Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 21:16
Participants : Bbanpc, Jihem, Petitdragon, Raph
 
Un peu à la bourre ce matin quand Bbanpc arrive chez moi, je finis de me préparer à l'arrache, mais on part avec un peu de retard sur l'horaire prévu, du coup, Bbanpc, déjà chaud, attaque la côte du pont de Bry dare dare, tandis que je peine un peu à m'échauffer. 
 
Plus loin, au Piple, je ne suis guère mieux et avant même d'attaquer la côte, j'ai déjà quelques longueurs de retard. Bbanpc, lui, a les jambes en feu et l'écart se creuse très rapidement. J'y vais cool, pas de jambes ce matin, alors que Bbanpc réalise sa meilleure montée, du coup, je suis complètement dans les choux quand j'arrive au sommet du Piple.
 
Surprise, Raph est là, avec son Engine Lab réparé par Akrilite. On attend un peu Petitdragon pourtant le plus proche du RV, et à son arrivée, il se fait bien accueillir par Bbanpc, il faut dire que les deux nains ne s'étaient pas revus ... et étripés depuis le trip :P.
 
Petitdragon va nous guider aujourd'hui, d'abord dans la forêt de Notre-Dame que je retrouve avec plaisir après plusieurs mois, faut en profiter tant que c'est sec. A un carrefour, Petitdragon frotte avec Bbanpc, volontairement, puis plus loin, cette fois, c'est involontairement que Petitdragon, encore, se frotte encore plus fort avec Raph, qui n'avait pas entendu Petitdragon prévenir que ça tournait; chaud, c'était pas loin du carton.
 
On quitte la forêt, puis dans la descente, où il faut prendre à droite le passage de la chaîne, sur le freinage, j'entends un énorme bruit derrière, je me dis que Raph a un problème de frein et qu'il va venir m'emboutir, mais en fait, non, on s'est tous fait avoir, à la maison où l'on tournait, il y avait des travaux et c'était juste le bruit d'une machine Razz .
 
Après le Réveillon, où l'on roule bien, Petitdragon nous fait éviter la grosse côte habituelle pour aller tourner beaucoup plus loin sur un single à flanc de côteau bien sympa. Il poursuit ensuite par un enchaînement de singles dans une autre forêt pas loin du Griffon où nous sommes déjà allés avec Lomax. 
 
Nous arrivons enfin au Griffon sous un ciel menaçant, empli de nuages noirs peu engageants. On se fait bouchonner dès l'entrée par un groupe qui n'avance pas sur le single à gauche de l'allée principale. Du coup, on se disperse et je finis par perdre les autres, je monte donc les attendre au sommet de l'Allée Royale où ils finissent par me rejoindre. Peu de vététistes aujourd'hui, on ne rencontre même pas les habitués (Akrilite, Lomax ...), pour une fois qu'on vient, c'est dommage.
 
On commence par Diago, ça roule bien et j'améliore mon temps. Ensuite, je recherche l'Empaleuse, mais je me trompe et pars sur Si tu freines tu es un lâche, mais pas grave je l'aime bien aussi celle là et les autres aussi. Avec Petitdragon on s'est même essayé sur le premier petit tremplin. A retenter avec un peu plus de vitesse, il n'est pas méchant celui là. On remonte rechercher l'Empaleuse que je retrouve, le temps que Petitdragon installe sa caméra pour tester son nouveau support sur la bretelle du sac. Celle là est un peu plus cassante, notamment pour Raph qui la découvre, surtout la petite marche, mais avec la selle baissée (yeah, il a pensé à sa TDS téléscopique) ça passe. On remonte faire The Junk. Avec Bbanpc, nous ne sommes pas trop fans, ça remonte, ça descend pas beaucoup, faut relancer, bref, pas trop de sensations. Ca ne m'empêche pas de faire là aussi mon meilleur temps, tandis que Raph est parti à la faute dans le dévers, sa roue avant s'étant dérobée. Il faut dire que c'est sec et un peu glissant. Pas de gravité et comme souvent avec Raph, c'est le côté gauche qui a pris.
 
On remonte par la grosse côte, je commence à être chaud, bien chaud même, le temps étant vraiment lourd, et je me sens nettement mieux en montée maintenant. Je propose de faire la dernière descente, le long de l'Allée Royale car il est 11h, et je veux rentrer pas trop tard, ma fille étant à la maison jusqu'en début d'après-midi. Au moment d'attaquer la descente, on doit temporiser car un gamin sur une draisienne est en train de se lancer dans la descente sous le regard de sa mère, un peu inconsciente. On remonte un peu et on va se lancer ... quand arrivent Akrilite, Lomax, Damien, Gilles et Lilou. Du coup, on se tape la discute, ce qui laisse le temps au gamin de faire ses cascades et de libérer le chemin avant qu'on puisse enfin s'y lancer.
 
Sur le chemin du retour, le vélo de Raph se met à  faire un sale bruit. On croit d'abord qu'il s'agit des freins, mais pour les spécialistes, ce serait plutôt les roulements de la roue arrière.
 
Au Piple, je n'ai pas envie de descendre par le chemin de montée, c'est tout droit, et je propose le chemin du fond. Bon, lui aussi est tout droit, mais bon, c'est pas pareil :P . En bas, j'anticipe pour tourner vers Sucy, pensant que les autres vont suivre, mais en fait, je vais rater la séparation avec Raph qui ne va pas rentrer avec nous (désolé Raph, je pensais que tu venais jusqu'à Chennevières). A Chennevières, on se sépare tous et je vais rentrer jusqu'à Champigny par les bords de Marne, puis, l'heure tournant, je vais couper au plus court par Champigny mais ce n'est franchement pas agréable, au milieu de la circulation, serré par les voitures.
 
Statistiques
Distance : 51,7 km pour Raph, 61,6 km pour moi, 70,3 pour Bbanpc
Moyenne : 17,4 km/h
D+ : 579m pour Raph, 654m pour moi, 724m pour Bbanpc
Chute : 1 pour Raph

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories