Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 16:42
Participants : Akrilite, Bbanpc, Jean-One et ses potes Gilles et Damien, Jihem, Wikigaby
 
Première sortie pour moi, 3 semaines après le trip, après la semaine intense de CR et de montage vidéo (72 Go à traiter), après les antibiotiques suite aux piqûres de tiques et les inflammatoires pour les genoux qui grincent (fait pas bon vieillir, je vous le dis :191: ). J'ai hâte quand même de retrouver les copains.
 
J'ouvre les volets et contrairement à ce qu'annonçait la météo, non seulement ce n'est pas le beau temps, mais en plus il pleut un peu. Pas bon pour Lomax, ça, surtout qu'il avait du monde chez lui hier soir, un coup à rester sous la couette !
 
Vu que cela se calme vite et que j'ai envie de rouler, je réponds sur le forum à Wikigaby qui s'inquiète, des fois qu'on renonce pour quelques gouttes de pluie, et je pars retrouver Bbanpc au point de RV, sauf que je le croise en chemin, car visiblement, je suis encore en retard de quelques minutes. Moi, qui d'habitude (en dehors du vélo) suis toujours très ponctuel, va falloir que j'investisse dans une horloge dans mon sous-sol vu que je ne prends pas la montre pour rouler et que le téléphone est dans le sac, en fait, je pars au pif :siffle:.
 
J'ai à peine le temps de chauffer mes genoux de vieux qu'on attaque la côte du pont de Bry jusqu'à Champigny. Pas bon pour les genoux, ça manque de lubrifiant. A Champigny, au pont, pas de Lomax, mais comme il n'avait pas posté et vu le temps, on s'est dit qu'il avait vraiment dû rester sous la couette (ce qui fût effectivement le cas, comme on l'apprendra plus tard), donc on a filé jusqu'au Piple. Pas de montée possible au Piple, sans avoir, au préalable, marquer le territoire de la Horde en levant la patte au pied de la côte, comme d'hab'. Je fais mon Lomax, et je râle après cette foutue côte que je n'aime vraiment pas. Bbanpc démarre avec un bon rythme, du coup, je mets un plus gros développement que d'habitude et j'essaye de le suivre, au moins jusqu'au milieu, après, je réduis le braquet vu que cela monte plus et que les cuisses commencent à chauffer, mais je garde un assez bon rythme et finit pas loin derrière Bbanpc, avec, surprise, mon meilleur temps sur cette montée :252: (plus tout jeune, papy Jihem, mais pas encore enterré  :P ).
 
Au-desus du Piple, on retrouve Wikigaby en train de régler sa fourche et on tape la discute un petit coup. Et c'est là, que je m'aperçois qu'il a complètement fondu notre Gaby, je vois d'abord les joues en creux, puis le petit bidou qui a disparu :shock: . Que s'est-il passé ? Hé bien tout simplement un entraînement journalier sur le home trainer associé à une meilleure alimentation depuis le début de l'année. Le résultat est impressionnant et je comprends mieux maintenant les meilleures performances de Wikigaby dans les montées, 17 kg en moins, ça aide ... et ça coûte moins cher que de gagner 2-3 kg sur le vélo, à 1000 € le kg !
 
Vu l'état des forêts, on prend l'allée pour rejoindre la Nationale, mais ensuite, dans le bois, c'est un carnage. Il a encore plu récemment et les sols sont gorgés d'eau, ça déborde de partout et comme on s'y attendait, après le pont du TGV, c'est l'inondation. Deux énormes étangs (on ne peut plus appeler cela flaques, ni même mares) barrent le chemin. Impossible de connaître la profondeur, mais on n'a pas trop envie de tenter la traversée tout droit, des 50 m sous l'eau.
 
 
Pendant qu'on tergiverse, une armée de moustiques passe à l'attaque. Il va falloir tenter quelque chose, on ne peut pas rester planté là. 2 gars devant nous ont tenté à gauche, mais vu les cris, ils ont dû mettre à pied à terre ... ou plutôt sous l'eau. On va donc essayer par la droite. Le fossé est profond, on enfonce à moitié des roues, mais ça remonte et on passe. C'est ensuite très humide, mais ça passe sur le vélo en moulinant. Le retour sur le chemin avec un nouveau passage de fossé est plus épique, c'est encore plus profond. Avec un peu d'élan, c'est bon, ça passe, on a franchit l'obstacle, pendant que les deux gars (a priori des belges vu l'accent, mais aussi parce que j'en ai entendu un dire 'une fois' avec l'accent, donc c'est forcément des belges :P ) continuent de râler, mais contre les moustiques cette fois. C'est vrai qu'ils sont voraces (les moustiques, pas les belges :lol: ) et on se fait également dévorer. 
 
On file donc au Griffon où nous sommes les seuls vététistes, ce qui est très rare. Trop tôt, trop de pluie ?
 
On commence par la Diago, plutôt en bonne état, sauf le dernier virage, bien gras et piégeux, et on remonte ensuite par le single le long de l'Allée Royale. On pense aller faire la mg tec 2 quand on voit arriver Akrilite avec son maillot de la Horde, mais surtout avec son nouveau Jeffsy, Jean-One, lui aussi avec son nouveau Jeffsy (qui a copié qui ?) et ses potes Gilles et Damien que l'on a déjà croisé plusieurs fois.
 
On admire les Jeffsy et comme l'a fait remarquer Bbanpc, ils sont encore plus beaux en vrai, je redistribue les cartes SD, on papote et on se dirige faire mg tec 2 que je n'ai pas faite depuis un bout de temps et qui a bien changé. Par contre, personne ne m'a prévenu qu'il y a maintenant une énorme marche (enfin pour moi) au beau milieu et j'arrive dessus pas super vite, ce qui n'est pas plus mal, mais en même temps, je n'ai pas beaucoup d'élan, donc attention, c'est un coup à faire un OTB. Je suis juste au-dessus maintenant, oulà, mais elle est encore plus maousse que ce que je voyais ! Pas le choix, faut y aller, je balance tout en avant, tire sur le guidon et me mets sur l'arrière, l'avant pique fort du nez, je tire encore plus, la Pike encaisse magnifiquement et je passe avec succès ce traquenard (merci les gars de m'avoir prévenu ;) ). Pas le temps de lever les bras, tel Mar2kfait à l'arrivée d'un sprint imaginaire en pleine forêt, tout content d'être encore sur le vélo, que j'arrive sur des virages relevés avec des bosses, des trous, de la boue, mais c'est quoi cette descente de DH ? ... euh, ben, une descente de DH ... Hum, je comprends pourquoi ce n'est pas ma préférée, en plus elle change à chaque fois que j'y vais, avec à chaque fois, des nouveaux pièges diaboliques Razz.
 
On remonte pour se faire la DH virage relevé, j'apprécie mieux, puis à nouveau Diago (très bien pour moi celle là, avec des toutes petites bosses juste pour sauter gentiment sans se faire peur), puis l'allée Royale, à nouveau, pour descendre par DH Rampage (je ne sais plus laquelle c'est, mais j'y fais mon meilleur temps), puis DH virage relevé (où Gilles ou Damien fait un tout droit dans les arbres) avant de remonter par le single le long de l'allée où je fais aussi mon meilleur temps (... à plus d'une minute du record de Flocycle :shock: ) . Dernière descente avec Si tu freines, t'es un lâche ... tout un programme ... et merde, j'ai freiné !  :lol:
 
Avec Wikigaby et Bbanpc on prend alors le chemin du retour. Bbanpc nous propose (tu vois, je suis honnête Razz) de prendre le single dans le bois pour rejoindre le Piple. Très bonne idée, c'est complètement sinistré, avec des flaques tellement profondes que sur l'une d'elle l'eau passe par-dessus les chaussures et bingo, on a gagné un retour avec les pieds trempés ! Merci qui ?  :120:
 
Au Piple, nos chemins divergent avec Wikigaby et de notre côté, on se dirige vers la descente du Piple, côté grand pré. Les herbes sont tellement hautes qu'on rate l'entrée du chemin. Ok, après un petit demi-tour, mais on descend dans les grandes herbes ... peut-être pleines de tiques (on va presque devenir parano maintenant qu'on s'est fait piquer). C'est limite grattage sous les bras pour Bbanpc  :219: qui évidemment, tourne du mauvais côté en bas (en fait, à chaque fois qu'on l'a laissé devant, il a toujours pris le mauvais chemin, quel poisson rouge celui là ! :top:).
 
Le retour en ville puis le long de la Marne va se faire à bon train (encore quelques meilleurs temps pour moi), avec un Bbanpc en pleine forme, que j'ai du mal à suivre sur la fin, avec le vent qui se met à souffler de face, puis une petite averse dans la tronche, puis mes cuisses qui chauffent (acide lactique). Il est temps d'arriver, surtout que depuis les passages sous l'eau, mes plaquettes/disques font un bruit pas possible (Jihem, le roi du vélo bruyant, mais je fais des efforts, avec des bruits différents à chaque fois ... ou presque) et je n'en peux plus (du bruit).
 
Statistiques :
 
Distance : 47 km pour Wikigaby, 53,6 km pour moi et 63,6 km pour Bbanpc
Moyenne : 16,2 km/h
D+ : 514 m

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories