Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 20:52

Participants : Lasouque, Ub!k

 

Samedi, 10h15, Ubik m’attend à la gare de Rennes. Moi j’arrive avec le Camel devant, le sac de rando dans le dos, et la housse du vélo sur l’épaule. On charge tout ça dans la voiture et c’est parti en direction de Huelgoat. On ne tardera pas à rencontrer la météo Bretonne avec des averses puis des averses et encore des averses. Il y aura tout de même de petites éclaircies (on apercevra un rayon de soleil durant quelques secondes), qui feront dire à Ubik « il fait beau aujourd’hui » !

Arrivés à Huelgoat, nous avons commencé par les choses sérieuses, un bon gros casse croute préparé par Ubik avant de récupérer nos plaques puis… de passer au stand Mavic pour que je récupère une paire de roue Mavic Crossmax SLR 2012. Le temps que les mécanos du service course me montent les roues et règlent frein et dérailleur, Ubik est parti acheter un pneu car il est arrivé en pneu slick… vu le temps ce n’était pas une bonne idée !

Nous sommes ensuite parti explorer les forêts aux alentours sur un parcours de 20km, 750m de D+ baptisé roc’h & bosses. Ca monte, ça descend, les montées sont parfois très raides, les descentes très techniques. Vu le temps l’adhérence est très limitée surtout avec les Maxxis Crossmark montés sur les roues Mavic de test… et le pneu slick arrière d’Ubik (et oui il n’a changé que le pneu avant) ! Les pneus slick et sa nouvelle monture SR en titane qu’il n’arrive pas encore à dompter lui couteront quelques glissades pas toujours bien maitrisées…  

Lors d’un passage au dessus d’un ruisseau, chute à l’avant, Ubik a semble-t-il tenté le plongeon dans le ruisseau plusieurs mètres en contre bas. Il s’est finalement arrêté un peu avant de basculer dans le vide, il venait en fait de perdre la roue arrière ! 2h30 plus tard, de retour à Huelgoat on en redemandait encore tellement ce parcours est superbe ! Il s’agit en fait d’un enchainement de descentes et de singles dont une bonne partie ne devait pas exister avant notre passage.

Roch08 Roch15

Nous sommes alors partis à la recherche de la montée impossible, Ubik fera la première marque. Je me lance à mon tour pour aller un peu plus loin mais je bloquerai suite à une perte d’adhérence dans un passage un peu plus raide et sans herbe. Puis on va retenter chacun notre tour en faisant un échange de vélo…sans améliorer nos propres marques. Ne voulant pas partir sans arriver à la vaincre, j’ai mis tout à gauche et j’ai attaqué le mur à plein régime… ca va être dur de tenir à ce rythme jusqu’en haut ! Première difficulté OK, la deuxième passera avec l’élan, je vais ensuite m’arracher et arriver en haut ! Longueur 98m, 21m de D+ et une pente max de plus de 30% !

Roch20.jpg Roch21

 



Vu le temps, nous n’avons pas planté la tente mais pris la direction de chez papa et maman Ubik où nous avons pu manger chaud et passer une bonne nuit avant de s’attaquer aux monts d’arrée ! Dimanche départ à 6h45 pour rejoindre Huelgoat et être à 8h15 sur la ligne de départ.

 

Roch01 Roch02

Roch04 Roch13


Le départ est donné par vague suivi d’une portion de route pour étaler un peu la troupe. Arrivé sur le premier single, on se croirait sur le périf Parisien. On est obligé de poser le pied à terre dans la boue pour attendre que le flot de VTTiste avance un peu… on s’apercevra plus tard que ce sera plutôt pour passer la première difficulté qui n’en était pas vraiment une.

Roch05 Roch07

Ensuite il y aura moins de bouchons mis à part dans quelques passages bien boueux et labourés par les plus matinaux. La première partie se fera en forêt, sur un parcours très boueux et sans grosses difficultés. Le premier ravitaillement permettra de manger quelques crêpes, de rincer un peu la transmission avant de repartir pour traverser les fameux monts d’arrée ! Là les paysages sont magnifiques, plus désertiques et les cailloux aux rendez-vous. Ce passage sera bien plus intéressant mais relativement court.

Roch06 Roch14-copie-1

Km 40 deuxième ravitos, les jets d’eau sont là, on va en profiter pour faire un peu de nettoyage du vélo après toutes la boue que l’on a déjà accumulé. Pour le moment tout va parfaitement bien, on repart. Je vais m’arracher pour arriver à bout d’une grosse côte, avant de dire à Ubik « je pense que j’y ai laissé des plumes ». S’en suit une autre grosse montée dans l’herbe, avec de grosses racines, je pose pied à terre pour ne pas trop m’épuiser, il reste encore pas mal de kilomètres ! Même à pied elle ne sera pas facile, puis on continue encore et toujours dans la boue. Le moral commence à en prendre un coup et au bout de quelques kilomètres je n’ai plus de jus. Il reste encore 50 bornes, je me demande qu’est ce que je fous là et comment je vais arriver au bout… Les jambes tournent mais je n’ai plus de jus pour envoyer dans les cotes et Ubik en SR me met la musique dans toutes les montées. Je me dis alors que je dois arriver au bout, que je n’ai pas le droit de bâcher ! Après une longue montée en mode « économie d’énergie » je rejoints Ubik au 4ème ravito, la boue il y en a marre, je reprends un peu de force et c’est reparti. Heureusement le 5ème ravito ne sera que 15 kilomètres après.

Roch11 Roch09

Un sandwich rillette, une bonne assiette de taboulé, on refait le plein du camel et la pêche est de retour. Toujours un peu dur dans les montées mais dès que c’est roulant Ubik n’arrive plus à me suivre ! Il ira même jusqu’à suspecter la composition du taboulé… Il faut dire que sur cette partie la boue est moins présente et lors d’un nouveau passage à proximité des monts d’arrée, une belle descente finira de me redonner le moral pour la suite !

Roch16 Roch10

Le final sera plus roulant, arrivé au km 85 un panneau indique « ravito n°6 dans 100m, les testeurs Mavic sont priés de s’arrêter au stand ». Mince je vais devoir rendre les roues et récupérer les miennes… Le temps de se restaurer une dernière fois les mécanos vont me remonter mes roues puis me demander mon ressenti.

Ces roues sont fantastiques, les relances très franches (même si la boue n’était pas le top pour le ressentir), la rigidité est au rendez-vous et permet d’aborder les passages techniques avec beaucoup plus d’aisance. Le 3ème point est la nouvelle roue libre, au bruit bien caractéristique, qui avec les deux cliquets supplémentaires permet de reprendre le pédalage dans n’importe quelle position et ainsi de pouvoir jouer des pédales dans les passages où la garde au sol est limitée. Après avoir tapé la cosette un petit moment avec les gars du service course, qui au passage sont très sympas, puis récupéré les cadeaux réservés aux testeurs et leurs accompagnateurs nous avons repris la direction de huelgoat.

Nous sommes finalement arrivés au bout des 100km et 2200m de D+ vers 17h15, 9h après être partis et en ayant pédalé 7h10.

Roch23 Roch24

Roch12 Roch22

Après quelques photos, la douche pour les vélos et les bonhommes nous avons repris la route pour être à 21h à la gare…

Au bilan du weekend, de beaux paysages très variés, un temps tout pourri malgré quelques rayon de soleil, une bonne dose de boue, peu de photos/vidéo à cause du temps, un essai très convaincant des nouvelles crossmax SLR 2012, pas de chute pour moi mais un certain nombre pour Ubik, pas de souci mécanique, 122km, près de 3000m de D+ et 10h passées sur le vélo.

 profil_gene_gpx.png

Repost 0
Published by Lasouque - dans Rando VTT 2011 Bretagne
commenter cet article

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories