Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 09:13

Participants : Bbanpc, Jihem, Lasouque, Ned

Pour ce 11 septembre, la météo n'était pas au RV et c'est sous un ciel gris et menaçant que j'ai parcouru les 7 km pour rejoindre le point de rencontre à Joinville à 8h, afin de charger les vélos dans la Nedmobile, direction Barbizon et la forêt de Fontainebleau.

A l'heure du départ, il manquait encore Driving qui devait venir avec sa propre voiture, seulement, au bout de 20 minutes d'attente, toujours pas de Driving et comme personne n'avait son numéro, on a décidé de partir ... et on a bien fait, puisqu'il nous a dit plus tard ne s'être réveillé qu'à 8h10 !

Sur l'autoroute, la pluie s'est mise à tomber, assez fortement, mais cela ne nous a pas refroidi, enfin, si, moi, un peu, mais comme j'étais passager dans la voiture, pas trop le choix ;) .

Arrivés à Barbizon, la rue principale était bouchée pour cause de brocante, et le policier de faction nous a indiqué le chemin en faisant remarquer que ce n'était pas une journée pour le VTT, et il n'avait pas complètement tort. Malgré la pluie, assez faible au départ, nous nous sommes lancés, en suivant la trace que Ned avait faite lors d'une rencontre avec des potes de Markitos, tous en SS, comme Ned aujourd'hui.

Malgré les GPS perturbés par les conditions météo qui nous annonçaient un D+ de ... 22 m au bout d'une heure, il y avait en fait de bonnes montées (au retour, après calcul sur le logiciel, le D+ réel était autour de 500m) et Ned a du faire chauffer les cuisses sur certaines. Toutes n'étaient pas montables en SS et certaines pas montables tout court, surtout avec les racines et les rochers rendus glissant par la pluie qui, petit à petit s'est installée jusqu'à devenir bien forte. Autant dire qu'avec mes Racing Ralph, je n'étais pas à l'aise du tout sur les rochers (j'ai déjà du mal quand c'est sec, mais là, c'était pas la peine) et j'ai zappé pas mal de difficultés en passant à pied ... ce qui ne m'a pas empêché de me faire mal, en refusant un obstacle et en tapant une nouvelle fois, à l'arrêt ou presque, le genou contre la vis de la potence, pour me faire une belle béquille, dès le début, que j'ai trainée tout au long de la sortie, m'interdisant d'appuyer trop et m'obligeant à rouler plus pépère et à ignorer les attaques des uns et des autres, quand le terrain le permettait. Concernant les rochers, même à pied, c'était chaud bouillant comme dirait Mar2kfait, et il valait mieux être prudent sur les dévers.

Concernant le parcours, diffile de le décrire dans le détail car on a tourné dans tous les sens, passant plusieurs fois aux mêmes endroits. Dommage qu'il pleuvait car les paysages étaient superbes, entre les rochers, les pins, les mares (dont celle de Markitos et de sa tortue de Floride ... qui n'était pas là aujourd'hui), les platières, les fougères et les bruyères, c'était varié et très beau. Quelques points de vue permettaient aussi de souffler un peu et d'avoir une vue dominante sur cette très belle forêt. En terme de vélo, il y avait de tout, du sable, beaucoup de sable (d'ailleurs les transmissions ont souffert) plutôt mou, des rochers, beaucoup de rochers et donc aussi des portages, de l'eau, surtout au retour dans la dernière platière avec des énormes flaques entre les rochers, des chemins en terre complètement défoncés par les sangliers, des côtes terribles et des descentes globalement plutôt bien techniques. Vu le parcours et les conditions atmosphériques, forcément, la moyenne n'a pas été remarquable, enfin si, par sa faiblesse, puisque nous avons à peine fait du 10 km/h. Du coup, les 30 km nous ont paru bien longs, et j'en avais plein les bottes (au sens propre également puisqu'il y avait 1 cm de flotte dans chaque chaussure) en arrivant, d'autant que la pluie ayant redoublée, je ne voyais plus rien avec mes lunettes.

Nous avons donc fini complètement trempés et bien crottés, mais contents du parcours qui valait vraiment le détour et mériterait un autre temps pour en profiter pleinement.

Je vois votre interrogation s'amplifier alors que nous arrivons en fin de CR et que je n'en ai toujours pas parlé, alors, est-ce qu'il y a eu des chutes ? Et oui, parce que vu le terrain, cela semblait dur d'y échapper. Bbanpc, qui était avec son 29" (est-ce la raison ?) a pourtant réussi à éviter la chute, même s'il a eu droit à de nombreuses glissades, notamment à pied, mais il n'a pas touché terre. De mon côté, j'ai esquivé tout ce qui craignait trop pour mon niveau, et je me suis fait surprendre sur la dernière partie, avec un passage de racines en dévers où les 2 roues sont parties en même temps, à gauche vers le bas, tandis que je finissais une main au sol (demi- chute, non ?). A égalité, nous trouvons Ned et Lasouque, avec 2 réalisations chacun, mais il faut dire qu'ils ont un peu tenté le diable par moment vu le terrain. Ned est tombé en montée après un cabrage de sa monture, puis lors d'une bascule latérale, du côté de la pente, malgré une tentative de rattrapage entre 2 arbres. Ned a ensuite multiplié les risques mais s'en est bien tiré, notamment avec un passage technique fort bien négocié, avec un virage serré en tournant autour de sa roue avant tout en faisant sauter l'arrière et en tournant en l'air. Lasouque, quant à lui, a descendu un peu plus rapidement que prévu un gros rocher en dévers bien glissant, heureusement, il n'est pas tombé sur son épaule convalescente. La deuxième chute s'est produite sur un passage bien pentu avec encore des racines trempées et encore une fois, pas de bobo.

Le retour à Joinville a été un peu long, si long même que ma femme a posté sur le forum VV pour savoir si quelqu'un avait de nos nouvelles car elle commençait à s'inquiéter, n'arrivant pas à me joindre (bizarre, personne n'a entendu le téléphone sonner dans la Nedmobile). A Joinville, Ned qui avait à faire, nous a débarqué juste quand une nouvelle averse arrivait, des fois que l'on n'en ait pas eu assez, et il a fallu reprendre le vélo, toujours trempés et pour moi, avec le genou refroidi encore plus douloureux.

Au total, j'aurais fait 44 km et je suis rentré vers 15h30 à la maison ... avec les félicitations de madame :roll: (Gbouc, heureusement que tu n'es pas venu, sinon tu y aurais eu droit aussi :lol: ).

 

D+ : 500m environ

 

Video caméra embarquée Jihem :

 

La Horde autour de Barbizon on pinkbike.com

 

Video caméra embarquée Ned :

 

Video caméra embarquée Lasouque :

 

A venir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories