Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 14:39
Participants : Akrilite, Jibé, Jihem, Petitdragon, Raph
 
Super beau temps ce matin, parfait pour bien démarrer sur le vélo, un grand week-end de 4 jours.
En plus, ce matin, on a le plaisir d'avoir Akrilite, qui a réussi à abandonner son Griffon, et le retour sur le VTT des deux routards de l'hiver, Jibé et Raph. C'était même la première sortie de l'année avec Raph, pour moi, et seulement la cinquième sortie ensemble depuis le trip de l'année dernière.
 
On part tranquille, avant d'attaquer le bord du canal où cela commence un peu à rouler. Pour ma part, je calme le jeu, je ne suis pas encore chaud, contrairement aux autres qui ont déjà tous plusieurs km dans les pattes, d'autant que le genou qui m'a bien fait mal hier, est toujours douloureux.
 
Au parc de Champs, Raph teste sa dernière acquisition, une tige de selle téléscopique, qui lui sera bien utile pour le trip dans les Alpes ... une fois qu'il s'y sera habitué car là, cela le perturbe de ne plus rien avoir entre les jambes (c'est vrai, c'est une expérience qui peut être traumatisante Razz). Pas de bol, on se prend un boulet sur la deuxième partie de la descente, pas moyen d'envoyer, ni de doubler, il a donc fallu finir sur les freins Evil or Very Mad.
 
Accélération ensuite, sur le single au bord de Marne après Nestlé, malgré les promeneurs, qui ont bien gêné, donc pas de danger pour le kom sur ce segment. Après avoir traversé la Marne, puis l'écluse, on a rejoint le bois de Vaires, et, c'est à signaler, pour une fois, on a pris le bon chemin qui sort où il faut pour rejoindre le sentier des vaches.
 
Après Pomponnette et le raccourci maudit de Petitdragon (arrivée en contre-sens sur la sortie d'autoroute, puis sens interdit), on est arrivé sur le secteur du batard qui m'avait coursé la dernière fois. Mes acolytes étant en nombre, j'ai demandé une garde rapprochée, et tel le centurion romain dans Astérix, j'ai demandé une formation en tortue, autour de moi. J'ai bien fait, l'affreux clébard était fidèle au poste et évidemment s'est précipité sur nous. Bien protégé (merci les gars :bravo:), je suis passé sans encombre, alors qu'Akrilite, l'ami des chiens, domptait la bête.
 
Après ces émotions, on a enchaîné par la cote bien raide de Monjay la Tour qui a surpris ceux qui ne la connaissaient pas, car elle grimpe vraiment bien. Jibé s'est félicité d'avoir fait de la route cet hiver, ça l'a bien aidé. Poursuite par le chemin sous le camping et la bonne remontée derrière. Du côté du genou, qui était bien chaud, plus de douleur, parfait.
 
Il était temps d'attaquer la descente du Bois de Luzancy, pas violente en terme de pente, mais ludique, avec des pièges (boue, ornières, barbelés, arbres, remontées ...) et pas mal de relances. On a pas mal envoyé car Akrilite, Petitdragon et moi entrons dans le top ten sur Strava (segment Bois de Pomponne). Après ces efforts, c'était le moment de se sustenter, avec un Akrilite qui avait carrément prévu un sandwich, à je ne sais pas quoi, mais au moins avec du miel (on le retrouve bien, notre petit ogre Wink).
 
Remontée le long des champs en direction de la Dhuys, avec un passage des cuvettes (boueuses) qui nous a divisé en 2 groupes : Akrilite et Petitdragon s'attaquant aux cuvettes, le reste contournant par un champ en labour, pas franchement roulant, surtout que la bordure était jonchée de branches d'épineux fraîchement taillés, un coup à crever ! On a quand même eu droit à 2 cuvettes boueuses sur le sommet.
 
A Carnetin, petite pause et petite photo du paysage, bien dégagé par ce beau temps, tout comme le haut de la descente, avec beaucoup d'arbres coupés.
 
 
(Jibé, Petitdragon, Akrilite, Raph)
 
J'attaque en tête la descente de Carnetin, qui passe bien aujourd'hui, sans trop de boue rendant les dévers piégeux, du coup je fais le 7ème temps sur Strava (bon, alors, Petitdragon, tes remarques sur ma vitesse sur cette descente, tu peux te les garder  :P ... même si tu es devant moi au classement Wink).
 
Je déraille sur la deuxième partie, dans l'herbe, puis on s'amuse sur la fin de la descente, avec les petites bosses. Il fait toujours aussi beau et la Marne que nous avons rejoint est d'une belle couleur turquoise, assez rare.
 
Pas trop le temps d'admirer plus le paysage, il faut maintenant affronter l'ex côte des ornières puisqu'il n'y a plus trop d'ornières, ce qui ne m'a pas empêcher de glisser dedans quand même (mais quel blaireau !). Ca monte fort, et les 3 coups de culs successifs sont bien éprouvants ... sauf pour Akrilite qui se balade, déconcertant de facilité (ah ces jeunes, bien entraînés en plus !). C'est nettement plus dur pour Jibé qui découvre et qui n'est pas déçu du voyage.
 
On va alors se faire ma descente préférée du coin, avec les épingles, enfin, pas tous, car Raph et Jibé vont se perdre et finir en free-ride sur un single pas possible (quand Raph nous a montré où il était arrivé, on était mort de rire, on voyait à peine un sentier !). Par contre, le début de la descente et la descente parallèle étaient bondés de vététistes qui remontaient mais surtout de coureurs qui montaient/descendaient, il y en avait partout.
 
En bas, en attendant en vain Jibé et Raph (on ne savait pas à ce moment là qu'ils avaient raté la descente), on a discuté avec un autre groupe originaire de Neuilly Plaisance, avec un gars qui s'intéressait au Lux d'Akrilite. Après un petit échange, ayant permis entre temps, le retour de Raph, mais pas de Jibé, puis appel de Jibé qui était à la sortie de la forêt, on s'est tous retrouvé à la sortie du bois pour entamer le retour le long de la Marne. Ca roulait fort entre Akrilite, Petitdragon et Raph, je ne pouvais pas suivre et Jibé, à ce moment, était un peu derrière, je suis donc resté avec lui, ce qui m'arrangeait bien.
 
Par la suite, les 3 autres n'ont pas arrêté d'envoyer, tandis que cela devenait de plus en plus dur pour moi. Cette fois, c'est Jibé qui m'attendait et faisait la locomotive. Le retour a été assez long, je commençais à ne plus avoir de jambes, impossible de répondre aux accélérations du trio infernal, sans compter un gros mal de tête qui est arrivé sur le retour (sûrement pas bu assez, malgré mes efforts).
 
Petite pause à Lagny sur un banc :
 
(Raph, Jihem, Akrilite, Petitdragon)
 
Sur la fin, on a voulu braver les interdictions pour passer sur le chantier d'aménagement des rives de la Marne, avant le RER de Neuilly. Mauvais plan pour Raph, qui d'un seul coup, s'est trouvé bloqué net, manquant de passer par dessus le guidon : une tige de fer, enfichée dans la terre, était passée entre les rayons, bloquant net la roue. Heureusement, pas de bobo pour Raph et pas de dégât pour le vélo (rayons Ok, c'est du solide, comme Raph).
 
Bien belle sortie sous ce temps magnifique, même si je vois bien mes limitations en ce moment, qui ne me rassurent guère pour le trip. Faudra vraiment que j'y aille mollo ...
 
Statistiques
Distance : 58,5 km pour moi, 75 km pour Jibé, 78 km pour Raph, 85 km pour Petitdragon, 104 km pour Akrilite 
Moyenne : 17,7 km/h pour moi
D+ : 389 m (GéoRando) pour moi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories