Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 10:14

Participant : Jihem

 

Me voilà de retour de la ville de la moutarde où malgré une bonne pharyngite, je n'ai pu résister ce matin à la tentation d'aller explorer les chemins du coin.

Je savais qu'il y avait un super potentiel et je n'ai pas été déçu. J'ai suivi une trace qui au départ faisait 35 km pour 1000m de D+, mais j'ai changé la fin et le début.

Partant de plus loin et de plus bas que la trace, j'ai donc attaqué par un fort dénivellé dès le début avec la montée à plus de 10% du Fort de la Motte Giron qui était le point de départ, et j'ai déjà pris 200m de D+ rien que sur les 2 premiers kilomètres. Depuis le sommet de la combe Persil, j'ai rejoint le plateau de Chenôve avec rapidement une bonne descente bien pentue dans la caillasse (j'ai zappé les premières marches que je ne sentais pas), puis j'ai enchaîné avec toute une série de singles dans les bois, à flanc de coteau, empruntant en partie le parcours de l'Offroad 2011 (il y avait encore beaucoup de rubalise), jusqu'à Marsannay la Cote.

J'ai poursuivi avec la longue (2-3 km) montée de la combe Semetrot qui se finit par une petite barre rocheuse à monter à l'aide de cordes (pas facile avec le vélo). Le parcours se poursuivait dans les bois, avec de grandes parties communes avec l'Offroad, toujours. Après des chemins typiques en terre rouge, j'ai eu droit aux chemins empierrés qui tabassaient bien, avant d'arriver au refuge de la Rente de Chamere, seule ferme rencontrée sur le parcours (bien sauvage donc), au-dessus de laquelle, surprise, je suis tombé sur un côteau aménagé avec des tremplins en bois, des virages relevés, des bosses. Cela montait fort, mais je suis redescendu quand même une fois pour tester les virages relevés (très sympas).

J'ai poursuivi par le Col de la Toppe puis le Col de la Mialle avec une montée impossible dans les pierres et un single en sous-bois très sympa.

J'ai ensuite suivi la crète qui redescend doucement sur un chemin bien pierreux jusqu'à Notre-Dame d'Etang. En chemin, la caméra s'est détachée avec les chocs dûs aux pierres et le GPS qui bougeait aussi, et elle a fait 8 tonneaux avant de finir sur le bas-côté ... tout en continuant à fonctionner 8-O . Je me suis arrêté un peu plus loin, sur la piste de lancement des parapentes pour admirer le paysage, magnifique, et la vue sur le Mont Afrique de l'autre côté du valon.

Après Notre-Dame d'Etang, je me suis lancé dans la super descente jusqu'à Velars, avec une bonne pente, des marches et des lacets. J'ai quand même fait 2-3 marches à pied et pour le reste, les freins ont bien chauffés, pas question de prendre trop de vitesse car c'était piégeux par endroits. Tout en bas, j'ai reperdu la caméra, mais sans la voir tomber :oops: . Au bout de 10 minutes, j'ai réussi à la retrouver dans les orties. :P

A Velars, étant donné l'heure avancée et sachant qu'on devait repartir en début d'après-midi, j'ai zappé la fin de la ballade (grosse montée vers Corcelles les Monts et redescente sur Dijon par la Combe à la Serpent), en rentrant directement par le bord du canal de Bourgogne ... avec le vent de face.

Au total 41 km et D+ à calculer, mais autour de 800m à mon avis.

Depuis le temps que cela me tentait, je me suis vraiment bien éclaté (dommage que j'étais malade) et je confirme le gros potentiel du coin (j'ai récupéré plusieurs traces qui ont l'air vraiment sympas).

 

Le parcours :

 

Autour du Mont Afrique

 

Video caméra embarquée Jihem :

 



Repost 0
Published by Jihem - dans VTT 2011 Bourgogne
commenter cet article

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories