Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 08:45

Participants : Markitos, Lasouque et les Xcrosseurs09 (Pt81, Toxdisc, Djey, Rockrider81, Epoq, Vince8213)

Voilà, après quelques RDV manqués pour diverses raisons, j'ai enfin réussi à me libérer et descendre l'espace de 2 jours dans le SO. Jeudi 26 décembre, je suis accueilli à la gare de Toulouse Matabiau par Epoq. On ne s'était encore jamais rencontré. On charge le vélo, bien au chaud dans sa housse, dans la Papamobile ... euh je veux dire dans la cariole de mon hôte, et direction son humble demeure, dans laquelle il m'a préparé un bon lit de paille dans sa vieille grange 
 
Après une bonne soirée où j'ai goûté les olives de son jardin, et la bonne pizza maison de Virginie, nous allâmes nous coucher pas trop tard car le lendemain une bonne journée de ride nous attendait.
 
Vendredi 27 ... 7h ... le réveil sonne ... où suis-je ? Ah oui ! Je me souviens, chez le sieur Epoq. Je me lève péniblement à 7h05 et rejoins Pascal qui est déjà presque prêt. A 8h moins 10 nous sommes partis en direction de Bruniquel, on en a pour 50mn de route. On fait la petite pause café qui va bien à Montricou (pour les parisiens, on prononce Mon-Ricou ). Et nous arrivons enfin au point de RDV, les poubelles près du pont sur l'Aveyron, à 9h environ. Sur place il n'y a que Rockrider31. Mais en un rien de temps les autres participants du jours nous rejoignent. Il y a donc là Pt81, Toxdisc, Djey, Rockrider81, Lasouque81, Epoq et moi-même. Vince8213 nous rejoindra un peu plus tard sur le parcours.
 
Une fois tout le monde prêt, les pneus gonflés et les vélos ayant échappé à la benne à ordure, nous nous élançons. Le paysage dès les premiers tours de roues est sublime, nous avons face à nous le château de Bruniquel
 
et sur notre droite l'Aveyron. La première difficulté du jour arrive à peine 300m après le départ. Il s'agit de la montée de la Carrière : 3km et 200m de positif direct. C'est bon, on rentre dans le vif du sujet tout de suite. Les sensations sont bien là, je monte sereinement, et plutôt à bon rythme. Tout en haut de la grimpette on va retrouver Vince8213 ... enfin on va l'attendre 5 bonnes minutes. Tranquille pour lui, il a déjà une grimpette en moins par rapport à nous Tout se suite après Toxdisc, le guide du jour nous mène vers la première descente de la journée. Il y a des cailloux, par endroits ça brasse pas mal, le vélo est bien balloté. Je ne suis pas très à l'aise, je n'ai pas l'habitude de ce genre de terrains. Pas grave, je fais ce que je peux. En fait la journée va se résumer à ça : 4 grosses montées et 4 belles descentes, dont certaines bien techniques. Je me fais plaisir dans les plus faciles et serre un peu les fesses dans la grosse caillasse 
 
Pour la pause casse-croûte Toxdisc nous a concocté une petite surprise, un superbe point de vue sur le Cirque de Bône depuis un superbe promontoire. On prend tous des photos, impossible de faire autrement devant un tel spectacle. 
 
 
On mange un morceau. Rockrider81 est déjà bien entamé ... normal, il reprend après une coupure de plusieurs mois et le tracé est assez exigeant. En tout cas, bravo à lui de nous avoir accompagné si longtemps. Il nous quittera un peu plus loin, à proximité de Cazals, alors qu'on allait attaquer un pierrier en devers dans lequel encore une fois je n'étais pas trop à l'aise.
 
Un peu plus loin la trace nous mena sur un single qui longeait l'Aveyron, le single du Waterjump. Superbe ce single, un superbe moment encore. La suite sera toujours aussi jouissive, avec de beaux singles et encore quelques points de vue. Tout au long de la journée j'aurai pu admirer les châteaux de Pennes
, de Bruniquel, les Gorges de l'Aveyron, le Cirque de Bône ...
 
Il reste une dernière descente, celle du GR qui nous mènera directement aux "poubelles". Juste avant de l'attaquer Lasouque81 me proposera de faire une boucle supplémentaire. On ne sera que tous les deux, les autres s'en retourneront chez eux soit parce que trop fatigués, soit par obligation familiale, soit pour être prêt pour le resto prévu le soir même. D'ailleurs Vince8213 nous laissera avant la dernière descente. Aux voitures, je salue ceux qui ne seront pas là au resto, c'est à dire Djey en fait. 
 
Et on repart pour une boucle de 10km supplémentaires et un peu plus de 300m de D+. La montée se fait par la route, mais quelle route, les pourcentages sont énormes et avec les bornes de la journée, ils se font bien sentir. Lasouque81 m'attend pas mal, je m'accroche. La descente se fera sur le single de l'Enduro de Bruniquel. Il doit être superbe en temps normal, mais là il est boueux et surtout hyper glissant. Même Lasouque81 s'en méfie. On perd très vite l'adhérence. D'ailleurs la glissade et la perte d'adhérence sera une constante de la journée, certains des chemins étaient bien humides, glissants et piégeux.
 
On en termine enfin. On retourne à la voiture et on se boit une petite mousse bien méritée.
 
Il me ramènera ensuite chez Epoq, où ils sont déjà nombreux à m'attendre. Nous avons RDV pour aller au resto sur Toulouse. D'ailleurs le temps que je prenne ma douche mon pote Néo09 est arrivé avec Delphine. Ça faisait bien longtemps que l'on ne s'était pas vu et on a plein de choses à se raconter. Ce sera chose faite pendant le trajet et le resto. Bon voilà vous savez tout ... ou presque 
 
Statistiques :
Distance : 51km
Moyenne : 10km/h
Vitesse maxi : 51km/h
Temps de roulage : 5h12mn
D+ : 1350 m environ
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)
Markitos chez les Xcrosseurs09 (Bruniquel - 27 décembre 2013)

Vidéo caméra embarquée Markitos

Repost 0
Published by Markitos - dans VTT 2013 Sud-Ouest
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 13:30

Participants : Fufu, Le Squale

Jihem avait lancé les hostilités pour motiver du monde en ce dimanche 22 décembre, 2 jours avant noël, et c'est finalement à 2 deux (FUFU et LE SQUALE) que nous nous sommes retrouvés, après que le propre Jihem ai risqué de se prendre son volet sur le coin de l'œil, du fait d'une rafale de vent sournoise dès 7h15...

 

La météo ne nous disait trop rien, mais la motivation a été plus forte que tout, donc rendez vous a été pris avec FUFU que j'ai rejoint à la passerelle de la Pie vers 8h35 avec déjà une petite averse gentille pour nous rafraichir les idées.

 

A 8h38, je frôle la chute dans la petite descente après la passerelle. Mon cintre s'est accroché a un P... de buisson à la C...

Mais pas de chute car rattrapage du pied au sol .

 

Finalement la pluie ne nous gênera pas trop pendant la sortie, nous aurons 2/3 averses, mais rien de bien méchant.

Direction le Piple et sa montée infernale, que Fufu attaque la tête dans le cintre tandis que moi je le laisse partir, ne pouvant suivre ce crosseur fraichement revenu du bois de Vincennes où il a, la semaine dernière, défié les gros calibres en XC...

 

Premier single et premières flaques de boue, mais on ne peut pas dire que l'on ne s'y attendait pas, finalement ça passe sans encombre.

A la piscine de Boissy, on prend le petit single à gauche assez sympa (voir la trace) avec de petites pierres cachées sous les feuilles et là premier arrêt après qu'une branchette de M... bloque ma roue arrière en se coinçant dans les rayons. Je retire tout ça, le dérailleur est un poil tordu, mais rien de grave, car je finirai la sortie sans soucis de transmission.

 

On rejoint le Mt Griffon, et attaquons la descente en diago. Le kiff comme d'hab :D...mais on ne s'attarde pas, car vu la météo et le temps, et les km pour rentrer, l'idée n'était pas de faire une sortie au Griffon. On prend l'Allée Royale en descente en passant par la boucle vers la forêt de la Grange en longeant la clôture et en contournant la ligne Haute Tension, puis on attaque la DH vers le réveillon. J'adore cette descente rapide, mais avec de la vitesse et quelques pierres.

 

Arrêt au Réveillon pour une pause barre et là je me rends compte que mon chrono est arrêté depuis le Griffon. Pas grave...

Et sinon, je déconseille le coin pour un arrêt, car c'est rempli de Sopalins pleins de M... ça doit être réputé comme endroit .

 

Les bords du Réveillon sont gras comme prévu, mais pas de soucis, on continue par la remontée sur l'autre versant du Réveillon vers Santeny et Servon et la forêt de Notre Dame. Jihem, on a pensé à toi après que deux molosses se soit acharnés à vouloir me bouffer le mollet dans les résidences en bordure de la forêt de ND...Mes puls sont montés à 192 à ce moment là .

 

Dans ND, on coupe la forêt pour passer sous la ligne Haute tension et rejoindre le Piple et la maison directement.

 

Statistiques :

Distance : 50 km

Moyenne : 17,6 km/h

D+ : 280 m

Chute: 1/8ème du Squale ...

 

 

Repost 0
Published by Le Squale - dans VTT 2013 Ile de France
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 15:50

Participants : Barn, Jibé, Jihem, Ned, Raph, Wikigaby (un peu)

 

Contrairement à ce qui était craint, pas de gel ce matin et une relative douceur (4° en partant) ... par rapport aux jours précédents.

 

Exceptionnellement le RV est au RER de Bry pour récupérer le petit nouveau de la semaine, Barn, et un autre nouveau moins nouveau, Jibé, avec qui nous avons déjà roulé une fois. Ned est déjà là ... avec ses cigarillos (euh, tu n'avais pas arrêté ? ), tandis que Raph débouche bon dernier, mais avec une loupiote qui nous en met plein la vue ! Hé oui, à 8h, il fait encore un peu nuit et c'est d'ailleurs une belle guirlande de feux rouges arrières clignotants qui remonte le boulevard Pasteur, pour la première, et la seule m'étais-je avancé un peu imprudemment, difficulté du jour.

 

Au milieu de la montée, on rejoint le square et la promenade sur les côteaux, avant de poursuivre par la montée du nouvel hôpital pour arriver à Noisy. On longe le RER jusqu'à Champy où l'on suit les panneaux qui vont nous guider jusqu'à la Butte Verte qui porte bien son nom, du coup cela monte pas mal, contrairement à ce que j'avais dit précédemment (désolé, les gars !). A peine arrivés, un chien (encore !) me repère et se précipite sous mes roues (tant que ce n'est pas sur mon mollet) m'obligeant à freiner violemment. Mais qu'est-ce que je leur ai fait à ces maudits clébards pour qu'ils viennent direct sur moi, à chaque fois !

 

On se fait quelques buttes plus ou moins pentues, pente qu'apprécie moyennement les deux nouveaux, aussi bien en montée qu'en descente d'ailleurs. De mon côté, je tente une montée bien raide entre les buissons (que l'on avait descendue une fois précédente et où Yoyo s'était gamellé en accrochant les buissons). Je n'accroche pas, mais comme je n'ai pas assez d'élan, aux 2/3, je repars en arrière, d'abord en glissade, sur 2 m, avec les freins serrés, puis la roue avant se lève mais je réussis à atterrir debout derrière la selle sans tomber.

 

On fait une petite boucle, sans voir Joe Bar qui, éventuellement, pouvait venir, et donc on repart direction le Bois de Célie. Après une petite hésitation vu que je ne suis jamais passé par là, je finis par trouver le chemin qui y mène. C'est plutôt gras, cela promet pour la suite. On remonte le long du Bois St Martin, avant de retrouver Wikigaby qui nous attend au pont. Contrairement à moi, il a pris sa caméra, tant mieux, on devrait avoir quelques images.

 

On prend le single qui fait le tour du Bois de Célie. Avec le paquet de feuilles humides, c'est glissant sur les racines et dans les virages et avec la boue, c'est collant à d'autres endroits. Bref, il faut être prudent et y aller mollo dans les relances. Vers la fin du single, on a perdu Wikigaby. Je pars à sa rencontre et le retrouve assez vite. Il a reçu un appel téléphonique et doit partir pour un dépannage. Il doit donc nous quitter assez vite, malheureusement, à Pontault Combault, avant que nous attaquions le GR14 dans la forêt de Ferrières.

 

Avant, il faut passer le camp de roms dont nous parlait MMarc. En fait, on va l'éviter sur les conseils d'un gamin, à l'entrée du campement qui nous indique le 'nouveau' chemin. On manque de rater l'entrée du GR14 car celle-ci a disparu ... sous un tas de gravats ! Lamentable. Ce coin de forêt est devenu un véritable dépôtoire, entre les gravats, les télés cassées et autres déchets. On en retrouvera même d'autres tas, 1 km après le début du GR, en pleine forêt. Aucun respect de la nature, ça fout les boules de voir cela ...

 

Comme prévu, le GR14 est bien gras et il faut s'employer pour avancer, que ce soit en SR ou en TS (spécial dédicace pour nos forumeurs déchaînés sur le sujet hier), ou tout simplement pour tenir la trajectoire. Cela reste praticable, comparé à ce que l'on a déjà connu, mais c'est quand même bien usant. Raph, étant avec nous, forcément, dès que l'on passe une passerelle en bois (véritable savonnette avec ce temps), il se fait gentiment chambré. Une des passerelles bien déglinguée ayant rendu l'âme, il faut maintenant passer le fossé comme on peut. Raph, Jibé et moi, choisissons la prudence et passons à pied, avec une sortie de fossé bien pentue et glissante. C'est le moment que choisit Barn pour s'illustrer avec une belle tentative qui finit ... sur le flanc ! Yeah, la tradition du baptème lors de la première sortie avec la horde s'est encore vérifiée. Merci Barn d'avoir joué le jeu et de ne pas avoir été petit bras comme nous, sur ce coup là. Ned tente aussi ... et passe, même si l'arrivée au sommet est un peu difficile.

 

La progression dans la boue se poursuit et Raph me maudit car il va falloir nettoyer les vélos, et les transmissions en prennent un coup. D'ailleurs, on l'a échappé belle, Guigui devait venir et heureusement que son JDD était HS, sinon, il aurait été définitivement traumatisé avec toute cette boue dans sa transmission, et j'aurais fini pendu à un arbre, c'est sûr !

 

Enfin, on arrive à Pontcarré où l'on se fait un petit tour sur les bosses, avant de reprendre le GR14 ... et la boue, pour un des passages les plus fatigants. D'ailleurs Barn et Jibé commencent à avoir les jambes bien lourdes et il va être temps pour eux de rejoindre Bussy ... et le RER où on les abandonne.

 

On enchaîne par la partie descendante des étangs de Bussy, pas trop grasse comparée au reste, ce qui permet de s'amuser un peu. Ensuite, on ne prend pas exactement le parcours que j'avais prévu, puisque l'on prend au plus court avec le canal puis la piste. Dès le canal, je ressens les premiers effets de la fatigue, puis ce sera Ned, sur la piste cyclable, tandis que Raph, au contraire, se sent des ailes, et n'arrête pas de nous lâcher. Du coup, comme il est pressé, il part seul devant, tandis qu'avec Ned nous rentrons à notre rythme, c'est-à-dire pas très vite.

 

A Bry, je suis content d'arriver, car une nouvelle fois, je finis avec plus grand chose dans les cuisses, ce qui confirme ma petite forme du moment (va falloir que je dorme plus, prenne des vitamines ... et arrête de vieillir car je sens que je suis maintenant sur la pente descendante ...).

 

Statistiques :

Distance : 53,7 km pour moi

Moyenne : 15,2 km/h

Vitesse maxi 37,8 km/h

D+ : 191 m

Chutes : 1 pour Barn

 

 

 

Caméra embarquée Wikigaby

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 18:13

Participants : Bbanpc, Jihem, Ned, Petitdragon999, Raph

On ne l'a pas fait exprès, mais aujourd'hui, c'était une sortie même config que pour le Bike Trip en Auvergne, ce qui nous a rappelé quelques bons souvenirs.

En attendant, avant de se retrouver, fallait déjà faire un peu de route de nuit pour moi (tout comme Bbanpc de son côté). J'avais beau avoir retrouvé une petite loupiote achetée par ma femme, cela n'éclairait pas des masses comme vous pourrez le constater sur la vidéo (qui assombrit nettement cela dit, les faibles lumières n'étant pas le point fort du capteur de la Gopro), mais au moins j'étais visible.

Arrivée à l'heure chez Ned qui était déjà avec Bbanpc. On file ensuite à la Passerelle de la Pie, où l'on arrive très en avance. Raph avait raison, je me suis bien planté dans mon calcul d'horaires, heureusement qu'il avait un peu avancé l'heure du RV voyant mes horaires loufoques, mais bon, on a quand même attendu 10', juste de quoi se refroidir et vu qu'il faisait autour de 3°, on s'est vite refroidi. Heureusement que Bbanpc a toujours des petites histoires très fines à nous raconter, cela passe le temps .

Enfin, voilà Raph, un Raph cabossé, avec une belle croûte au menton, résultat d'une belle gamelle vendredi à vélo dont il ne s'était pas vanté sur le forum, mais là, difficile d'en cacher les séquelles ! Au moins, il aura une excuse pour ne pas se raser cette semaine .

C'est avec un beau lever de soleil rose (désolé, les gars, j'aime bien profiter de la beauté de la nature quand je roule ) que l'on repart pour rejoindre le Piple, avalé assez vite. Au sommet, pas de Petitdragon, on doit être en avance avec mes horaires foireux, à moins qu'il ne soit un peu en retard ? En tout cas, Ned lui laisse un petit message sympathique, qu'il a dû découvrir en rentrant, sinon, je pense que Ned aurait fini dans un fossé ... ce que confirme l'attitude de Petitdragon, pas vindicatif pour un sou, qui arrive enfin, sans se presser, tel Zorro sur son Tornado, enfin, là, je m'égare un peu !

Direction le Griffon via les singles qui ont bien séchés (aucun risque pour les transmissions ... à bon entendeur, salut ) et on attaque comme d'habitude (ben oui, 3 week-ends de suite au Griffon, on va finir par s'y sentir plus chez nous que Markitos ... qu'on n'y voit pas beaucoup finalement ... Markitos, si tu nous lis, bien le bonjour aussi ) par l'allée Royale. Au sommet, on embraye par la descente à K1000 (j'ai merdu avec la cam que j'avais mise en mode photo, donc pour la vidéo de cette descente, faudra revenir la semaine prochaine ) et on remonte par le raidillon à K1000 également.

Au sommet, attention événement, Bbanpc encore pris d'un élan de folie, veut absolument prendre la tête et nous guider, lui notre GPS azimuté ... et bien vous me croirez s'il vous le voulez, mais il prend direct la bonne descente sans se planter de chemin ! Incroyable, non ?

On poursuit par la cassure et les virages relevés puis on remonte par le single avec les troncs en travers. Au sommet, je mets la caméra sous la selle pour filmer en arrière, sauf que j'oublie de déclencher l'enregistrement. Je passe donc le tronc, mets mon clignotant et m'arrête sur le bas côté, suivi par Bbanpc, suivi par Ned, suivi par Petitdragon, mais de trop près et surtout en plein franchissement du tronc, du coup, il passe par dessus et fini la tête dans la roue de Ned (oui, je sais cela aurait pu être pire ) juste au moment où j'allumai ma caméra (on voit juste la fin de la cascade dommage). Ce qui est plus dommage, c'est que Petitdragon a pété ses lunettes et même le verre, coupé en deux . Va falloir poursuivre sans lunettes, du coup, plus personne ne veut rouler devant lui, on ne sait jamais ce qui peut se produire !

On poursuit quand même, heureusement qu'il n'est pas aussi myope que moi, et on reprend la cassure et les virages relevés, en mode poursuite avec Bbanpc (voir vidéo). Au pied de la remontée, Ned ne peut s'empêcher de faire le pitre dans mon dos, face à la caméra (voir la vidéo), puis on remonte à nouveau l'allée Royale (ah, ça nous manquait !) et Ned veut absolument sauter la marche. Comme il est le seul intéressé, il y va avec un beau saut tandis que l'on préfère passer à gauche. On remonte et Ned prend la caméra, histoire que l'on me voit un peu, à moins que ce ne soit, comme il le dit, pour avoir des images de descente un peu plus rapides (comment ça, je ne vais pas assez vite en descente ? ). On reprend donc la descente du tronc, mais je me fais assez vite distancer, donc du coup on ne me voit pas trop (finalement, Ned avait raison ). Par contre, Ned, la caméra sous la selle c'est bien, mais avec un cuissard, c'est mieux, car là, avec le short qui flotte devant la cam, c'est un peu moyen .

Comme si on n'en avait pas eu assez, allez, on se remonte encore une fois l'allée Royale et Ned nous remet le couvert avec la marche, sauf que là, à la réception ... non, il ne tombe pas, je vous rassure, mais on entend un gros bruit et Ned s'arrête 200m plus loin avec un pneu à plat. Visiblement, il n'a pas apprécié la réception sur le gros caillou au milieu de la réception sous la marche. Il change une première fois la chambre, remonte sur le vélo et pshittt (admirez le réalisme de ces bruitages, réalisés sans effet, on s'y croirait ), pas de bol, c'est à nouveau crevé. Il doit y avoir une épine dans le pneu. On cherche partout mais on ne trouve rien. Ned répare à nouveau, pendant qu'on se refroidit, et c'est reparti, mais pas bien loin, car le pneu se dégonfle toujours. On regonfle et on repart pour mieux s'arrêter plus loin, le pneu à nouveau dégonflé. Au bout de 2-3 gonflages, ça finit par le gonfler (ben oui, forcément, désolé ...) et je lui donne une chambre à air, pas très légère, comme le fait remarquer Bbanpc, le roi du gramme économisé sur un vélo, mais au moins qui permet de rouler et de rentrer sans s'arrêter tous les km pour regonfler.

Avant de partir du Griffon, Bbanpc trouve une balle qu'il prend avec lui, avant que cela ne dégénère en une balle aux prisonniers, à vélo, sur la route, puis en foot vélo. Bref, du grand n'importe quoi :lol:.

Alors que l'on va attaquer la descente des grillages, Raph en profite pour se prendre une gamelle sur les 2m bitumés à traverser. Quel cascadeur, ce Raph quand même. Figurez vous qu'en regardant les stats 2013, il en est quand même à 14 chutes pour 15 sorties, sans compter les chutes qu'il nous cache ... quand il le peut ! Belles stats ! Cela dit, cette année dans la Horde, il y a de la gamelle car globalement, nous en sommes à 41 depuis le début de l'année.

Le retour se fait ensuite sans histoire, mais à bonne vitesse par le Piple, puis les bords de Marne et puis pour moi, via Champigny pour rejoindre Bry. Nickel, j'arrive juste à temps pour la fin du repas, et comme, pour la deuxième semaine de suite, les vélos sont propres en rentrant, pas besoin de le nettoyer.

Statistiques :

Distance : 51,5 km pour moi

Moyenne : 15,7 km/h

Vitesse maxi : 58 km/h

D+ : 464 m (GeoRando)

Chutes : 1 pour Petitdragon, 1 pour Raph

Caméra embarquée Jihem (Gopro 3 Black Edition, 1080p, 60 fps)

Repost 0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 14:12

Participants : Bbanpc, Jibé, Jihem, K1000, Ned, Petitdragon999, Raph, Xafou

Départ de nuit pour moi depuis Bry pour rejoindre le 1er RV à Joinville avec Bbanpc et Ned. Il ne fait pas chaud, autour de 1°, et il a même dû geler un peu pendant la nuit, les voitures sont recouvertes d'une fine pellicule de glace.

Je n'avais pas prévu qu'il ferait nuit au départ, et je n'ai pas d'éclairage. Heureusement que les lampadaires éclairent suffisamment, mais je n'aime pas ne pas être visible, avec les fêtards qui rentrent tôt le matin. Quoique, là, c'est plutôt calme, sauf que à peine 500 m après le départ, je croise les flics, qui heureusement, ne me disent rien.

Je rejoins donc Joinville à bonne cadence, histoire de me réchauffer et j'arrive 5' en avance, suivi de très très près par Bbanpc qui rôdait déjà dans le secteur. Ned arrive et c'est parti pour récupérer Raph à la passerelle de la Pie. Pas de Raph, on craint de devoir aller le réveiller en fanfare, mais, pas la peine, il arrive.

On traverse Créteil et Bonneuil pour aller au 3ème RV pour récupérer Xafou et Jibé, qui fait sa première sortie avec nous, au RER de Boissy, au pied du Piple. Pendant que Ned bricole ses plaquettes de freins qui ne freinent plus, je téléphone aux 2 zèbres qui ne sont pas bien loin. Le temps de les retrouver et de revenir et un hordeux non prévu a fait son apparition, c'est K1000 qui avait vu notre RV et s'est décidé au dernier moment, espérant nous voir. Pari réussi !

Cette fois, on est au complet, sauf le système de freinage de Ned, mais il va falloir faire avec. Après avoir vu avec Xafou, notre spécialiste, le terrain de Dirt, on attaque par la côte pavée du Piple, toujours aussi sympathique. Xafou avait attaqué fort dès le bas, malgré mes recommandations, mais la réalité de la pente, s'est fait sentir à mi hauteur où K1000 puis Bbanpc se sont nettement détachés.

Au sommet, j'espère que vous vous souvenez ce qu'il y a, parce que moi, je n'ai pas oublié. Et hop, un petit tour à ma boulangerie/patisserie préférée pour un petit croissant aux amandes sympathique, au grand dam de mes collègues qui ont encore cru que j'allais y passer une demi-heure. Non, cette fois, j'ai mangé en roulant, et je peux vous dire que ce n'est pas l'idéal de rouler d'une main dans le secteur suivant qui était bien boueux, j'ai même eu peur de salir mon croissant, c'est tout dire !

Au pied du Griffon, j'ai préféré enlever une couche en prévision des montées et j'en ai profité pour prendre la Gopro, histoire d'avoir quand même quelques images. En haut de l'allée Royale, Bbanpc, l'inconscient, a voulu nous guider pour prendre la première descente. Mort de rire, comme prévu, il a filé tout droit au lieu de tourner à gauche. Sacré sens de l'orientation et belle attention pour retenir les parcours ! Chapeau bas l'artiste, cela fait au moins 50 fois que l'on passe par là, il se trompe toujours de chemin à chaque carrefour !

En bas du premier tronçon, là ou ça remonte, il y avait deux riders en train de pousser leurs grovélos de DH, au milieu du chemin. Ned a pu vérifier qu'il n'avait plus de frein, a crié, sans résultat, et s'est fait une belle frayeur en tapant quand même le pneu d'un des gars avec sa pédale.

Du coup, il nous a fait découvrir une descente inédite, moyennement intéressante, avec quand même quelques trous/bosses sympas.Pendant ce temps, Bbanpc était parti devant ...

Un fois remontés au pied de l'allée Royale, Ned a préféré nous laisser remonter et bricoler ses freins car dans ces conditions, impossible de prendre les descentes avec les virages relevés.

Nous avons donc pris le sentier qui remonte dans le sous-bois, avec en cadeau, plein de troncs au milieu du chemin (ce doit être l'association des amis du VTT du Mont Griffon ...) qu'il a fallu éviter comme on pouvait. 

Au sommet, surprise, on retrouve Bbanpc qui avait retrouvé tout seul le chemin pour aller au dessus des descentes qui nous intéressaient et nous y attendait. Respect, là, j'ai été impressionné, je l'avoue !

On a pris la descente de droite avec le tronc d'arbre à passer. A la rupture, j'ai attendu Jibé qui découvrait prudemment et l'ai averti des quelques passages un peu plus engagés, ce qui lui a permi d'arriver sans encombre en bas.

Retour au garage mobile de Ned, toujours pas satisfait. Jibé décide de se reposer un peu et de zapper la prochaine montée. Bbanpc et Xafou repartent sur la même montée pendant que l'on finit de papoter et finalement, on décide d'explorer un autre secteur. On remonte donc l'allée Royale et au sommet, on descend par la droite, avec de belles pentes et de beaux virages. En pleine descente, mon téléphone sonne, ce doit être Bbanpc qui s'inquiète de ne pas nous voir. Je le prends, en bas de la descente, bingo, c'est lui. Je lui explique ce que l'on a fait, je me fais alors traité gentiment d'un sobriquet que la morale réprouve, enfin surtout mon arrière train !

K1000 en pleine forme, fait des tractions avec son vélo sur le parcours sportif (si, si, j'ai des images), avant de nous faire prendre un raidillon terrible. Au sommet, on descend le long de l'allée Royale, sur le petit single, bien sympa, avant de retrouver Ned et son garage band, en synchro avec Bbanpc et Xafou qui arrivent en même temps.

Il est assez tôt, on prend le chemin du retour.En sortant du bois, à Boissy, on tombe sur Petitdragon qui avait fait la grasse mat' et partait rouler au Griffon, espérant nous y trouver. Finalement, il a préféré poursuivre avec nous (on avait plein de choses à se raconter vu qu'on ne l'avait pas revu depuis 2 mois). Au sommet du Piple, on a laissé K1000 qui devait rentrer et on a poursuivi par Notre-Dame en cherchant un peu notre chemin pour rejoindre le Morbras. Petitdragon nous a fait prendre un chemin ... comment dire, euh, gras, très gras, vraiment très gras, enfin un vrai bourbier, quoi. Alors qu'on avait réussi à ne pas trop se salir, là, on a vite été repeint et j'ai regretté de ne pas avoir pris les chaussettes étanches.

Evidemment, vu le terrain, nous avons eu une pensée émue pour notre ami Guigui que l'on avait chambré gentiment entre nous avant, car il n'avait pas voulu venir pour ne pas abîmer sa transmission. On s'est dit que finalement, heureusement qu'il n'était pas venu, et il y en a même un, que l'on ne nommera pas, sinon Jihem ne va pas apprécier qu'on dise que c'est lui, qui a lancé d'une petite voie tremblotante censée imiter Guigui paniqué : Ma transmission !!! (avec le son, c'était plus rigolo, je vous assure). C'est vrai que les transmissions ont fait la tronche, mais bon, elles en ont vu d'autres !

On a fini par rejoindre le Morbras, où la descente, pour changer, était bien grasse et un peu piégeuse et à Noiseau, on a repris la bonne côte bitumée (Jibé a montré les premiers signes de fatigue), avant de prendre la descente rectiligne, assez glissante, puis la grosse remontée toute droite elle aussi. Là, Jibé, a craqué, finissant à pied.

On a poursuivi par les côteaux de Chennevières, où dès la première descente, on a perdu Jibé. Heureusement que je m'étais arrêté pour l'attendre, cela m'a permis de le voir se tromper de chemin et de l'appeler pour qu'il me rejoigne, sinon, vu qu'il ne connaissait pas le coin, on risquait de le perdre à jamais (son passage dans la horde aurait alors été des plus brefs !).

Son calvaire n'était pas fini, car sitôt en bas, on a repris une bonne côte bien raide, puis une deuxième qui l'a achevé. Nous étions à Chennevières, et je lui ai donc conseillé de rejoindre le RER, tout proche.

Nous avons poursuivi sur les côteaux avec une succession de raidillons bien physiques, au grand dam de Xafou qui se plaignait dès qu'il voyait le début d'un raidar ! On a raté la descente par les marches et du coup on a fini sur la nationale où l'on a largué Petitdragon qui devait remonter à Noiseau. A Champigny, avec Xafou, nous avons laissé les autres pour rejoindre Bry.

Statistiques :

Distance : 58,2 km pour moi

Moyenne : 15,7 km/h

Vitesse maxi : 40,5 km/h

D+ : 610 m

Chutes : 0

 

 

Repost 0

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories