Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 12:44

Participants : Bbanpc, Lasouque, Markitos, Ned

 

Absent au dernier moment pour cause de gros choc de l'orteil contre une marche d'escalier , voici donc les CR de Ned et Markitos.

 

CR de Ned :

 

Le rdv avec Lasouque était donné à 8h00 au pont de Joinville .

A peine arrivé au pont, je vois Mr Lasouque arriver avec son vélo en ferraille , les tubes sont vraiment tous petits, le premier truc qui m'interpelle ce sont les disques de frein qui sont en 185mm mais en même temps les freins montés dessus sont des Juicy 3, et aussi son tendeur de chaîne. Pas le temps d'épiloguer sur son nouveau bike que j'ai un message de EX-8 qui se fait porter pâle (mal au dos) dommage si on l'avait su plus tôt on se serait tous rejoints à Joinville et on aurait évité la côte de l'hôpital Sainte Camille.

Comme nous le craignons, c'était très très boueux, nous avons pris le petit single de Jihem et je me suis fait le petit pont en pierres mes acolytes ne voulant pas s'y risquer, trop glissant à leur goût ...

Puis, dans la forêt de Notre-Dame, nous avons enchaîné sur le single de Markitos bien crado... pas Markitos, le single  et là j'ai fait découvrir des nouveaux singles découverts avec Jihem et EX-8 et d'autres singles que personne ne connaissait même pas moi alien ... des singles à la Ned geek


Vers les 10h08, un petit coup de fil de Markitos pour savoir où nous étions. Nous avons donc fait une pause barres, en l'attendant, à côté du centre équestre ...

Là-dessus, il est arrivé déjà tout crado ...

Après les essais de mon endurigide et du ss ferraille de Lasouque par Markitos et Bbanpc, nous avons pris la direction du Griffon où nous avons tourné un peu. Puis descente avec les virages relevés qui, malgré les recommandations de prudence de Markitos, n'ont pas ralenti nos ardeurs...gaz à fooonnnddd!!!!!

L'endroit où nous faisions nos petits sauts de puce était envahi par un stage de maniabilité pour vtt. Pour l'occasion, ils avaient fait un petit parcours sympa ...(style single bien étroit)

Puis Mr Markitos est rentré chez lui, et nous avons fait une dernière descente de l'autre côté du Griffon. J'ai ensuite voulu me faire la descente très pentue, mes deux acolytes l'on fait aussi avec un peu de réticence pour Lasouque vu que ses freins ne sont pas trop efficaces.........mais tout s'est bien passé....

Nous avons enfin emprunté le chemin du retour par le Piple etc etc......

Pas de chutes....pas de casses...pas de crevaisons....mais beaucoup de boue.....

 

Statistiques :

Distance : 63,5 km pour Lasouque

Video caméra embarquée Ned

 

 

 

CR de Markitos :

 

Hier matin, réveil aux aurores, c'est que j'ai envie d'aller rouler avant ma coupure imposée de 2 mois. Je jette un oeil dehors, il fait froid et ça risque d'être humide, tant pis, j'y vais quand même. Je décolle de la maison un peu avant 9h. J'attaque par un espace naturel bien sympa qui ne se trouve qu'à 400m de l'appart, la Plaine de Chalandray. Cette plaine de plusieurs hectares est bordée par l'Yerres. Le soleil est en train de se lever, c'est beau sunny .

 

Plaine de Chalandray

Allez, c'est parti, direction le Griffon. Les bords de l'Yerres de ce côté-ci sont aménagés, donc pas de soucis de boue. Il faut faire juste attention à ne pas glisser sur les planches de la longue passerelle qui mène à la piscine. Je quitte les buccoliques bords de l'Yerres pour attaquer une grosse montée pour accéder à la Forêt de la Grange et le Griffon. Ca va, les jambes sont là aujourd'hui, ainsi que le souffle ... c'est clair que le fait d'avoir ralenti très très sérieusement ma consommation de sucettes à cancer, se fait ressentir What a Face

Bon le Griffon ... dans quel état va-t-il être ? humide ou pas ? et bien oui, c'est bien mouillé, et ça glisse. J'attaque une première descente, et rapidement je dois calmer mes ardeurs. Ca glisse, les pneus n'ont aucune accroche et puis je dois regonfler ma fourche, elle plonge de trop. C'est ma première sortie avec celle-ci et je dois encore faire quelques réglages dessus. Une fois ceci fait, je me lance à la piste avec les virages relevés ... et bien je suis pas rassuré silent les pneus décrochent, et la piste est gorgée de flotte ... bref, je ne me fais pas plaisir.

Du coup l'heure tourne, et je décide d'aller à la rencontre de la Horde. Direction la Forêt de Notre-Dame. Le chemin qui y mène est boueux, très boueux. Je fais quelques figures de style avec le vélo mais je ne chute pas une seule fois Twisted Evil la maîtrise !!!! J'arrive à l'entrée de Notre-Dame, un petit coup de fil à Ned, ils sont juste à côté et je les rejoints. Il y a Ned, Lasouque81 et Bbanpc. Tous les 3 en SR, je suis le seul en TS, j'aurais du sortir le RCZ finalement Laughing Un peu de palabres, d'essai de bikes et on part direction le Griffon. L'heure tourne et je dois pas trainer, je dois filer au taf juste après. Lasouque a les jambes lourdes, c'est qu'il a fait les 25 bosses la veille en mode rapide Shocked Ned comme à son habitude nous fait le cabri et Bbanpc trouve le moyen de déchirer son pantalon de pluie avec son pédalier. Au Griffon on attaque la piste relevée, mes 3 comparses à fond comme d'habitude et moi prudemment Razz Arrivé en bas, il est déjà 11h20, c'est l'heure de rentrer à la maison, j'abandonne la Horde Neutral c'est que j'aurais bien continué à rouler moi, les trains peuvent bien se passer de moi aujourd'hui .... heu non en fait, je dois aller au taf Evil or Very Mad dommage ....

C'était ma dernière sortie avec la Horde en 2011. Jeudi, je vais aller faire une petite sortie à Bleau au départ de Thomery, et après c'est arrêt jusqu'en février ou mars.

 

Statistiques Markitos :

Distance : 26 km

D+ : 240 m

 

Video caméra embarquée Markitos :

 

 

 

Repost 0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:37

Participants : EX8-94, Jihem, Ned

Alors que le reste de la Horde est entrée en hibernation, ce sont encore les trois mêmes courageux qui, ce matin, étaient au RV à Bry pour une sortie longue, froide et grasse (ceci explique peut-être le peu de participants, finalement ...).

C'est donc avec sous-casque, tour de cou, et quelques épaisseurs de vêtements techniques que je retrouvais Ned, équipé de la même manière, et EX8-94, notre nouveau warrior des temps glacés ... en cuissard court ... et les cuisseaux bien roses ! Ce n'était pas sans nous rappeler, en son temps, l'arrivée de Lasouque dans la Horde avec une première sortie avec nous dans la neige et en cuissard court !

Vue la température glaciale, on ne s'est pas trop attarder en mondanités, et rapidement, nous sommes passés aux choses sérieuses avec la montée de Sainte Camille, qui a fait remonter un peu la température, mais pas tant que cela car cela gelait encore.

Après un petit passage sur mon single, dans le bois du Plessis St Antoine, on a rejoint la forêt de Notre-Dame, toute blanche, avec des flaques légèrement gelées. On a vite enchainé avec le single copyrighté (oui, je sais, cela n'existe pas, mais je suis d'humeur créative donc profitons en) Markitos. La semaine précédente, EX8-94 avait frôlé la chute dans le virage serré après le creux avec les racines, et bien cette fois, il est allé jusqu'au bout de ses intentions, finissant par terre dans le virage, les deux roues s'étant dérobées en même temps, juste devant moi et ma caméra ... qui n'a pas filmé cette nouvelle gamelle, je ne sais pas pourquoi (elle a du s'arrêter juste avant à cause du froid, ayant été très capricieuse ce matin). Trop dégouté pour le bétisier 2011 qui va vraiment être maîgre car soit les chutes ont lieu derrière les caméramen, soit les caméras ne marchent pas !

On a poursuivi avec plusieurs singles bien humides et glissants, pas trop loin de la trace de Ned, jusqu'au Carrefour de l'Etoile Dauphine où nous avons fait un petit arrêt ravitaillement en tout genre (n'est-ce pas, Ned ? Au fait, bizarre ce petit nuage près de toi sur la photo ... ).

 

Carrefour-Etoile-Dauphine.jpg Carrefour-Etoile-Dauphine2.JPG

Ned et EX8-94

 

Là, pendant ma deuxième pause technique de la sortie (oui, oui, ce temps m'inspire ... tandis que mes collègues pensent que c'est pour marquer mon territoire et reconnaître ensuite les chemins tout en faisant croire que j'ai le sens de l'orientation ), j'ai repéré un départ de single sympathique (et oui, il faut toujours pisser utile), que nous nous sommes empressés de suivre ... avant de finir dans un cul de sac digne des plus grands singles de Ned (promis, Ned, j'arrête de me moquer maintenant ).

Le soleil se levant, la glace tombait des arbres et les paysages glacés étaient tout simplement magnifiques et j'ai regretté de ne pas avoir pris mon appareil photo. Voici quand même un petit souvenir pris avec la caméra.


Gel-Notre-Dame.jpg

 

Après Notre-Dame, nous avons traversé Servon, puis rejoint les champs avec des chemins pas très praticables que l'on a trouvé bien longs, du coup, puis on a fini par rejoindre l'Yerres après une descente prudente dans la boue. Au bord de l'Yerres, niveau gadoue, c'était le pompon et il était difficile de progresser, tant cela glissait et collait. Les figures furent nombreuses, mais pas de gamelles à déplorer, ni de plongeon dans l'Yerres souvent bien (trop) proche.

Nous sommes repassés à l'endroit où Bbanpc et Ptitcanard avaient fait leur OTB. La montée le long de l'escalier était impossible aujourd'hui avec ce sol glissant (j'ai même eu du mal à monter à pied). La descente fût prudente pour Ned et moi, mais sans encombre. Et Ex8-94 me direz vous ? Hé bien, il était occupé à se masser les doigts de pieds, complètement gelés. Il a même décidé de finir pieds nus dans les chaussures, tellement les chaussettes étaient mouillées. Ned est alors allé tenter la descente aux OTB, mais même s'il est un peu fou-fou en général, là il a fait gaffe pour ne pas prendre trop de vitesse avant la bosse finale et passer sans problème. Alors que nous discutions, nous avons entendu un grand boum ... c'était EX8-94, par terre, après une roue arrière à la Ned (c'est à dire avec arrivée sur les fesses ou sur le côté). On ne pourra pas dire que notre doyen ne fait pas d'effort pour animer nos sorties en l'absence de Mar2kfait et Raph, nos deux cascadeurs historiques. Par contre, toujours pas de caméra pour en témoigner ... 

A Brunoy, nous avons eu une petite pensée pour Ptitcanard en passant devant la gare où nous l'avions laissé suite à son OTB, et un gros appel de l'estomac pour casser la croute car il commençait à se faire un peu tard. Mon instinct primaire de morfalou m'a conduit directement à la boulangerie de la dernière fois (et oui, ça, je mémorise bien, et je vous promets ... je n'avais pas levé la patte sur la devanture, la dernière fois, pour me reconnaître ). Là, comme nous étions crottés des pieds à la tête, tout comme nos vélos, nous avons eu droit à toutes sortes de commentaires de la part des passants et des clients de la boulangerie (finalement, les gens ne sont pas si sauvages que cela, il suffit d'un peu de boue pour engager la conversation). Quand ce fût le tour de EX8-94 d'aller acheter son casse-croûte, comme cela a pris beaucoup de temps, on a eu peur qu'il ait demandé un massage des pieds à la boulangère ... mais non, a priori.

C'est donc très tardivement que nous sommes arrivés à Yerres pour retrouver Markitos et sa pitchounette au MacDo pour une petite séance photo devant le MacDo.

EX8-94 :

EX8-94-1.jpg EX8-94-2.jpg

Jihem :

Jihem1.jpg Jihem2.jpg

Ned :

Ned1.jpg Ned2.jpg

Après la côte de Yerres et vue l'heure tardive, nous avons zappé le Mont Griffon, pour rentrer directement, via le Piple, le pont de Bonneuil et les bords de Marne pour une arrivée à la maison autour de 15h et une grosse séance de nettoyage dans le froid et sous un début de petite pluie.

Distance : 77 km pour EX8-94 (nouveau record) et moi, 75 km pour Ned
D+ : 498 m

Video caméra embarquée Jihem :

 

 

Video caméra embarquée Ned :

A venir

Repost 0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 08:57

Participants : EX8-94, Jihem, Ned

 

Mauvais temps oblige, nous n'étions que trois à nous lancer dès 8h et dans le noir (EX8-94 devant impérativement rentrer pour 12h) en direction du parc de Champs.

 

Le parcours que j'avais concocté étant une boucle devant nous permettre d'éviter le gros du vent qui soufflait fort ce week-end, nous avons commencé avec le vent dans le dos, idéal pour se sentir des ailes dès le départ malgré les conditions peu avenantes. Néanmoins, il ne pleuvait pas et nous étions tous en cuissard court, preuve qu'il ne faisait pas bien froid.

 

Au parc de Champs, nous avons pris le single qui monte, peu éclairé, le jour se levant à peine, puis nous avons poursuivi par l'allée jusqu'en haut, délaissant les bosses pour une fois, au grand dam de Ned, afin de traverser Noisiel jusqu'aux Totems, à l'entrée du Bois de la Grange où nous avons bifurqué sur la droite, sur un sentier un peu gras et glissant avec les feuilles mouillées. Après quelques petites bosses en passant, nous avons repris le petit sentier descendant après que Ned et EX8-94 aient failli se rentrer dedans quand EX8-94 s'est un peu mélangé entre sa gauche et sa droite  ...

 

Remontée à Emerainville par la route, puis par le sentier entre le bois St Martin et le Bois de Célie, jusqu'à Pontault Combault, puis Le Plessis Trévise. A la borne des 3 départements, nous avons scruté en vain, mais pas de Gbouc à l'horizon, sûrement en sortie avec le club du Plessis Trévise.

 

En poursuivant notre route vers la forêt de Notre-Dame, en chemin, nous avons fait un petit tour sur mon single, dans le bois du Plessis St Antoine, où Ned en a profité pour faire un peu de trial sur un muret, d'aspect glissant, au-dessus de l'étang (dommage, la caméra a dû s'arrêter pendant que je filmais faute de batterie car je n'avais pas ces images à l'arrivée => à refaire, Ned, la prochaine fois).

 

Forêt de Notre-Dame, nous avons attaqué direct sur le single de Markitos, qui n'a pas encore sa pancarte à l'entrée, mais cela ne saurait tarder vu la pub qu'on lui fait ! Ex8-94 a envoyé les watts, mais le terrain était un peu glissant (mais praticable) et l'arrière a un peu chassé malgré les Nobby Nic fraichement montés. Ensuite, nous avons alterné entre singles plus ou moins connus et découvertes, le tout très humide, avant de tenter de nous diriger vers le Ru de la Fontaine de Villiers toujours difficile à trouver. D'ailleurs, comme on n'y arrivait pas assez vite, Ned a décidé de suivre son intuition légendaire pour nous faire découvrir (et à lui aussi ) de nouveaux singles inédits ... et qui le resteront car se terminant en cul de sac ou disparaissant dans des grandes herbes avec des trous et des rondins.

 

Malgré les Gerblés, le free ride à la Ned, au milieu de la forêt, a commencé à entamer sérieusement les réserves de EX8-94, qui a été bien content quand on a enfin retrouvé la descente du Ru. Là aussi c'était bien gras, et la descente s'est faite la plupart du temps dans l'herbe, la trace n'étant qu'un infâme scrouitch-scrouitch (vous remarquerez les effets spéciaux déments pour les bruitages ) boueux et glissant.

 

Arrivés en bas et voyant la côte d'Ormesson en face, EX8-94 a eu une frayeur, mais il y a échappé (temporairement car après il a été gâté) puisque nous avons coupé par le parc du Morbras. Comme ce dernier est interdit aux vélos et que nous sommes respectueux et voulions donner une bonne image des vététistes (pour une fois), ce qui n'est pas le cas de tous dans la Horde (suivez mon regard vers ... non, non , je ne dénoncerai pas ici un représentant des forces de l'ordre, cela ne se fait pas), nous avons traversé le parc à pied sous le regard amusé des piétons (il faut dire que nous étions complètement crottés). La gente féminine s'est même ecxlamée que nous étions beaux; tous n'ont pas saisi l'euphémisme et certains l'ont pris au premier degré et se sont sentis flattés . En tout cas, on a bien fait de mettre pied à terre, car on a croisé plusieurs gardiens. Bon, sur la fin, on l'avoue Ned a un peu craqué et a fini en trottinette à moitié assis sur son vélo ... C'est vrai qu'il y a de la pente et c'est tentant (on reviendra de nuit avec les loupiotes ... et sans les gardiens).

 

A la sortie du parc, nous avons enfin pu remonter sur les vélos pour faire un petit tour de mare afin de s'échauffer avant de nous engager dans une très belle côte (en zone urbaine malheureusement), bien longue et finalement nettement pire que celle d'Ormesson (désolé EX8-94 ). Au sommet, nous avons découvert une belle vue sur Paris, la Tour Eiffel et la banlieue est.

 

Puis au moment de descendre par des escaliers, j'ai aperçu un petit sentier inconnu partant dans un bois, sur les hauts de Chennevières, qui nous tendait les bras. Il n'en fallait pas autant pour nous lancer à l'aventure. Le sentier, à flanc de côteau se prolongeait jusqu'à un mur avec ce qui s'annonçait comme une bonne descente sur la gauche. Je m'élançai, suivi de Ned, bien en arrière sur la selle (pas envie d'imiter EX8-94 et sa belle gamelle de la semaine dernière), pour finir bloqué par un enchevètrement de branches. Je décidai de le traverser à pied pour voir si le chemin se poursuivait après, mais non .

 

EX8-94 s'impatientant en haut avait finalement décidé de se lancer à son tour, emmenant avec lui tout un tas de feuilles, avec la roue arrière bloquée, en dérapage. A l'arrivée en bas, quand on lui a dit qu'il fallait remonter, il a déchanté une nouvelle fois (et ce n'était pas fini, j'en avais d'autres en réserve ...).

 

Après avoir réussi à remonter la pente raide, repris un Gerblé pour s'en remettre, on a fait demi-tour pour tester une autre descente vue précédemment. Celle-ci était viable et nous avons pu la suivre jusqu'au bout, jusqu'à l'orée du bois, où nous avons retrouvé une route et des 'petites' maisons sympathiques dominant la Marne.

 

Nous avons ensuite rejoint une des deux côtes bitumées de Chennevières (je vous l'avais dit que les côtes, ce n'était pas fini), ce qui n'a pas arrangé les affaires de EX8-94 de plus en plus entamé.

 

Vu son état et l'heure qui avançait, nous avons alors décidé de zapper la partie exploration du GRP à flanc de côteau, pour rentrer par le bord de Marne et Champigny, où nous avons coupé directement jusqu'à Bry, pour arriver à 11h50, tout à fait dans le timing souhaité. Contrat rempli, donc !

 

Distance : 57 km pour EX8-94 et moi, 62 km pour Ned
D+ : 340 m 

 

Video caméra embarquée Jihem :

 

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 21:03

Participants : Bbanpc, EX8-94, Jihem, Ned

 

Comme tous les dimanche ou presque, je suis arrivé en retard au RV, pourtant situé à Bry ... car j'ai encore déclenché l'alarme en sortant  (ma fille a apprécié ).

 

L'objectif du jour, proposé par Ned et que tous avaient approuvé, était d'aller là où Bbanpc avait fait son OTB, c'est à dire au bord de l'Yerre, sauf qu'aucun de nous ne savait y aller, pas même Ned qui avait pourtant lancé l'idée .

 

On a donc changé notre fusil d'épaule et choisi d'aller du côté de Vallière que ne connaissait pas EX8-94.

 

Après une piste cyclable passée à papoter et une base de Vaires un peu grasse, nous avons pris l'allée à poussettes au bord de Marne, jusqu'à Lagny et la fameuse côte de Thorigny. Lasouque et Flocycle n'étant pas là, je me disais que j'allais pouvoir la monter tranquillou, sauf que Bbanpc étant parti fort dès le pied (en fait, il avait oublié la longueur de la côte), je ne pouvais pas laisser les points du maillot à pois s'envoler. J'ai donc mis une accélération pour le rejoindre, ce qui fût fait  au premier virage, puis nous avons fini ensemble à bon rythme. L'air de la montagne lui a fait du bien à Bbanpc, y a pas à dire ! Ned arrivait un peu plus tard suivi de EX8-94 qui commençait à faire travailler le cardio .

 

Après une descente dans les champs, remontée sur Carnetin pour refaire travailler le cardio et pause à l'emplacement officiel de la Horde   et pas à côté de l'église comme comptait le faire Bbanpc ... par contre, cela eut été plus abrité et moins venté que nos bancs, mais la vue sur la base de Jabline est quand même plus sympa.

 

  On a enchainé avec la longue descente jusqu'à la Marne, avec un premier secteur toujours piégeux avec les pierres sous les feuilles (ma caméra s'est arrêtée juste à l'entrée du bois, malheureusement ) et un deuxième secteur plus gras mais toujours aussi sympathique, surtout le passage type motocross.

 

Après avoir longé la Marne, nous avons pris la très longue montée le long du grillage dans les ornières et les feuilles bien glissantes. Là le cardio de EX8-94 en a pris un coup, mais pas que le sien. Je n'ai mis qu'une fois pied à terre après avoir patiné un bon coup dans une ornière, mais c'est vrai qu'elle tue bien cette côte .

 

Au sommet, nous avons eu la désagréable surprise de constater que le champ de bosses avait été complètement dévasté par les pelleteuses. En gros, il ne reste plus rien  . Gonflaga, tous les terrains de jeux disparaissent un à un ... bientôt, on ne pourra plus faire que du bitume ... avec Azimut 

 

Alors que l'on constatait les dégâts, nous avons eu la visite de 4 faisans franchement pas sauvages, qui avaient l'air affamés et espéraient qu'on allait les nourrir . En fait, ils avaient dû être sortis de leur élevage pour être lâchés en pleine nature pour servir de cible aux chasseurs. Mouais, des trophés comme cela, quel intérêt ? En repartant, les 4 faisans nous ont même poursuivis en courant, espérant manger (?). Pas besoin de fusil pour les attraper, des graines et une épuisette suffisent ...  Après sa terrible expérience avec un chat infecté, Bbanpc s'est retenu pour ne pas caresser ces gentils animaux 

 

On a évité la descente avec l'ornière où Bbanpc avait fait une belle cascade pour découvrir une autre descente un peu plus loin qui rejoint le sommet d'une autre montée (impossible)/descente que l'on fait de temps en temps, ce qui nous a permis d'enchainer les deux (pas de bol, ma caméra s'est encore arrêtée en haut de la descente, sans que je m'en aperçoive).

 

En sortant de la forêt de Vallières, dans les champs, nous nous sommes fait dépassé ... par un vélo de route  et j'ai bien regardé, ce n'était pas Azimut pris d'un accès de nostalgie par rapport au VTT .

 

Sur le pont de Chalifert, lui aussi labellisé arrêt officiel de la Horde, nous avons fait la deuxième pause Gerblé (sans Gerblé car je suis en rupture de stock et je ne sais pas me fabriquer mes propres Gerbeurks comme Ub!k  ).

 

Ned voulant nous faire découvrir un single que lui seul connaissait, nous a entrainé effectivement dans un single sauf qu'il était ... complètement à l'abandon ,au bord de Marne, limite dangereux, avant de finir en cul de sac dans la forêt vierge. Merci Ned pour tes bons plans et ton sens de l'orientation qui commence à rivaliser avec celui d'Azimut, alias GPSman number One .

 

Alors qu'on allait attaquer le côteau de Chalifert, Ned s'est souvenu que son single était en fait dans l'autre sens ! Hé bien, on l'a laissé faire son single et on a attendu qu'il fasse sa petite boucle  avant enfin d'attaquer la côte.

EX8-94 a refait monter le cardio, ce qui ne fût pas le cas de Ned, qui se faisait attendre au sommet, et qui est arrivé tranquillement, expliquant qu'il avait fait une pause dans la montée ... pour changer les piles de la caméra. Ah, l'excuse qui tue !

 

Sur le haut, un virage à gauche en forte montée, nous a surpris, enfin surtout EX8-94, qui, coincé derrière Bbanpc qui n'avait pas eu le temps de passer la bonne vitesse, n'a pas pu déclipser et a fini au tapis. Normal pour une première sortie avec les pédales autos !

 

Un peu plus loin, pour redescendre, nous avons pris un petit chemin que je ne connaissais pas, avec une partie en dévers avec une marche, un peu chaude, avant de rejoindre la grande pente en dévers à côté de la voie ferrée.

  Ned et Bbanpc sont passés sans encombre, même si Bbanpc a bien bloqué la roue arrière, vu la pente. Pour ma part, je décidai comme d'habitude de m'abstenir, car je ne la sens pas cette descente. EX8-94, qui découvrait, après hésitation et malgré mes appels à la prudence, a décidé de se lancer.

 

Départ prudent, mais assez vite la roue arrière se bloque sans empêcher le vélo de descendre. Puis le passage d'une marche dans les racines, associé à une fourche réglée un peu trop souple et une position pas assez en arrière, et EX8-94 s'est retrouvé assis sur le cadre, a dû laché les freins et d'un coup le vélo a pris de la vitesse, puis a heurté un bosquet propulsant EX8-94 plus bas avec un atterrissage sur le dos, heureusement sans gravité (juste quelques égratignures).

 

Belle cascade en tous cas, qui aura sa place dans le bétisier 2011, assurément.

 

Avec zoom et ralenti :

 

Un peu secoué et victime de crampes, EX8-94 a pu enfin reprendre le chemin du retour où nous (enfin surtourt moi) avons évité le single au bord de la Marne, avant de rejoindre Lagny, le bord de Marne, puis le canal où EX8-94 nous a refait une dernière petite chute, toujours à cause des pédales autos, en franchissant un petit trottoir pour prendre le chemin.

 

Distance : 56 km pour EX8-94 et moi, 70 km pour Ned et un peu plus pour Bbanpc.

D+ : 380 m

 

Video caméra embarquée Jihem :

 

 

 

Video caméra embarquée Ned :

 

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 22:51

Participants : Flocycle, Jihem, Markitos, Ned

 

C'est curieux, dès que le froid ou les périodes boueuses arrivent, les effectifs se réduisent. C'est alors à chacun de sortir la plus belle excuse pour rester au lit : une vieille blessure par là qui se réveille, un microbe par ci qui est devenu agressif, là, belle maman qui débarque, ici, l'anniversaire de la petite ... mais on nous avait encore jamais fait le coup de la morsure de chat  . C'est pourtant bien l'excuse que nous a fournie Bbanpc, et si on a rigolé au début quand on a vu la photo de sa main et qu'on a su qu'il avait du se faire opérer car la morsure s'était infectée , on s'est dit que c'était lui qui avait finalement la meilleure excuse.

 

Il y avait quand même quatre courageux ce dimanche matin pour aller rouler, mais en fait pas besoin d'être si courageux que cela car s'il faisait un peu frais, c'était tout à fait supportable, à condition d'être un peu équipé, et ensuite le soleil a été magnifique. Dommage pour les absents !

 

Au premier RV à Bry, je retrouvais Flocycle et Ned et dès la côte de Sainte Camille, on se réchauffait. Tandis que Ned ménageait sa monture (mono-plateau), avec Flocycle, on montait bon train jusqu'au sommet où notre grimpeur mettait une bonne accélération pour grapiller les points du maillot à pois  et me distancer.

 

Le long du bois St Martin, c'est avec le soleil dans les yeux qu'il a fallu slalomer entre les chiens et leurs maîtres, heureusement pas de blessé à déplorer  , mais c'est vrai que la visibilité était très limitée parfois.

 

Au Plessis Trévise, mauvaise surprise, le petit chemin défoncé au milieu des orties est devenu une grande allée ... défoncée par les pelleteuses . Pourquoi qu'on nous casse partout tous nos terrains de jeux  ? Cela va devenir dur de trouver des petits chemins pas aménagés et ludiques au milieu de toutes ces allées à poussettes qui fleurissent de partout.

 

A la Queue en Brie, Ned venait titiller Flocycle au pied de la côte, Flocycle réagissait avec une contre-attaque ... que je contrait à mon tour pour le déborder sur la gauche et à moi les points du maillot à pois ! Pas encore mort, le vieux, je vous le dis !

 

Partis à 8h30 de Bry, on arrivait aux 8 routes à 9h15 soit à l'heure, pour une fois, sauf que le deuxième RV n'étant pas là, cela ne servait à rien, mais je le dis quand même, juste pour dire que cela nous arrive quand même des fois d'être à l'heure  .

 

Comme on était dans les temps, on a pris le temps, le temps de découvrir des nouveaux singles dans Notre-Dame, le temps de perdre du temps à retrouver la bonne direction et finalement d'arriver bien en retard au Mont Griffon  où Markitos après avoir fait un tour pour patienter, avait décidé de venir à notre rencontre ... sur un autre chemin que le notre. Bon, ben, évidemment, on ne s'est pas rencontré . Heureusement qu'il y a les téléphones portables et c'est avec une bonne demi-heure de retard qu'on a fini par enfin se retrouver.

 

Juste avant l'arrivée de Markitos, un couple est venu saluer Flocycle. Y a pas le maillot à pois, cela rend populaire ... ah, non, en fait ...  c'était sa soeur et son beau-frère (alias Roro1 sur le forum de Sénart de Velo Vert), sauf qu'il ne nous a rien dit, le petit cachotier ,et on ne l'a su qu'après, quand mon instinct de Sherlock Holmes s'est réveillé et m'a amené à lui poser la question.

 

  On est quand même parti ensuite rouler un peu sur les singles du Griffon. On a d'ailleurs découvert un autre départ pour la descente avec les virages relevés qui, après un beau trou (que seul Ned a négocié ... en débranchant quelques neurones) arrive sur le chemin habituel.

 

  On en a profité pour se filmer un peu, un tout petit peu même en ce qui me concerne, puisque, après avoir cassé mon deuxième support cadre de cam, j'ai cette fois cassé un pied de mon mini-trépied, et forcément, avec un pied en moins, cela tient nettement moins bien. Résultat : j'ai battu le record du monde du film de la horde le plus court, avec moins d'une minute d'image ! Au moins ce sera vite vu et votre femme ne vous reprochera pas de passer la soirée à regarder des videos de vélos .

 

  Ned, n'ayant toujours pas rebranché ses neurones, a voulu nous entrainer dans une descente abrupte (le long du mur au-dessus de l'endroit où l'on fait les petits jumps) avec une cassure et des pierres sous les feuilles (rien que cela !). Il est passé le premier ... et le dernier, car nous avions l'intention de rentrer entier et ce ne sont pas ses insinuations sur la taille d'un élément clé de notre virilité qui y ont changé, non. Sagement, nous avons donc pris juste à côté, la descente bien pentue que l'on fait habituellement. Même Markitos, qui avait pourtant des courbatures de son match de rugby  (non, non , je ne le chambre pas sur ce coup là ) l'a faite.

 

Vers 11h45, retour au bercail, raccompagné par Markitos jusqu'à Sucy (c'est vrai que partant de Yerres, il n'avait pas beaucoup de kilomètres au compteur, et il fallait quand même faire passer ces foutues courbatures ).

 

De retour dans notre single transformé en allée, alors qu'avec Ned, nous faisions un arrêt technique, Flocycle qui carburait devant ne s'étant aperçu de rien, ne nous retrouvait plus et croyant avoir pris un mauvais chemin et nous avoir perdu, poursuivait seul jusqu'à chez lui, tandis qu'avec Ned, nous finissions tranquillement la sortie.

 

Distance : entre 60 et 70 km selon le point de départ

D+ : 376 m

 

Video caméra embarquée euh non avec trépied, enfin juste au début, puis bipied ensuite de Jihem (attention concentrez vous pour ne pas rater les images de vélos entre les génériques de début et de fin  )

 

 

 

Video caméra embarquée Ned :

 

 

 

Video caméra embarquée Markitos :

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories