Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 15:40
Participants : Jihem, Petitdragon
 
Encore les deux mêmes ce matin, mais où est passée la Horde ?
Tant pis, il fait beau, le terrain est bien sec, ça s'annonce bien.
 
Après la piste, tranquille, on fait notre tour habituel au parc de Noisiel, avec quand même une petite nouveauté en redescendant complètement le nouveau single, enchaîné au single de montée, mais en descente, puis un autre secteur qui descend encore plus bas, avant de reprendre le single en remontée, puis notre descente habituelle, où le terrain permet de lâcher un peu les freins (attention quand même aux troncs en travers).
 
 
Après la chocolaterie et le bout du canal, on rejoint le bois de Vaires, où l'on part à l'aventure sur un petit single, très joueur au départ, mais qui se termine dans les troncs en travers et surtout des tas de préservatifs. On ne veux pas savoir ce qui s'y passe le soir, mais là, c'est pas top, aussi on rejoint notre chemin habituel avant de rejoindre le sentier des vaches qu'on fait à bonne allure, malgré, tout d'abord, une branche en travers que Petitdragon emmène avec lui, avant qu'elle ne me revienne dans la chetron, m'obligeant à faire un écart pour finir dans le décor. Un peu plus loin, un arbre couché, nous oblige à nous arrêter à nouveau, ça ne passe pas dessous sur le vélo, même pour le nain cracheur de feu.
 
On arrive à Villevaudé avec le passage du roquet qui s'annonce délicat car je n'ai pas ma garde rapprochée, pas moyen d'adopter la position de la tortue ... nous ne sommes que deux. Je laisse les beaux mollets de Petitdragon, bien tentants pour un cabot, du côté de la grille ... mais personne, on passe tranquille, ouf ! La montée qui suit est bien raide, comme d'hab, mais ça passe pas mal. On fait une petite pause barres et striptease pour passer en maillot manches courtes, vu la chaleur très agréable.
 
Sur la descente qui suit, on lâche les freins ... mais au loin, j'aperçois une zone marécageuse, contrairement à Petitdragon qui est derrière, et qui se fait un peu surprendre, n'ayant pas pu anticiper. Heureusement, ça passe pour les deux et on enchaîne avec la montée du camping, où je me sens pas mal du tout, c'est encourageant.
 
Dans le bois de Luzancy, c'est très sec, et Petitdragon lance les hostilités. On déboule à bonne vitesse dans les premiers obstacles, je perds un peu de temps dans les remontées, pas les cuisses pour relancer aussi violemment que Petitdragon qui prend donc le large. Dès que ça redescend, je passe sur le gros plateau et ça repart de plus belle. Je vois Petitdragon, loin devant, mais je ne perds plus de temps et ferai même mon meilleur temps. Cool !
 
 
 
On passe de l'autre côté des champs, où Petitdragon retrouve la biquette de Bbanpc (voir photo), pour remonter à la Dhuis par le single des bassines, bien sèches cette fois, puis on poursuit la montée jusqu'à Carnetin. Là, il faut le signaler, on zappe la pause habituelle pour enchaîner directement dans la descente, avec un beau petit saut de Petitdragon au départ. Je suis décidé à tout donner pour améliorer mon temps, car je me suis aperçu sur Strava que Raph était devant moi sur cette descente technique, c'est quoi cette histoire ? Il date un peu son temps et à l'époque, c'était moins défoncé, mais quand même ! Avec Petitdragon, on lâche tout, je ne suis jamais passé si vite et là, j'apprécie mon débattement généreux. On traverse la route, puis on relâche les freins pour traverser le champ, ça file, et en bas, Petitdragon s'arrête. On discute quelques secondes, avant de repartir pour le dernier secteur. Fatale erreur, je m'apercevrai à l'arrivée que le segment va jusqu'en bas de la Marne. Arghh, même si on lâche tout derrière (je n'ai jamais autant décollé sur la dernière petite bosse), je finis 3 secondes derrière Raph. La prochaine fois, je saurai qu'il faut tout enchaîner !  :P
 
Le gros morceau arrive, la fameuse montée des ornières. On mouline, mais on est pas si mal et je vais même faire mon troisième temps de tous les temps sur cette montée, pour un gars qui reprend, c'est pas si mal et c'est vrai que je me sens assez bien aujourd'hui, je retrouve de bonnes sensations.
 
Au sommet, on fait un tour sur l'ancien bike park où des descentes commencent à se reformer puis on fait la traversée avant de prendre notre belle descente en lacet, parfaitement sèche, on l'on peut se lâcher avec la banane ... et où je réalise mon meilleur temps, avec encore un petit saut à la fin.
 
 
 
Dernière pause barre à la sortie du bois avant un retour à bonne allure le long de la Marne, puis après Lagny, côté port que l'on peut aussi appeler côté porc, le début se faisant dans une décharge de plus en plus innommable avec des pneus, des gravats de chantiers et plein d'autres saloperies. Aucun respect de la nature, mais que fait la police ?
 
Retour par Vaires, puis la piste (où je règle mes plaquettes qui couinent pour changer), pour finir avec 60 km au compteur, ma plus grosse distance depuis longtemps maintenant. C'est cool, je ne suis pas mort et les genoux tiennent, même s'ils sont un peu douloureux quand même dans les escaliers.
 
 
Sortie très sympa en tout cas, avec Petitdragon, sous un magnifique soleil. Maintenant, prochaine sortie dans le Gers ...
 
Statistiques
 
Distance : 60 km pour moi et 82 km pour Petitdragon
Moyenne : 17,3 km/h
D+ : 320 m pour moi, 707 m pour Petitdragon (écart important entre nos GPS sur la partie commune)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories