Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 16:13

Participant : Jihem

 

En partant dans le Sud-Ouest, j'espérais profiter du soleil et éviter les sorties boueuses du Val de Marne. Malheureusement, je suis tombé sur une période pluvieuse et côté boue, en fait, je n'ai pas été dépaysé du tout.

 

Sortie du 20 février 2011 :

 

Profitant d'une accalmie, j'ai vite sauté sur le Lapierre gersois pour aller faire un tour du côté de Fourcès, la seule bastide ronde du coin. Avant Fourcès, je voulais passer par une palombière pour rejoindre le château d'eau par le haut, mais malheureusement, une battue de chasseurs m'a empêché de passer et j'ai du prendre la route pour contourner le bois prévu initialement et remonter par un PR bien gras jusqu'au chateau d'eau qui domine les environs. Après cette longue montée, j'ai apprécié la descente bien roulante (au retour je suis passé par un chemin et une route viscinale).

 

Petit tour de Fourcès pour filmer la bastide, puis longue montée, par la route, en direction de Sainte-Maure. Vers le sommet, j'ai bifurqué pour rejoindre Arbussan, petit hameau perché, avant de redescendre en cherchant un chemin vu sur la carte. Après plusieurs recherches infructueuses, j'ai fini par comprendre que ce que je prenais pour un GR sur la carte était en fait la limite de départements entre le Gers et le Lot et Garonne. Pas doué, Jihem !

 

Enfin, au fond du vallon, j'ai retrouvé un GR, celui de la chevauchée d'Henry IV. Là aussi, c'était bien gras le long des labours. J'attendais un single que je connaissais dans une autre palombière, avec du sable, très sympa, mais l'accès était très boueux et ensuite, il y avait encore des chasseurs, et comme je n'avais pas envie d'être pris pour un sanglier, j'ai préféré rebrousser chemin et revenir par la route   avec une dernière côte bien pentue.

 

Distance : 35 km

D+ : 622 m

 

Video caméra embarquée Jihem :

 

 

 

 

Sortie du 23 février 2011 :

 

Après 2 jours de bonne pluie, nouvelle tentative de sortie, cette fois en suivant une partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

 

Par la route, après une bonne descente vers le château d'Eve Rugieri à Beaumont, puis une bonne remontée vers le village fortifié de Larressingle, j'ai rejoint le GR65, où pour une fois, je n'ai rencontré aucun pélerin. Je n'y ai encore jamais croisé de VTT mais là, vu les conditions, je n'ai vraiment vu personne.

 

Dès la première montée, la roue arrière s'est mise à patiner sans avancer. Cela s'annonçait physique ! Avec de gros efforts et plusieurs passages à pied car je ne tenais pas sur le vélo, j'ai atteint le sommet de la bonne descente qui va jusqu'au vieux pont d'Artigues. Malheureusement, la descente s'étant un peu transformée en ruisseau par endroit, j'ai dû y aller très prudemment pour ne pas partir dans le décor. Dommage, je n'ai pas pu en profiter comme j'aurais dû (en été, quand c'est bien sec, on peut envoyer sur cette partie).

 

Arrivé au pont d'Artigues; j'ai renoncé à suivre le GR pour remonter le coteau opposé car cela monte droit  dans la pente en bord de champs, et en général, c'est bien gras, donc là, vue l'humidité, je n'étais pas sûr que cela montait.

 

J'ai donc pris par la route jusqu'à Lauraët avec une bonne montée de plusieurs kilomètres. Vers le haut, un troupeau de 6 biches/chevreuils est venu me saluer dans les vignes avant de s'enfuir. Après Lauraët, j'ai repris le GR en direction de Montréal (du Gers) avec encore une belle descente mais gâchée une nouvelle fois par le terrain détrempé. Arrivé en bas, il a même fallu franchir un torrent en passant sur une poutre et des branches (portage en équilibre).

 

La montée qui suivait s'est avérée la plus pénible. Il faut dire que c'est très pentu et là, je n'avais aucune adhérence. Il fallait pédaler l'équivalent de 3 mètres pour avancer d'1 mètre, malgré les Toros. Après beaucoup d'efforts (mais une seule fois pied à terre), éreinté, j'ai renoncé à poursuivre jusqu'à Montréal, et je suis revenu par la route (encore quelques bonnes montées) avant de revenir à la maison par une descente free ride (comme dirait Mar2kfait) tout droit dans les champs.

 

Il a bien fallu une heure pour décaper le vélo et faire partir cette glaise hyper collante.

 

Distance : 26 km

D+ : 457 m

 

Video caméra embarquée Jihem :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jihem - dans VTT 2011 Sud-Ouest
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories