Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 14:38
Participants : Jihem, Petitdragon
 
On ne sait pas si c'est parce que la destination du jour n'était pas le Griffon qu'on ne s'est retrouvé qu'à deux aujourd'hui, mais c'était peut-être une des dernières occasions d'aller à Vallières avant que le terrain ne devienne boueux.
 
RV à 8h30 chez moi, pour une petite séance lubrification du Rocky, avant le graissage prochain avec Bbanpc, le Rocky craquant sauvagement depuis que j'y ai mis du dégrippant au niveau des fixations de l'amorto.
 
Il fait plutôt froid ce matin, autour de 6° et le soleil attendu n'est pas encore vraiment là, aussi, on part avec les vestes légères, mais vestes quand même. Pas grand monde sur la piste où l'on voit que les arbres se teintent de plus en plus des couleurs de l'automne. Manque plus que le soleil pour faire une belle photo, peut-être la prochaine fois. 
 
Au pont où l'on traverse pour aller au canal, 3 types sortent devant notre nez, on les rattrape, on les double ... et ils s'accrochent tandis qu'on tape la discute entre nous. Assez vite, ça m'énerve d'avoir des suceurs de roue, surtout qu'on ne fait pas la course, on discute, même pas moyen de papoter tranquillement. J'accélère donc la cadence histoire de prendre un peu le large, mais au bout d'un moment, un des trois revient et s'accroche. On passe donc la vitesse supérieure jusqu'au bout de la piste, où il lâche enfin pour attendre ses potes.
 
Au parc de Noisiel, on prend le single sur les côteaux, puis la descente que j'ai filmée en long et en large l'autre jour. Ah ça fait du bien de ne pas avoir à la remonter 40 fois aujourd'hui. Après la chocolaterie, il n'y a pas grand monde, donc on met les watts sur le petit single au bord de la Marne, mais je reste quand même à 6" de mon meilleur temps.
 
On traverse la Marne, et là, on tombe sur une course à pied que l'on va suivre jusqu'au bois de Vaires, où le parcours est fléché mais, là, il n'y a pas encore les coureurs, on en profite donc avant d'emprunter le chemin des vaches, pour rejoindre Pomponnette. Petitdragon met du rythme tandis que moi, je me mets en mode promenade moulinette pour récupérer un peu du bon rythme depuis le début de la sortie et en provision des grimpettes à venir, la première étant celle de Villevaudé, qui pique toujours autant.
 
Au sommet, c'est la pause barre, rapide, avant de suivre le chemin sous le camping et de remonter pour aller rejoindre la descente du bois de Luzancy. Petitdragon part à donf, je suis juste derrière, ça n'a pas l'air trop gras, on va pouvoir s'amuser. Devant nous, un tronc penche dangereusement au dessus du single, Petitdragon ne ralentit pas, se baisse ... et passe, je ne ralentit pas, je me baisse ... et vois que cela ne va pas passer, je ne suis pas un nain, moi :P , et il faut un freinage en urgence en posant le pied par terre pour passer sous l'obstacle. Pendant ce temps, Petitdragon a pris le large, je le vois loin devant maintenant. Pas grave, j'attendrai le prochain barbelé où il restera accroché, comme la dernière fois, pour le rattraper  :76: .
J'enchaîne les virages à bon rythme :154: , ce n'est pas vraiment gras, les pneus tiennent, mais juste à la sortie d'un virage, je me trouve face à un vététiste qui monte. Gros coup de frein, dérapage de l'arrière et je l'évite, tout comme Petitdragon juste avant moi, comme il me l'a dit après, vu que je ne le voyais plus à ce moment là. Le coin a un peu été dévasté, avec pas mal de coupes d'arbres et du coup, on ne retrouve même plus les barbelés sauvages, enfin, c'est pas une grosse perte ...
 
On remonte alors sur Carnetin par le petit chemin qui rejoint la Dhuys. Au milieu des buissons, il faut franchir de grosses marmites pleines de boue, ça faisait longtemps ... et cela ne nous manquait pas du tout ! Les bords sont en dévers et glissants, difficile donc de passer sans que la roue arrière ne finisse dans la bouillasse. Ca promet pour Vallières, nous qui espérions que ce serait à peu près sec :no: .
 
A Carnetin, on zappe la pause officielle pour se prendre directement la descente. Dans le bois, c'est bien défoncé, mais pas de boue, et avec nos vélos d'enduro, ça passe nickel. On se retrouve juste, nez à nez, une fois de plus, avec un vététiste en train de remonter, mais lui, s'était rangé sur le côté, si bien qu'il ne nous a pas gêné. Sur le bas du premier secteur, encore un tronc qui penche, nous obligeant à nous coucher sur nos montures pour passer sans encombre. La deuxième partie de la descente est humide sur la partie herbeuse, je fais gaffe avec la petite ornière qui fait office de single et passe plutôt dans l'herbe ... ce qui me projette un peu de rosée dans la tronche, tandis que Petitdragon, resté sur l'ornière, en profite pour me dépasser et attaque en tête la partie motocross avec la petite bosse sympa à la fin.
 
Surprise, les bords de Marne de Vallières ne sont pas gras du tout, il y a juste de la rosée dans l'herbe. On va alors se faire le single le long du grillage où, sur un passage d'arbre étroit, mon guidon touche le grillage à droite, pour me projeter à gauche, où je finis contre le tronc d'arbre :suspect:. Pas de bobo, ça repart pour attaquer dans la foulée la grosse montée des ornières où il n'y a plus d'ornières :lol: . C'est sec, donc pas d'excuse pour pas monter, faut juste s'accrocher. Le Rocky se remet à craquer fortement, le lubrifiant n'est visiblement pas suffisant, il faudra vraiment la séance graisse pour le remettre complètement en état. Petitdragon me passe sur le premier secteur, le plus raide, mais je le rattrape sur la fin de ce secteur, il a un petit coup de mou, du coup, je finis les deux autres coups de cul devant. Cela faisait longtemps que ce n'était pas arrivé, Petitdragon me mettant largement la pilule dans les montées ces derniers temps :252: .
 
Le terrain est parfait pour aborder la descente avec les lacets ... que rate Petitdragon qui file tout droit. Heureusement, il m'entend quand je l'appelle et revient sur ses pas. Je pars en tête, et comme d'hab, j'entends sa roue libre, bruyante, derrière, le genre de bruit qui met bien la pression en descente. On enchaîne les épingles, et dans la seule où il y a un raccourci, évidemment, comme je m'y attendais, il coupe pour me griller la politesse et finir devant en bas. En bas, justement, je l'ai suivi sur l'option droite, alors que j'ai l'habitude de prendre l'option gauche, du coup, je découvre tout en bas un petit jump juste avant un virage ... qui tourne plus que je ne le pensais, du coup, je sors large, bien large, rase les arbustes mais passe quand même sans me vautrer :oops: .
 
Petitdragon de nouveau a fait le trou suite à cette petite erreur de trajectoire et je dois cravacher un peu pour le rejoindre avant la sortie du bois, avec je le répète, car c'est rare en automne, un chemin au bord de Marne parfaitement sec. On va alors suivre la Marne jusqu'au pont de Chalifert pour une deuxième pause barre, tout aussi rapide que la première, suivi d'un arrêt pipi express, et c'est reparti sur le petit chemin le long de la Marne, toujours de ce côté de la Marne (nous n'avons pas traversé par le pont). Je suis devant et à un moment, je me retourne, n'entends pas la roue libre de Petitdragon et quand je me retourne pour reprendre ma trajectoire, sur le petit single tout étroit en bordure de champs, j'ai un peu dévié, et je pars sans pouvoir redresser dans les labours où je m'embourbe quelque peu. Petitdragon hilare me double tandis que je reprends le chemin.
 
Retour sans histoire jusqu'à Lagny, puis sur les bords de Marne où on lève un peu le pied, les cuisses commencent à fatiguer, avant de rejoindre l'écluse ... et la course à pied. Après les enfants à l'aller, nous avons droit aux filles maintenant, mais attention, Guigui, ne t'emballe pas, ne regrette pas tout de suite de ne pas être venu, ce doit être la catégorie vétéran, donc pas de ton âge  :P.
 
On se fait ensuite le single de la base de Vaires, à un rythme correct mais vraiment sans forcer, car cela devient dur. En plus, le soleil attendu n'est toujours pas là, et il ne fait pas bien chaud, avec même un petit vent pas très sympathique.
 
Sur la piste, alors qu'on roulait correctement, deux gars nous déboulent devant ... ça ne vous rappelle rien ? Ce ne sont pas les mêmes qu'à l'aller, mais le résultat va être un peu le même, je les rattrape sans le vouloir spécialement, du coup, c'est nous qui sommes en position de suceurs de roue, le temps de récupérer et éventuellement de les dépasser, même si on ne se sent pas trop la force de se tirer la bourre encore une fois. Quand les gars s'aperçoivent de notre présence (hé oui, parmi nous, si vous avez suivi, il y en a un qui a une roue libre peu discrète), ils accélèrent. Comme on est calé derrière, on les suit sans problème. Par contre, assez vite, ils prennent la route pour éviter la plage de Gournay, suivi par Petitdragon sans que je m'en aperçoive. J'ai plein d'obstacles au bord de l'eau entre les coureurs, les promeneurs, les cyclistes et autres animaux et quand je ressors, je vois passer les deux gars et pas loin derrière Petitdragon. J'accélère et rattrape puis dépasse tout le monde, moi sur la piste cyclable, eux, à côté (enfin au début) sur la route. Ils ont dû s'arrêter à un moment car quand il n'y avait plus que la piste cyclable, quand j'ai attendu, il n'y avait plus que Petitdragon qui a rappliqué, un peu cuit. Je n'étais guère mieux après ce petit baroud d'honneur, et comme plus personne ne nous a fait la course sur la suite, on a fini plus tranquillement, pour arriver à Bry avec les jambes bien lourdes et l'apparition, enfin, du soleil. J'ai laissé Petitdragon qui devait encore faire de la route avec quelques bonnes côtes, bien content d'être arrivé à la maison.
 
Statistiques
 
Distance : 58 km pour moi et 80 km pour Petitdragon
Moyenne : 17,6 km/h pour moi et 18 km/h pour Petitdragon 
D+ : 389m pour moi (GeoRando) et 657m pour Petitdragon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories