Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 08:24

Participants : Jihem, K1000, Mar2kfait, Raph

Ce matin, réveil avec un mal de tête et un mal de bide ce qui ne me motive pas trop. Bon, tant pis, je prends un Dolirhume en espérant que cela améliorera les choses.

Je pars de Bry, peu motivé, et pour en rajouter, il pleut un peu ! Je poursuis quand même, avec le vent dans le nez et la pluie qui se calme, avant de reprendre en arrivant à la Passerelle de la Pie, 35' plus tard, où je retrouve Raph et son voisin K1000 ... pour Camille (jeux de mots, maître Capello, 10 francs dans le nourrin !!!) et son beau Scalpel.

Le temps de faire les présentations (à 3, c'est vite fait) et c'est reparti. Après pas mal de piste cyclable on arrive à la fameuse montée pavée du Piple, qui va me permettre de tester mes jambes car j'avais l'impression de ne pas en avoir avant de partir. Finalement, tout le monde monte sans problème.

On rejoint ensuite les singles de Grosbois et du Bois de la Grange, très humides (voir la video), et sous la pluie la plupart du temps, pour arriver au Mont Griffon où K1000 pête sa chaîne dès la première montée, à gauche de l'allée Royale, là où le pourcentage est le plus fort. Fallait trouver un moyen de marquer l'arrivée dans la Horde, c'est fait ! C'est un peu la galère pour réparer d'autant qu'il n'a pas d'attache rapide. J'en sors une triomphalement de mon bazar ... mais pas de bol, c'est pour une chaine 8 vitesses maxi ! Ah sacré Jihem, toujours aussi fort pour la mécanique (au moins je saurais que je me trimbale ce truc pour rien et que je peux m'en acheter une bonne, pour 9 vitesses). 

Tandis que l'on subit les assauts répétés de hordes de moustiques déchaînés, Mar2kfait déboule à son tour, et finalement, c'est lui le sauveur avec la bonne attache rapide. Toujours pour aider et pour utiliser ce que je transporte, plein de ressource, je sors alors mon dérive-chaîne ... mais Raph me fait remarquer qu'il n'y a pas la petite barre pour faire tourner le truc ! Dépité je renonce à aider, et je me défoule sur les moustiques. Damned, il en sort de partout ! J'en tue 10 et il y en a 20 autres qui rappliquent. C'est pas une horde de gorets qui va se faire pourrir la vie par des petits moustiques quand même ! ... euh, ben si.

Heureusement la réparation est finie et on peut enfin fuir les moustiques et aller au sommet du Griffon pour une première descente à gauche, classique, avant une deuxième, par celle qui coupe la première, en la prenant depuis le dessus, avec toutes les cassures, sans esquive. Je pensais filmer mais en fait la batterie est vidée et au retour je m'apercevrais que je n'ai aucune image du Griffon (grrr !!!). Mar2kfait ne s'en plaint pas, car lors de la descente pentue à droite de la montée, il refuse l'obstacle et descend à pied alors qu'il la passait avant (voilà ce que c'est de courir de trop, on perd les sensations à vélo).

On remonte faire une descente sur la droite de l'autre côté de la marche, avec des virages relevés. Raph qui connaît le Griffon comme sa poche, nous ramène au sommet par une montée à lui avant de redescendre par une descente que l'on ne fait pas souvent, pleine de caillasses, mais sympa quand même. On remonte à nouveau et je préfère m'économiser un peu en papotant avec Mar2kfait (cela fait des mois que l'on ne s'était pas vu) tandis que les 2 voisins se refont une petite descente.

Le soleil fait une timide apparition quand on repart ... affronter les flaques en sens inverse. On laisse Mar2kfait qui a vu une nana de son club de course et qui va lui courir après pour lui dire bonjour et on revient par le Piple et la piste cyclable, en montée, avec un Raph qui met le turbo et il faut s'accrocher pour le suivre. Je laisse les 2 voisins à St Maur et je rejoins le bord de Marne pour rentrer à un bon rythme (j'ai le vent dans le dos) à Bry. A peine le temps de nettoyer le vélo et c'est un nouveau déluge qui s'abat.

Finalement, le vélo m'a fait du bien, plus de mal à la tête et le bide va mieux et finalement, les jambes étaient quand même là. 

Statistiques :

Distance : 55 km

Moyenne : 17,73 km/h

D+ : ?

Video caméra embarquée Jihem (avant la coupure de batterie, donc film très court) :

Repost 0
Published by Jihem - dans VTT
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 08:32

Participants : Hugolocko, Jihem, Markitos, Pitufo

CR de Markitos :

Bipbipbip bipbipbip bipbipbip .... c'est quoi ce boucan ? j'ouvre un oeil, je me souviens : on est dimanche matin et j'ai RDV à 8h10 pour aller rouler avec la Horde à Fontainebleau, mais je me dis que j'ai encore un peu de temps et je repousse mon réveil. Finalement je n'arriverai pas à 8h10 mais presque 10 minutes plus tard ... et pourtant je n'étais qu'à 5mn du départ.   

Sur place tous sont déjà là, Jihem, Pitufo et Hugolocko. Jihem était déjà prêt à dégainer le smartphone pour m'appeler quand je suis arrivé   Donc au lieu de me téléphoner, il m'offre plutôt une chocolatine ... merci Jihem pour cette délicate attention.

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/dsc_0029.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/dsc_0030.jpg

On se prépare et finalement on part rouler à 8h30. On attaque par le petit single qui est juste en face des voitures mais cette fois dans le sens de la montée, histoire de se mettre direct dans le rouge   et on rejoint la piscine de la forêt pour récupérer le bleu qui monte juste au-dessus et qui nous mène aux réservoirs d'eau. En fait la première partie de la sortie est identique à celle du samedi précédent que j'avais fait avec Pitufo. D'ailleurs il a une bonne mémoire le bougre car je n'ai pas besoin de dire où tourner il le fait automatiquement   

Le petit groupe roule bien, on a un bon rythme et un grand sourire aux lèvres. Hugolocko est étonné par le parcours et la beauté des singles, il n'est habitué à Bleau que par les grandes allées. Bref ça le change grandement.

A la Tour Dénecourt, Pitufo sans réfléchir passe les grosses marches du single qui va nous mener à la Tour de Samois. Chapeau, car il faut ne pas hésiter : c'est pentu, cassant et franchement je n'ai pas encore assez débranché le cerveau pour les franchir ... un jour peut-être.

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_210.jpg

Donc on arrive à la Table du Grand Maître où nous faisons une petite pause comme à chaque fois. C'est ici que nous allons attaquer la deuxième partie du parcours que nous n'avions pas eu le temps de faire il y a 8 jours. On va se rendre jusqu'au point de vue du Camp de Chailly. On en profite pour admirer le paysage et on repart toujours bon train. Je veux aller jusqu'à Belle Croix en suivant le GR1, une option que je n'ai pas encore tentée. D'habitude, on retourne à Belle Croix par la route du Luxembourg et sa montée pénible en pavés et j'ai dans l'idée que ça va être plus fun de passer par les singles du Cuvier Châtillon ... et pour être fun ça va être fun.

Tout d'abord, on a jardiné un petit moment dans un dédale de chemins, l'homme de tête ayant oublié de suivre la signalétique rouge et blanche du GR ... heureusement que Markitos était là, sinon on aurait retrouvé 3 Hordeux en train de sécher dans les rochers.

Ensuite le chemin est devenu impraticable en vélo, et c'était séance de poussage, un tout petit peu de roulage re-poussage, re-roulage ... jusqu'à LE portage du jour. Pas moyen d'y échapper. 3 Hordeux font un peu la tête, mais moi, perso, je me marre bien, j'ai l'habitude, à Bleau, on a souvent ce genre de surprise et de plus je peaufine la technique pour la Trans-V. On quitte enfin ce single de malade et on arrive à la Mare à Piat. Là c'est un ravissement, la mare est pleine de nénuphars en fleurs. C'est tellement beau que l'on décide de faire la pause casse-croûte ici. Ça tombe bien certains demandaient depuis un moment la pause déjeuner (note de Jihem : ah, bon ? Je ne vois pas de qui tu parles !) ... non mais oh, on est ici pour faire du VTT, pas pour manger ! Avec Jihem, on va prendre quelques photos pendant que Pitufo et Hugo entament leur repas. D'ailleurs Hugo nous a gratifié d'une superbe technique d'étalage de pâté sur le pain avec une branchette.

 http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_213.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_216.jpg

On fait la photo de groupe et zou on repart direction l'hippodrome de la Solle. Je m'étonne à envoyer encore du lourd alors qu'on a déjà franchi la barre de 25km, chose qu'il m'était impossible de faire il y a un mois   On s'amuse un peu dans les singles de la Solle jusqu'à ce que Pitufo s'accroche je ne sais comment à une petite branche et chute en se cognant le genou sur le cadre du vélo. Il a assez mal, mais il peu quand même continuer à rouler.

L'heure tourne et Jihem n'a déjà plus d'eau, il faut dire qu'il est venu roulé avec juste un bidon (note de Jihem : la prochaine fois, promis, je prends le sac à flotte ... si je le retrouve !). En plus à l'Auberge de la Croix d'Augas, on lui a refusé un peu d'eau (note de Jihem : soit disant qu'ils n'avaient pas d'eau potable) ... du coup ils ne sont pas prêts de me voir venir m'attabler chez eux (note de jihem : moi non plus).

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_221.jpg

On passe les whoops et on redescend fissa vers Avon par un single super avec quelques marches dont une bien haute que je passe sans réfléchir dans un style pas très académique ... mais ça passe quand même.  

On se tire encore la bourre dans le dernier kilomètre et à 14h01 on est aux voitures. Je sors 4 bières bien fraîches de la glacière (note de Jihem : moi qui n'en boit pas souvent, je n'ai rarement autant apprécié une binouze) et il est temps de se dire au revoir. Encore une superbe sortie sur Bleau avec un groupe bien homogène.

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_211.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_212.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_214.jpg 

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_215.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_217.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_218.jpg 

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_219.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/c360_220.jpg

Statistiques (Markitos) :

Distance : 42 km

D+ : 515 m

Moyenne : 10,2 km/h

Roulage : 4h04

Temps total : 5h32

Photos Markitos :

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2031.jpg  http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2110.jpg

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2032.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2033.jpg 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2034.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2111.jpg 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2035.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2036.jpg

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2037.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2116.jpg

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2117.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2118.jpg

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2112.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2114.jpg

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2113.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2115.jpg 

 

Video caméra embarquée Jihem :

Video caméra embarquée Markitos :

Video caméra embarquée Pitufo :

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 12:10

Participants : Markitos, Pitufo

Samedi 23 juin, j'ai RDV avec Pitufo à 14h devant le garage VW d'Avon pour une sortie bellifontaine. Jihem devait dans un premier temps nous accompagner mais finalement le RDV étant trop tôt, il a décliné l'invitation. 

Pitufo en tongue ... au départ 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2027.jpg

 

On se prépare et on part pour la Butte Montceau, j'ai RDV à 14h30 avec 2 forumeurs d'Uttagawa avec qui j'ai convenu de rouler aussi. Comme son nom l'indique, la Butte Montceau, est sur une Butte. C'est donc par une ascension à travers les bois que l'on débute notre roulage. On arrive au point de RDV juste à l'heure mais il n'y a personne   et pour cause, le RDV a été annulé, c'est ce que m'annonce Christian B. au téléphone. J'ai été avisé par un SMS, et un message vocal ... mais je ne l'ai pas reçu.   Bizarre... plus tard j'apprendrais, qu'en fait il s'est trompé en composant mon numéro de téléphone et c'est un illustre inconnu qui a reçu les instructions qui m'ont été envoyées.

Du coup, avec Pitufo, on file direct vers la piscine de la Forêt à travers la ville d'Avon. Là on récupère un premier single qui grimpe d'entrée de jeu sévèrement. Arrivé en haut du sentier on en récupère un autre , qui n'est autre que le sentier des Fontaines qui va nous mener tout droit à la Tour Dénecourt. Pitufo s'éclate sur ce single joueur et technique. Il m'avoue que la semaine précédente il est passé au même endroit mais étant très fatigué et en fin de sortie, il ne l'avait pas du tout apprécier, il en avait ch..r même. Moi-même je me sens bien, et butte assez peu sur les obstacles, seules quelques erreurs de pilotage font que je dois poser pied à terre de temps à autre.

On atteint la Tour Dénecourt assez rapidement et je propose à Pitufo d'y monter pour profiter du paysage et du superbe point de vue. Bien nous en a pris, il fait super beau, le ciel est dégagé et on voit des kilomètres à la ronde.

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2028.jpg 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2029.jpg http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/88/03/dscf2030.jpg

De là on récupère le single qui redescend avec les marches au début, on va les descendre à pied, on ne les sent pas et on ne veut pas tenter le diable. Mais une fois ces difficultés passées, on s'amuse dans ce single lui aussi joueur et agrémenter de quelques petits passages technico-ludiques comme je les aime. Après le Rocher Cassepot, le single devient plus roulant sans plus aucun obstacle et difficultés, mais il n'en reste pas moins joueur. Il ne demande qu'à envoyer et mettre les watts. On le suit ainsi jusqu'à la Butte Saint-Louis en passant par la Tour de Samois. A un moment notre chemin croise celui du fer, et on doit le franchir sous un pont. J'attaque l'entrée du tunnel assez rapidement via un virage à gauche à la corde. Je me sens bien, je me couche bien dans le virage .... mais ma roue avant part en glissade et je ne peux retenir le vélo qui m'envoie au tapis. Je glisse sur un ou deux mètres. Je ressent alors une douleur à l'épaule gauche, elle a tapé de la caillasse. Je regarde ce qui m'a fait mal, et me rend compte que j'ai été taper dans du ballast qui avait descendu le talus SNCF. Bref je n'ai jamais eu de soucis avec le caillou noir au boulot, et voilà qu'il faut que je m'étale dessus en faisant du VTT.

Je me relève et on repart, la douleur disparaissant assez rapidement, ce n'est que sous la douche que je me rappellerai que j'ai un bobo là ... ça pique.

On grimpe la Butte Saint-Louis ... enfin on le tente, deux racines à mi-chemin du sommet nous arrête dans notre élan... je l'aurai un jour cette grimpette ! Il faut dire qu'elle a de sacrés pourcentages, et quelques racines bien piégeuses qui la rende bien dure.

On arrive enfin au rocher Saint-Germain jusqu'à la Table du Grand Maître où l'on fait une pause. Je regarde vite fait la carte, il est déjà tard, et Pitufo voudrait être retourné aux voitures pour 18h. Je vais donc couper et éviter une boucle que je voulais faire mais qui nous aurait encore éloigner et retarder. On file donc vers Belle Croix d'où on a récupéré le bleu qui va nous mener à la Fontaine Sanguinède et la Mare aux Ligueurs. J'en profite pour faire un cours d'histoire à Pitufo en lui montrant les ruines Gallo-Romaines du Menpehous. 

A partir de là on va tracer vers Fontainebleau où on va emprunter le dernier single du jour, celui qui longe la ville jusqu'à la piscine de la Forêt. On finira par le single qui descend en épingles juste en face des voitures, il est alors 17h55.

Une bien belle sortie sous le soleil et la chaleur, avec Pitufo on l'aurait bien continué s'il n'y avait pas eu cet impératif horaire. La prochaine fois on partira plus tôt.

 

Statistiques :

Distance : 34km

Moyenne : 11,7 km/h

45,2 km/h maxi

2h54 de roulage

3h43 au total (avec une grosse pause à la Butte Montceau)

465m de D+

Video caméra embarquée Pitufo :

Video caméra embarquée Markitos :
Repost 0
Published by Markitos - dans VTT 2012 Ile de France
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 14:56

Participants : Flocycle, Jihem, Raph

 

Ce matin RV à 7h30 avec Flocycle et Raph, sous un temps finalement gris et avec un petit vent pas très chaud. 

 

On finalise vite l'installation de mon vélo sur la Raphmobile et on part vite fait par l'A4 jusqu'à Mortcerf, notre point de départ pour une rando repérée par Raph sur Internet. J'ai chargé la trace sur le GPS, normalement, tout est bon.

 

On s'élance assez vite avec Flo, prêt à en découdre. Très vite, on se rend compte que cela va être humide, voir même très humide. En plus de la trace GPS, le circuit est visiblement fléché, c'est un parcours officiel. Avec tout cela, pas moyen de se perdre ... euh, en théorie, parce que dans les faits, on s'est planté sans le savoir très près du début quand Flo, au pied d'une côte, comme d'habitude, a mis les gaz. Avec Raph, on a essayé de s'accrocher, le nez dans le guidon ... et on a raté un fléchage indiquant de tourner à droite. C'est là que vous me dites, oui, mais toi, GPSman, avec ton GPS, tu ne peux pas t'être planté quand même ? Ben si ! Il faut dire que je me suis fait piéger car j'avais la trace à suivre en violet ... et dans le coin il y avait le GR14, lui aussi en violet sur la carte et qui était commun avec le début du parcours. Du coup, je pensais être toujours sur le chemin, ce qui n'était pas le cas. Du coup, nous avons suivi le GR14 dans le secteur de Mortcerf, ce qui fût une erreur fatale car d'après ce qu'on avait lu, c'est un coin hyper boueux l'hiver. Oui, mais on est en été, me rétorquerez-vous ... certes mais vu la flotte en avril/mai, les conditions étaient vraiment pourries, et il a fallu affronter non seulement de la boue mais carrément des mares profondes, à l'eau stagnante, occupant tout le passage.

 

Dès le début, dans un virage en dévers bien boueux, Flo est parti à la faute avec une glissade latérale des 2 roues pour finir sur le flanc (du côté du dérailleur, heureusement sans dégâts). Dommage, je n'avais pas pris la caméra car avec le GPS et le compteur, il n'y avait plus trop de place sur le guidon. Plus loin, avec les énormes flaques et puis les mares, il a fallu passer de nombreux passages à pied et même plusieurs fois, dans les bois, au milieu des branches. Même à pied c'était dur, difficile de trouver des fois où poser les pieds et on a tous fini les pieds trempés (voir petite video avec mon téléphone). Avec toute cette eau croupie, le coin était infecté de moustiques énormes et entre les moustiques et les orties, les jambes ont souffert. Nous étions tellement occupés par la recherche de passages à peu près praticables que nous avons oublié de nous inquiéter des panneaux. J'y ai repensé en sortant du bois, près d'une ferme, juste après qu'une biche se soit enfuie juste à côté de nous dans un champ. Non seulement, il n'y avait plus de panneaux depuis un bout de temps, mais en plus mon GPS m'indiquait un grand trait vers la droite, signe que la trace était plus à droite, même beaucoup plus à droite, car il a fallu scroller un max à droite pour retrouver la trace, très très loin.

http://i40.servimg.com/u/f40/17/10/14/79/dsc_0122.jpg

On a donc décidé de rejoindre une route pour repartir dans la bonne direction et là on s'est aperçu de l'ampleur de notre erreur quand on est repassé à Villeneuve Le Comte ... où nous étions déjà passé, mais en voiture, en nous rendant à Mortcerf ! Malgré le vent de face, on a bien roulé, à plus de 30 km/h, avec une pointe à 38-40 km/h, en prenant des relais, jusqu'au carrefour de l'Obélisque où nous étions déjà passés à Vélo une demi-heure ou une heure avant. Nous nous sommes rapprochés de la trace en empruntant une longue descente défoncée avec beaucoup de caillasse et cela tabassait fort. Raph a reconnu, à l'envers, cette longue côte où Flo avait filé au départ, lequel Flo, en mode poursuite derrière un petit peloton de vététistes, ratait une deuxième fois le bon embranchement que cette fois je repérais à temps (entre temps, j'avais changé la couleur de la trace en bleu fluo pour ne pas me refaire avoir). Après un petit moment Flo est revenu sur ses pas et cette fois nous avons enfin pris le bon chemin, en nous disant, que là, sur un chemin balisé, ce serait certainement moins boueux. Et une nouvelle fois, on avait tout faux car 100 m plus loin au pied d'une montée, il a fallu passer à pied dans un champ pour éviter une mare, puis au sommet de la côte, étonnament, nous avons été confrontés à une nouvelle mare. Le sentier dans les bois qui suivait doit être agréable par temps sec, mais là, il fallait être prudent car cela chassait dans tous les sens.

 

A Dammartin sur Tigeaux, un anglais un peu paumé s'est joint à nous. Il était seul, sans carte, juste avec son téléphone, et découvrait comme nous le coin. Courageux, d'autant qu'il ne parlait pas français. 

 

Après un petit pont, nous avons pris le GR1, bien boueux, qui longe un ruisseau avant d'attaquer une bonne côte, longue et caillouteuse, où nous avons été encouragés par deux heunes filles à cheval, admiratives. Arrivés au sommet, à Montbrieux, nous avions à nouveau perdu le fléchage mais d'après le GPS la trace passait une rue à côté partant vers Guérard, mais vu l'heure et la boucle de 20 km faite par erreur, nous n'avions plus le temps de faire le circuit et en plus, la pluie commençait à faire son apparition. Nous avons donc décidé d'abréger et de couper. Nous avons donc prévenu notre anglais pour qu'il ne nous suive pas jusqu'à Mortcerf, tout en essayant de le guider vers son camping, mais pas évident de guider quelqu'un dans un coin que l'on ne connait pas. On a alors pris tout droit par une bonne descente, très caillouteuse et défoncée. Flo a alors eu un problème avec son dérailleur, la gaine étant endommagée, ce qui lui interdisait tout changement de vitesse. Flo a donc fini en single speed mais avec un développement un peu trop gros. La suite a donc été difficile pour lui, surtout la côte bien raide et longue qui a suivi le passage d'un petit pont au dessus d'un ruisseau, où il a du mettre pied à terre (seul un ennui mécanique pouvait arrêter notre chamois). Nous avons fini par la route, avec encore une longue montée avec le vent dans le nez, juste avant d'arriver à Mortcerf sous une pluie nettement plus forte.

 

A refaire par temps sec, mais en partant directement de la vallée du Grand Morin, pour éviter le secteur de Mortcerf et attaquer directement par le secteur où nous arrivions avant de faire demi-tour et qui avait l'air plus intéressant et valonné.

 

Statistiques :

 

Distance : 38 km

Moyenne : 17,3 km/h

D+ : 357 m

Chute : 1 pour Flocycle    

 

Video téléphone Jihem :

Repost 0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 13:07

Participants : Bbanpc, Flocycle, Ned, Pitufo, Roro1 et 

Pas de CR de la Horde en mon absence pour cette belle sortie à Fontainebleau, bien appréciée par les participants, guidés par Roro1 avec un de ses potes.

Les commentaires :

Bbanpc : De retour de bleau vers 15h... et que du bonheur...  

ROBERT le cousin de flocycle nous avait concocté un parcours superbe avec des petits singles merveilleux, des descentes techniques "pour certaines assez cassantes" ...

La plus belle sortie effectuée sur bleau pour ma part ... 

Un grand merci à  ROBERT.....  "alias Rémy Absalon, il lui ressemble et roule presque aussi bien " 

Ned : Une sortie sur bleau comme je les aime avec du ludico-technique à souhait....des jumps, du trialisant, de la bonne descente et des bonnes montées   ..il faut dire que l'on avait un guide au top qui nous a fait découvrir des nouvelles parties de Bleau et d'autre que l'on connaissait déjà (la Croix d'Augas, la Tour de Denecourt ...) par notre guide de la horde, j'ai nommé MARKITOS

38 kms et 600 m  D+

notre pitufo doit dormir à cette heure là vu que sur la fin il était cuit   .....Bleau c'est trés exigeant.....

2 chutes dont un bel otb et une patte de dérailleur pour flocycle

1 chute pour pitufo

1 chute pour moi, un bel otb... ça faisait longtemps hihihihihihihihi....

Merci beaucoup roro

Pitufo : Un grand merci à Robert pour ce parcours, même si j'ai eu beaucoup de mal, l'entrainement de muay thaï de 2h30 de vendredi m'a laissé des traces, depuis samedi j'avais des grosses douleurs aux cuisses.

Mais une sortie sur Bleau, impossible pour moi de refuser ça.

J'aime vraiment ce terrain de jeu avec les descentes techniques, les phases trialisantes sur les rochers.

Pour ma part, j'ai vraiment adoré les 20/25 premiers kilomètres mais après j'ai eu énormément de mal, je n'étais plus lucide et je buttais au moindre obstacle, pour preuve j'ai chuté dans une des dernières descentes.

Puis y'a pas à dire, un semi rigide ça fait mal surtout sur un terrain comme bleau. Ah vivement septembre pour un TS gamme 2013   

On a eu un temps magnifique avec un grand soleil, j'ai pu inaugurer mes Oakley salit jacket, j'en sui très content. A noter que Ned a perdu sa paire de lunette.  

 

Le parcours :

http://i49.servimg.com/u/f49/15/69/26/01/17061210.jpg

 

Photos de Pitufo :

http://i46.servimg.com/u/f46/14/66/94/52/gopr0110.jpg http://i46.servimg.com/u/f46/14/66/94/52/gopr0112.jpg

http://i46.servimg.com/u/f46/14/66/94/52/gopr0113.jpg http://i46.servimg.com/u/f46/14/66/94/52/gopr0114.jpg

Video caméra embarquée Pitufo :

Repost 0

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories