Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 21:24

Participants : Bbanpc, Jihem, Ned, Raph

Tout le monde en ayant marre de mes freins qui couinent et n'ayant pas été très courageux pour dégripper le piston récalcitrant, c'est à la maison que le RV avait été fixé, pour commencer par un petit atelier bricolage, avant de se réconforter avec un café et des croissants.

Ayant papoté un peu avec ma femme, c'est finalement vers 8h30 que nous avons pris le départ, avec pour moi, et au grand bonheur des autres hordeux, un vélo ne faisant enfin plus de bruit. Yeah, merci les gars !

Début sur la piste cyclable à allure correcte tout en échangeant les avis sur le VTT trip qui s'organise pour juin, et qui, c'est un scoop, pourrait bien nous emmener dans le Morvan, plus proche donc plus facile d'accès que l'Auvergne qui nous tentait bien aussi, enfin surtout moi.

A Gournay, on a pris à droite pour inaugurer la côte de Champs en montée. Inédite pour la Horde (dans ce sens), plutôt longue et régulière, mais sans difficulté particulière. Il a fallu néanmoins attendre Ned avec le premier d'une longue série d'arrêts, histoire de marquer son territoire un peu partout. Faut arrêter le café, Ned !

En haut, on a pris à gauche dans le Bois de Grace que l'on connaissait un peu, mais dans l'autre sens. On a exploré un peu, cela manque de single tout de même, avant de nous retrouver à côté d'un énorme camp de roms, encore une fois, avec d'un côté un nombre d'arbres coupés impressionnants (il ne reste plus que des souches) et de l'autre le dépotoir habituel. Merci Schengen !

Après le passage sous le RER nous avons pris à droite vers un petit bois, avec un autre camp de roms (sans commentaire), puis avons rejoint l'étang de la Haute Maison dont nous avons fait le tour. Raph en a profité pour se prendre une gamelle sur une passerelle humide le long de l'étang, juste quand on lui rappelait une précédente chute. Dommage, j'étais devant, avec la seule caméra du groupe !

En sortant de l'étang et avant de couper l'A4, nous avons dépassé un autre camp de roms (va peut-être falloir que quelqu'un fasse quelque chose). La classe au dessus cette fois, avec des caravanes et des mercedes, mais toujours le même dépotoir de l'autre côté de la route ...

A la Malnoué, on a rejoint le Bois de Célie par le chemin montant, enfin, le ruisseau maintenant, vu l'état de nos forêts complètement imbibées d'eau (au moins la nappe phréatique a du être reconstituée avec toute cette flotte depuis des mois). Etonnant de voir autant de mares le long et au milieu du chemin. N'ayant pas comme Ned de chaussettes étanches, très vite, j'ai eu les pieds mouillés et le temps étant plutôt frais, j'ai fini avec 2 glaçons à la place des pieds.

On a fait le tour habituel, très très humide cette fois encore. Raph nous a lâché à ce moment conformément à ses prévisions, faute d'entraînement. De mon côté, je n'avais pas roulé depuis un mois, mais à ce moment là, j'étais encore assez fringant.

Les choses se sont gâtées sur le GR14 dans la forêt de Ferrière. Je l'avais pourtant déjà pris plusieurs fois en hiver et j'en gardais un souvenir humide, mais là, c'était un gros champ de boue immonde et collante. Autant dire qu'il fallait déployer 3 fois plus d'énergie que d'habitude, rien que pour ne pas rester embourbé au beau milieu. Evidemment, à ce rythme, les cuisses ont commencé à chauffer sérieusement et c'est avec soulagement que l'on en a vu le bout à Pontcarré.

On ne pouvait pas passer là et ne pas aller faire un tour sur les bosses. Dès le début Ned a eu un souci avec son guide chaine, tout ayant sauté. Il m'a semblé que cela avait été causé par un bout de bois, mais sur la vidéo, malgré un zoom et un ralenti, j'ai du mal à confirmer, c'est un peu flou. Toujours est-il que nos deux MacGyver ont encore frappé et réparé cela en moins de deux.

Après Poncarré, on a rejoint Ferrière puis Bussy pour arriver au dessus des étangs (je passe sur la nième pause pipi de Ned, qui doit avoir un camelback interne pour être aussi généreux), Sur la partie haute, les 2 compères ont bien failli aller à la faute avec une sortie de virage glissante et donc large. Pour ma part, c'est après l'escalier que j'ai eu du mal, faute à une adhérence limitée (faut vraiment que je change mon pneu arrière ... non, les gars, je devrais pouvoir le faire tout seul, vous n'allez pas avoir droit aux croissants toutes les semaines !).

A partir de là, le retour a été difficile pour moi, avec les cuisses en feux et même une fringale sur la faim ... euh la fin ! J'ai profité de l'abri derrière Ned et Bbanpc pour rentrer en mode pilotage automatique et me jeter sur le dernier pain au chocolat qui restait du matin, avant de me glisser sous une douche bien chaude (pour une fois, je n'ai pas eu le courage de nettoyer le vélo tout de suite, pourtant, il en a bien besoin le pauvre).

C'est clair, pour le Morvan, il faut que je bouffe des kilomètres et que par ailleurs je ne bouffe pas trop (j'ai quand même pris 3 kg cet hiver et cela se sent aussi sur le vélo) pour retrouver la forme et pouvoir me faire plaisir. Heureusement, les jours deviennent plus longs et je devrais donc bientôt pouvoir reprendre mes sorties hebdos en soirée.

Statistiques :

Distance : 45 km pour Raph, 57 km pour moi, 67 km pour Bbanpc et à voir pour Ned

Moyenne : 16,57 km/h

D+ : 400 m

Chutes : 1 pour Raph

Vidéo caméra embarquée Jihem :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Célie 30/03/2013 17:51


Ok ok  pas étonnant de retrouver nos sentiers piétonnier complèment achevés par vos engins creusant des ornières où l'eau n'a qu'a s'installer un peu plus ...


Vous et les rom's même effets dévastateurs arretez de dégrader la nature.Je pratique ces sentiers à pieds et votre triste vidéo confirme que votre plaisir n'est pas la nature mais les trous les
bosses ?

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories