je décide d'arrêter de faire mon p'tit vieux et de suivre le mouvement...
 
La piste est effectivement "facile pour une noire". Avec Pakatak, on s'arrête sur une passerelle en bois pour repérer un saut, Eric et Valentin eux, foncent devant. On saute la passerelle et on déboule sur la fameuse portion délicate.
 
Effectivement, c'est un mur complètement défoncé... On descend ça tout doux mais en bas du mur on trouve Eric assis par terre, il vient de chuter lourdement, il a mal au poignet et à la hanche. Rien qu'à la vue de son poignet, même si on est pas médecin, on a pas de doutes :( On appelle les secours...
 
Eric partira avec les pompiers, bilan: fracture du cubitus et du radius... Pas glop :(
Le reste de la journée on va y aller molo, de toute façon, on découvre toutes les pistes et la chute d'Eric nous a quand même bien refroidi!
 
Au final, je suis partagé sur cette semaine, en me mettant dans la roue de Pakatak, j'ai bien progressé dans mes trajectoires et ma position dans les gros virages relevés. Par contre, je me suis chié dessus sur les sauts, j'espérais que voir sauter Pakatak me motiverait, mais la différence de niveau était telle que l'effet était inverse. De plus, mon incapacité à mémoriser les 3/4 des pistes n'aidait rien.
A côté de ça, on s'est bien marré avec Pakatak et c'est bien là le principal :afro:
 
Place aux 20 minutes de vidéo :bounce: :
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-One - dans VTT 2015 Rhône-Alpes DH
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories