Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 07:43
Participants : Jihem, Petitdragon999, Wikigaby
 
De retour de notre petite sortie du soir bien sympa du côté de Célie.
 
Après une journée, enfin une semaine même, à l'arrache côté boulot, je pensais être tranquille cet après-midi pour rentrer tôt et boum, une réunion qui tombe et qui dure, qui dure ... et l'heure qui tourne, qui s'approche de 17h. Tant pis, faut que je me sauve, j'y vais au flan, en disant que j'ai un RDV là, qu'il faut que je les abandonne (bon, je leur dis pas quand même que c'est un RDV avec la Horde) et je m'arrache vite fait.
 
Je rate le RER C et vu l'attente pour le suivant, je prends le plan B pour rejoindre Passy. Le bus ne passe pas tout de suite donc j'y vais à pied en marchant bien et commence déjà à transpirer sous le soleil. Dans la 6, c'est bondé, plein de touristes, il commence à faire bien chaud et faut aimer les contacts (je déteste tous ces gens qui puent dans les transports !). J'arrive à Etoile pour prendre le RER A, mais il y a un problème, comme d'hab', et du coup, rebelote, c'est bondé de chez bondé, tout le monde ne peut pas monter. Le trajet jusqu'à Bry m'épuise avant d'avoir commencer à rouler.
 
Je me speede pour me préparer et une fois près, juste à l'heure, j'appelle Bbanpc pour confirmer sa venue, mais en fait, il ne peut pas venir. Je vais donc faire le trajet seul jusqu'au Bois de Célie, en passant par la piste cyclable et Noisiel. Sur la piste cyclable, soit j'ai du mal à me remettre de mon trajet, soit j'ai un petit vent dans le nez, soit c'est la pizza aux 4 fromages et le tiramisu du midi (mon super régime ... pour ne pas maigrir  Rolling Eyes) ou tout cumulé, mais toujours est-il que j'ai l'impression de me traîner.
 
Dans le parc de Champs, je me booste sur le single montant des côteaux, j'en profite pour une fois que c'est sec et fait le 10ème temps sur Strava, pas si mal finalement, avant de poursuivre jusqu'en haut, passer les totems, le bois de la Grange, la Malnoue et rejoindre le pont du RER E au bois de Célie, après avoir monté le petit chemin où les mares de la semaine dernière ont presque disparu.
 
Petitdragon a envoyé un message demandant aux tapettes où elles se trouvent :suspect: . Bon, je ne me sens pas concerné et m'apprête donc à ne pas répondre, mais si on veut rouler ensemble, va quand même falloir se parler :lol: . Finalement, il arrive juste à ce moment. On discute en se demandant où est Wikigaby et Philing qui avait parlé de venir. Au bout de 10', on décide d'aller rouler, pensant que Wikigaby a un empêchement.
 
On se met d'accord sur une stratégie pour tenter de s'attaquer au kom, même si, comme je le dis à Papadrag, je ne me sens pas dans la forme adéquate, ce soir, pour le battre. On décide de ne pas partir ensemble, mais séparés de 30s environ, histoire de ne pas se gêner, vu que c'est très dur de doubler sur ce single étroit.
 
Je pars le premier, j'allume bien sur la première partie et d'ailleurs je bats mon kom. Vers la fin du premier segment j'entends le souffle du dragon pas très loin dans mon dos, chaud derrière ! Soit il a roulé comme un ouf, soit il n'a pas attendu les 30s ... visiblement, il a fait les deux !  :lol:
 
C'est le moment de franchir le double fossé marécageux. Faut pas que je perde du temps là, sinon je suis cuit. Je passe le premier en visant bien ... et ça passe sans rester coincé dedans. Le deuxième, normalement ne passe pas, il faut aller faire tout le tour. Tant pis, je tente mon va-tout et tente un franchissement en biais sur un passage légèrement moins boueux, c'est tendu du string ... mais ça passe. En me retournant, j'aperçois Petitdragon qui arrive au franchissement des fossés. J'enquille direct sur la suite, et sur le passage plus roulant, je mets les watts et un peu de distance entre nous. Il ne me voit plus, mais je dois ralentir au passage de l'arbre renversé, et avec le guidon bien large, ça passe ric rac, je me prends les branches dans la tronche et je perds tout mon élan, la relance est difficile et Petitdragon qui m'a récupéré en ligne de mire est plus motivé que jamais, je lui sers de lièvre et il n'est pas loin derrière maintenant. 
 
C'est à ce moment là que j'aperçois un casque rose reconnaissable de loin, même sans le vélo rose dessous, c'est Wikigaby bien sûr, qui venait à notre rencontre en sens inverse. Pas vraiment le temps de lui serrer la paluche et de lui demander s'il a passé une bonne journée, je lui fais un signe de la main en criant "kom, kom" ! Je l'entends répondre "enfoirés" :P et je file car Petitdragon me colle au train maintenant.
 
On attaque l'un derrière l'autre la troisième partie, étroite et plus technique. Le fait qu'il soit dans ma roue, après avoir comblé le décalage du départ me confirme que je ne vais pas battre le kom, au mieux, je peux l'aider à l'améliorer. On souffle tous les deux, on commence à être bien entamé, ça devient dur, surtout dans les relances après les passages de fossé, où je ne me pose pas de question et fonce tout droit. Je faiblis de plus en plus, j'ai même un point de côté et le Dragon en furie me dépasse à la sortie du 3ème secteur pour attaquer le dernier secteur, bien roulant, mais mortel, car à ce stade, après plusieurs minutes d'effort intense, on est cramé. Mais le petit dragon jette ses dernières forces dans la bataille tandis que je me résigne et finis comme je peux.
 
On passe la ligne d'arrivée et immédiatement, on se couche sur les vélos, complètement morts, pour reprendre notre souffle. Mon temps Strava confirme que j'ai vraiment mal fini car je suis loin au final de mon meilleur temps, ce qui n'est pas le cas de Petitdragon, qui a bien profité du lièvre, de la forme du moment et s'est bien arraché sur la fin pour aller battre son propre kom. Il va être dur à reprendre cette fois, en tout cas, pour moi. Bravo, Papadrag, tu confirmes ta forme du moment  :71: 
 
Le temp de récupérer et on se fait attaquer par des escadrilles d'énormes moustiques. Wikigaby, fin connaisseur du site puisqu'il habite à côté, s'était enduit de lotion anti-moustique et fait le malin sauf qu'au bout d'un moment, il y en a tellement qu'il se fait quand même piquer !
 
On décide de refaire un tour, tranquille, et donc rien à signaler, c'est tranquille, quoi  Laughing.
(NB : après analyse, il s'avère que la localisation sur mon smartphone était mal paramétrée suite au changement de version Android, et très approximative, me donnant des temps très en dessous de la réalité. Ainsi sur ce tour tranquille, fait ensemble, Strava m'a compté 5' de plus que les temps des deux autres qui étaient similaires, donc mon temps sur le premier tour n'était pas correct non plus, j'étais derrière Petitdragon mais pas autant qu'indiqué, ouf !)
 
On se fait ensuite la "descente" du bois St Martin avec une petite poursuite, encore, entre Petitdragon et moi. C'est un peu chaud lors du passage du dernier bourbier en cours de séchage ... mais pas complètement. En bas, on va se séparer, mais avant on s'enlève les nuées de petites chenilles vertes qui se sont agrippées à nos maillots et sacs à dos.
 
Je rentre par le même chemin, avec une petite descente sympa, dans ces conditions sèches, au parc de Champs, puis retour par la piste, à plus de 26 km/h de moyenne, avec un beau coucher de soleil, et une belle brune en roller qui envoie bien. Moi, je dis, sympa les sorties du soir ! J'arrive juste avant la nuit à la maison, bien content avec 42,5 km au compteur. Bien fait de me barrer de cette réunion qui n'en finissait pas !
Repost 0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 22:11
Participants : Akrilite, Bbanpc, Faucor, Jihem, K1000, Petitdragon999, Steve-O, Wikigaby
 
Non seulement il faisait beau ce matin, mais en plus, on était plein, on allait sur un spot sympa et avec 4 caméras, l'idéal pour se faire une petite séance cinéma. Action !
 
Premier RV avec Bbanpc à Bry, pour son grand retour depuis février et la sortie à Bleau. Il fait un peu frisquet, on est en short, mais quand même avec des vêtements un peu plus chaud en haut. La côte de Bry nous réchauffe un peu avant de rejoindre Champigny puis de rejoindre le Piple par la route.
 
Le dégrippant a été efficace, mon vélo ne couine plus. Je devrais peut-être en mettre aussi un peu dans le genou ... quoi que ce matin, il ne m'a pas trop gêné, c'est plutôt le dos, coincé depuis hier matin qui m'embêtait, mais une fois assis sur le vélo, c'était bon, du moment que je ne forçais pas en montée. D'ailleurs, c'est bien pour cela que j'avais lancé l'idée de filmer, histoire de m'épargner trop de montées, tout en profitant de la sortie avec les copains.
 
A la boulangerie du Piple, c'était le grand RV de la Horde, mais on s'est bien tenu, même pas un pain au chocolat ! Wikigaby avait sorti le mulet, le pinkbike étant indispo, tandis que Petitdragon faisait aussi une rotation dans ses nombreux vélos, aujourd'hui, c'était le Yéti orange qui avait le droit de sortir. 
 
Quel que soit le vélo, en ce moment Petitdragon a une forme comme jamais depuis que je le connais, la preuve mon kom du bois de Célie n'a tenu qu'une journée, et là, dès les premiers singles, il est partie bille en tête. Comme dans l'équipe, il y avait Akrilite et Faucor qui ne sont pas en reste dès qu'il faut envoyer les watts et Bbanpc qui avait des fourmis dans les jambes après une telle pause, cela est parti assez vite. Dans le petit bois montant, avant le Griffon, même Wikigaby s'y est mis, mais je crois qu'il tentait de sauver un kom sur ce segment qu'il avait créé juste pour lui, enfin, c'est ce qu'il croyait Razz.
 
On attaque comme d'hab' par la montée de l'Allée Royale, un plaisir, avant de palabrer en haut pour savoir où l'on va. On décide de se faire la Diago, histoire de s'échauffer avant de commencer la séance cinéma. Le terrain est bien sec, on peut à nouveau rouler en lâchant les lions, les tigres ou les chats, enfin ce que vous voulez, chacun à son niveau. Devant moi, les 4 furieux (Akrilite, Faucor, Petitdragon et Bbanpc) ont dû faire la peur de sa vie à un trailer, car je le trouve planqué derrière un tronc, pétrifié, et je lui annonce encore 2 derrière. Je pense qu'il a dû bien attendre sagement.
 
On remonte et on prend la montée de la cabane à Raph. Beaucoup ne passent pas sur le vélo, faut dire que ça grimpe bien. En haut, on décide avec Wikigaby de prendre de l'avance pour positionner les caméras sur la descente avec les virages relevés. On met un peu de temps, ils doivent s'impatienter en haut. Enfin, je lance le Go ... et je lance l'enregistrement, enfin c'est ce que je crois, et les hordeux en folie déboulent comme des oufs et se prennent la cassure à toute blinde ... et c'est là que je m'aperçois que je n'ai pas appuyé sur le bon bouton. Arghhh ! En fait, j'ai pris des photos. Bien joué Jihem, c'est pas encore demain que tu prendras la place à Spielberg ! Bon, ben, puisque j'ai pris des photos, je vous en montre une, histoire de ne pas avoir fait cela pour rien (heureusement qu'il y avait les autres caméras de Wikigaby et Steve-O).
 
 
Allez, une deuxième, tant que j'y suis, c'est ma tournée !
 
 
Tant qu'on est là et qu'on a sorti le matos, on en profite pour multiplier les passages et les différentes positions pour les prises de vue. Sûrement un peu frustrant pour certains, car ce n'est pas du roulage en continu, du coup, on espère que le film sera à la hauteur. Dans l'histoire, Steve-O s'offre une petite chute (je ne l'ai pas vue) sur une remontée.
 
Après avoir essayé de prendre tout le monde dans tous les sens (je veux dire, avec la caméra ... bien sûr :P ), on repart rouler, enfin presque, le temps que je tente un plan avec les jolies fleurs bleues qui tapissent le sol, avant de ranger ma perche ... de caméra, toujours (je vois qu'il y en a qui suivent, quand même) :lol: .
 
Dans la remontée, on récupère, à moins que ce ne soit l'inverse Laughing, K1000 qui traçait dans le coin comme annoncé. Joe Bar avait aussi prévu de venir, mais on ne l'a pas croisé. Du coup, on remonte l'Allée Royale pour changer, où K1000 nous met un vent d'entrée, ce qui titille le local, le pro du Griffon, je veux dire Akrilite, et Faucor, qui partent à ses trousses. En haut, je m'aperçois que l'on a laissé passer l'heure ... et que je n'ai encore même pas mangé mon Gerblé. Vite, il faut remédier à ce fâcheux oubli, manquerait plus que je fasse un coup d'hypoglycémie !
 
Y en a qui s'impatientent vraiment et on repart donc assez vite se refaire le début de la Diago, mais au milieu, ce plaisantin d'Akrilite tourne à gauche en pleine remontée, dans notre élan de la descente ... et on se retrouve face à un mur, avec les mauvaises vitesses, bref, c'est le traquenard, d'autant qu'une sale branche, à l'intérieur du virage, m'éclate la tronche. C'est pas grave, on ne va pas s'énerver, y a qu'à monter à pied, c'est pas un problème :117: . 
 
En haut, c'est à dire au-dessus de la descente avec le tronc, on descend par où l'on monte d'habitude, dans les dépressions pleines de pierres d'abord, puis on tourne à droite, dans une bonne descente, avec 2 murs très raides ... que je reconnais, c'est là que Raph nous avait fait monter ... à pied, la dernière fois (et quand je vois la tête du pentu, vu du haut, je comprends pourquoi on est monté à pied). C'est bien pentu, mais il n'y a pas de piège et finalement, ça se descend bien.
 
En bas, et c'est là dans mon compte-rendu que je me rends compte que j'ai du confondre, on retrouve K1000 ... ou pas. En fait, je ne sais plus quand on l'a rencontré (hé oui, c'est cela les vieux, y a la mémoire qui flanche), si c'est là, après cette descente ou précédemment comme je le racontais (damned, je gatouille, maintenant :191: ).
 
Ce dont je suis sûr, par contre, c'est qu'on ne fera qu'une dernière remontée, toujours cette foutue Allée Royale qui monte toujours autant et qu'après avoir encore rediscuté pendant des plombes de qui fait quoi, qui rentre, quand, tout de suite, plus tard, par où ... on est tous redescendu le long de l'Allée Royale, et que là, K1000 était bien là, car c'est lui qui ouvrait le bal, suivi par Faucor qui m'a gratifié d'un joli petit jump sur la fin.
 
Au retour, alors que K1000 était loin devant, presque déjà chez lui, certains ont eu envie de prendre un petit single qui partait à l'inconnu ou presque dans les bois. En fait, Akrilite connaissait, tout comme Petitdragon. Le temps que K1000 ressorte le vélo du garage et il était à nouveau avec nous, pour cette petite variante, au final bien sympathique, surtout avec ce terrain sec, qui nous a fait arriver au niveau du Lycée à Boissy St Léger, au-dessus de la côte de la Nationale. On a ensuite pris le petit single jusqu'au Piple où les Saint Mauriens (Faucor et K1000) nous ont laissé pour redescendre par le Morbras, tandis qu'on poursuivait par la forêt de Notre-Dame et ses singles plus ou moins secs. Celui que j'ai proposé, à la fin, n'était franchement pas encore sec, et il a fallu passer quelques bourbiers malodorants, agressant les naseaux des uns, tandis que c'était moi qui me faisait agresser dès qu'on passait un passage un peu (beaucoup) gras. Je ne comprends pas, je n'ai pas du tout sali mon vélo, moi :yaiss:. En fait, j'ai triché, j'ai passé à pied les 2-3 passages craignos, pas envie de laver le vélo pour quelques mètres merdiques à franchir :114: . Juste avant, on avait cru perdre Akrilite, Petitdragon et Bbanpc qui suivait mais ne savait pas où il allait, qui avaient pris un single qui avait l'air de s'éloigner fortement de la direction à suivre, et après s'être arrêtés aux 8 routes pour les appeler (je m'inquiétais pour Bbanpc, pas sûr qu'il retrouve le parcours pour rentrer), on les a vu revenir, ouf ! 
 
Après mon single pourri (en fait, il est sympa quand c'est sec), on a laissé Petitdragon et Akrilite prendre le chemin du retour, tandis qu'on poursuivait dans le vent. Bbanpc nous a épaté à la Queue en Brie, nous indiquant la bonne direction, deux carrefours de suite, du jamais vu ! A Pontault Combault, on a laissé les 2 cousins et on a fini à deux avec Bbanpc, avec les jambes de plus en plus lourdes et un vent de plus en plus défavorable, avec de grosses rafales. La descente de l'hôpital Ste Camille, à Bry, a été infernale, sans pédaler, on s'arrêtait avec le vent de face. Jamais été aussi lentement dans une descente, mais au moins, cela nous a laissé le temps d'admirer les magnifiques arbres en fleurs, tout au long de la descente.
 
Statistiques :
Distance : 33,6 km pour Petitdragon, 41,6 km pour Wikigaby et Steve-O, 42,3 km pour Faucor, 49,7 km pour Akrilite, 53,5 km pour moi, 68 km pour Bbanpc
Moyenne : 16,6 km/h
D+ : 466 m (GeoRando)
Chute : 1 pour Steve-O, 1 pour Petitdragon
 
 

Montage avec les caméras de Jihem, Steve-O et Wikigaby

Repost 0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 18:01
Participants : Jihem, Ned, Raph
 
Ce matin, sortie exceptionnelle avec Ned qui se fait rare depuis qu'il bosse à Tours. Peu de monde pour rouler, concurrence de la JR oblige.
 
C'est dommage, la météo était favorable, certes c'était un peu frais au départ, mais avec une petite veste, ça le faisait, puis assez vite, avec les montées de Thorigny et Carnetin et le soleil, on a enlevé les vestes et mis les maillots de la Horde. Sympa de remettre le maillot, ça veut dire beau temps ! Seul Raph est resté tout le long avec sa tenue d'hiver et ses sur-chaussures, passées en prévision de la boue.  
 
On a démarré le long du canal avec un terrain bien sec et un soleil qui se levait sur les brumes au-dessus du canal. Raph a mis les watts tout de suite et on ne l'a retrouvé qu'au bout du canal, sur la passerelle. Il confirme sa pêche du moment, l'ami Raph. 
 
Dans le parc de Champ, on a pris le petit single sur le côteau, avec cette fois un peu de boue au milieu et un tronc en travers à passer bien piégeux, d'ailleurs Raph a fait une grosse glissade de la roue arrière en le franchissant, avant d'aller noyer son frein arrière dans la boue.
 
Vers la passerelle de Nestlé on a croisé une énorme randonnée à pied, avec des centaines de participants, très organisée (il y a avait un ravitaillement à côté de la passerelle et même plusieurs toilettes en bois érigées spécialement). Les bénévoles nous ont déconseillé de passer là, si bien que nous avons fait le tour par la route.
 
Ned n'a pas pu résister au petit bois de Torcy, après avoir explosé un hérisson en faisant demi-tour (en fait, il était déjà écrasé par une voiture mais on ne l'avait pas vu et Ned a failli rouler dessus, donnant l'impression que c'était lui qui l'avait écrabouillé :lol: ). Après une petite montée, on a fait un peu de descente puis on a rejoint le canal par la rive côté Vaires, puisque la passerelle de l'écluse est en travaux.
 
Rien à signaler au bord de Marne jusqu'à Lagny, où au pied de la côte de Thorigny, Ned a grillé le feu pour prendre une avance qui a été suffisante pour finir en tête au sommet de la côte, suivi de Raph, tandis que je fermais la marche, économisant mon genou.
 
Passage dans les champs avant Carnetin, avec une petite rosée dont il fallait se méfier, rendant l'herbe un peu glissante, et surtout envoyant de belles projections sur les lunettes. On a commencé à avoir bien chaud dans la montée de Carnetin. La pause officielle de la Horde arrivait donc à point nommé pour l'opération strip-tease de Ned et moi, histoire de revêtir le maillot de la horde, et de manger un petit Gerblé.
 
La descente dans les pierres était assez sinistrée, avec pas mal de boue et d'ornières piégeuses. Ned a pris le contournement à gauche, tandis que je poursuivais dans la boue et grillais Ned (c'est rare en descente) ... bloqué par un arbre en travers (ah, je me disais aussi  Laughing).
 
La partie basse était bien sèche, et passait bien, j'ai juste failli me faire emboutir par Raph, ayant un peu trop ralenti à l'approche de la compression ... qui avait un peu disparue (finalement, j'aurais pu passer sans freiner).
 
Le bord de Marne était sec, mais partout des ornières et des vestiges de bourbiers immenses montraient que passer là cet hiver a dû être épique ! Il y avait aussi des ornières et un chemin défoncé au début de la côte le long du grillage. C'était bien pourri en bas, et Ned a encore pris un contournement, mais encore une mauvaise pioche car il s'est retrouvé à devoir traverser l'énorme bourbier après le premier coup de cul, tandis qu'avec Raph, on passait à gauche, en choisissant une trajectoire pas évidente de prime abord, mais qui était bonne finalement.
 
La suite était en bon état, surtout l'énorme coup de cul où avec Raph on était au coude à coude, tandis que Ned avait été pénalisé par son bourbier. Tout le monde est monté sur le vélo, malgré encore 2 passages un peu défoncés. Au sommet, c'était sec et bien roulant. De bon présage pour la descente. Effectivement, c'était sec et on s'est vraiment fait plaisir dans cette descente, surtout le passage avec l'enchaînement d'épingles que j'affectionne.
 
Retour par les bords de Marne, sous le soleil jusqu'à la voie ferrée de Chalifert, puis passage dans le noir, dans le tunnel, pour remonter par la côte des racines, que seul Ned a grimpé. De mon côté, je n'avais pas envie de la grimper donc dès la première difficulté, j'ai mis pied à terre, gênant un peu Raph qui s'est arrêté aussi à mon niveau.
 
Ned voulait m'emmener faire la descente très raide de Chalifert, immortalisée par Yoyo et sa gamelle historique, mais je ne la sentais pas. Ned est passé, mais freins bloqués ... et cela continuait de descendre en glissade, sur un terrain très sec, pour tourner tout en dérapage. Pas de quoi me faire changer d'avis et donc avec Raph, on a pris la descente à gauche :roll: .
 
Avant les statues, on a fait un petit réglage sur mon vélo, pour monter un peu la selle, car je me sentais un peu bas et peut-être que cela a pu avoir une incidence sur mon genou, pouvant expliquer cette douleur qui persiste depuis quelques temps. Juste après, étant en meilleure position sur le vélo, j'ai appuyé sur le chemin défoncé, et bien, il roule bien ce Rocky Mountain. Je ne regrette vraiment pas mon investissement, il est trop bien, impeccable en montée, aussi bon que le Shamann sur le plat, et sans comparaison en descente et sur terrain défoncé, un vrai plaisir !
 
On a fait tout le retour jusqu'à Bry avec un petit vent dans le dos, en file indienne, à un assez bon rythme, avec bien souvent Raph en locomotive qui nous a bien aidé à rentrer à bonne vitesse. Les cuisses étaient un peu dures sur la fin pour Ned et moi, d'autant que j'ai enchaîné 4 sorties et 190 km depuis dimanche dernier, mais bon, faut que je retrouve la forme, si je ne veux pas être un boulet pour le trip dans les Vosges.
 
Bien content en tout cas de rouler avec les copains sous ce beau soleil.
 
Statistiques :
Distance : 55 km pour moi, 72 km pour Raph
Moyenne : 15,8 km/h
Vitesse maxi : 40,3 km/h
D+ : 435 m
Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 13:18
Participants : Jihem, Wikigaby
 
Bon, alors, ce matin, petite sortie avec Wikigaby, un peu à l'arrache, organisée hier soir mais évoquée dimanche. Fallait juste que je pose mon vendredi !
 
Première interrogation du matin : quelle tenue aujourd'hui vu qu'il fait un peu froid le matin et normalement bien chaud dans la journée ? J'enfile le short court, puis ne le sens pas et prend finalement un cuissard long. Pas trop mauvais choix. Pour le haut, j'opte pour un maillot technique à manches courtes et comme veste, je n'ai qu'une veste d'hiver, et là, mauvaise pioche. Dès la montée de Ste Camille que je monte tranquillement, je chauffe déjà. Ca, plus les gants d'hiver, c'était pas une bonne idée, je vais le regretter plus tard.
 
Il y a de la circulation partout, c'est l'heure des écoles et c'est plein de bagnoles. Bande de fainéants, vous pouvez pas marcher un peu plutôt que prendre les bagnoles pour quelques centaines de mètres !
 
Ouf, c'est plus calme, et même le calme plat sur le chemin le long du bois St Martin. A l'abri du soleil, j'apprécie ma tenue chaude (faut bien qu'elle serve quand même à un moment) et j'arrive à la borne des 3 départements, à l'heure, où m'attend Wikigaby, le local de l'étape, dans une arrivée à la Wikigaby justement, avec baissage de la TDS téléscopique avant l'arrêt pour pas forcer pour poser le pied au sol ! Toute une technique et un art  Laughing.
 
On file direct au Bois de Célie en s'interrogeant sur l'état du terrain, sachant que le coin peut être très boueux. C'est sec à de nombreux endroits, mais dès le début quelques mares et restes de bourbiers nous mettent la puce à l'oreille.
 
Sur le premier single, j'envoie un peu, le Rocky Mountain réagit bien et absorbe toutes les bosses, un plaisir, par contre, je merdouille un peu et tape la pédale contre une racine et me fait un peu déséquilibrer. Heureusement, nous ne sommes pas proches d'une rivière et je ne finis pas comme Fufu dans la Marne, mais me rattrape.
 
La jonction vers la boucle de confrontation pour le kom Strava est pleine de boue et n'annonce rien de bon. Cela ne m'empêche pas de mettre les gaz (en plus, j'ai mangé du chili con carne hier, donc ça aide un peu :72: ), mais des piétons me gênent, puis la fin du premier tronçon est complètement sous l'eau, il faut sauter des fossés à pied avec le vélo, limite casse-gueule (Wikigaby a failli finir dans un fossé quand le bout de bois d'appui a tourné sur lui-même). Je fais quand même le meilleur temps pour 2015.
 
Pour la suite, on lève le pied, les conditions ne permettent pas de s'attaquer au kom général, trop de flotte et de fossés à passer ... en portant ... ou sous l'eau (le pinkbike s'est transformé en sous-marin dans le dernier fossé et les freins ont été complètement sous l'eau, agrémentant ensuite les km suivants de beaux couinements rocailleux).
 
On avait 2 options de trajet au départ, et on opte pour le Morbras. On repart donc sur Notre-Dame où l'on reste sur les grandes allées et pour une fois, j'arrive assez facilement à retrouver le chemin (juste pris un mauvais chemin sur la fin en discutant avec Wikigaby, mais heureusement, je m'en suis aperçu très vite).
 
Wikigaby ne connaissait pas le Morbras. Par chance, c'était sec, sauf l'herbe autour de l'étroite trace qu'il ne fallait pas quitter sous peine de glissade ou de projections sur les lunettes, voire les deux. On a bien roulé sans spécialement chercher à  s'attaquer au kom (descendant pour une fois) de Flo, faut pas rêver, et finalement on finit pas mal au classement Strava, avec pour moi une 7ème place, juste à 1 seconde dernière Petitdragon lui même devancé par Raph, qui avait réalisé cette performance un jour de folie, je m'en souviens encore, il avait tout lâché !
 
En tout cas, dans ces conditions, ni glissantes ni collantes, c'était bien agréable.
 
On a fait un peu de D+ ensuite à Noiseau, sur le bitume, avant la descente tout droit, mais pas vraiment en fait, car il y a un gros arbre en vrac au milieu qui bloque tout et il a fallu passer entre les branches et le grillage, avant de refaire du D+ pour remonter sur Ormesson.
 
A Chennevières, après être passé près de chez un oncle à Wikigaby, on est passé à côté de chez Steve-O :coucou:, son cousin, qui visiblement ne sait pas qu'il a un petit spot dans le coin, pas loin de l'endroit où il emmène le toutou faire sa crotte (hé oui, c'est ce que j'aime chez les chiens, c'est ce partage passionnant de moments intimes Razz). Maintenant que l'on sait tout de la vie trépidante de Steve-O, passons à la descente, heureusement bien sèche, qui s'est déroulée sans problème. C'est tracé un peu à la sauvage et il y aurait moyen d'avoir un single plus sympa vu le potentiel du coin, mais bon c'était pas mal quand même. Encore une première pour Wikigaby.
 
C'est à ce moment là qu'on a eu une pensée pour Lomax qui devait être sur le billard, le malheureux. On te souhaite bon courage pour la suite et une bonne rééducation.  :74:
 
On a enchaîné avec les bonnes côtes de Chennevières et là, j'ai vraiment regretté cette foutue veste d'hiver et ces gants super chauds donc complètement inadaptés. Il fallait bien un petit Gerblé pour s'en remettre, ce qui fût fait avant d'attaquer la descente des marches, souvenir douloureux pour Guigui, le roi du bidonnage, euh non, du guidonnage  Wink. Une fois encore, j'ai apprécié mon nouveau vélo, quel confort par rapport au Shamann sur ce type de terrain !  :63:
 
Comme toute sortie épique et technique :roll: , il faut un peu de portage, et on a donné pour passer la passerelle (super haute) au-dessus de la voie ferrée. Après, je dois le dire, je ne suis pas très fier. J'avais prévu de passer par le petit sentier à flanc de côteau, avec les montagnes russes ... et j'ai merdu, j'ai fait un mauvais choix et on s'est retrouvé à l'Ecu de France, en bas, au bord de la Marne, la loose !
 
Du coup, on a suivi le bord de Marne, en passant pas loin de chez les parents de Wikigaby (décidément, on a fait le tour de presque toute la famille ce matin !), avant de nous séparer car j'ai fini en suivant la Marne jusqu'à Bry.
 
Statistiques :
Distance : 42,2 km
Moyenne : 16,1 km/h
D+ : 320 m
Repost 0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 18:40

Participant : Jibé

Un petit weekend en Normandie m'a permis d'aller faire un tour dans les Alpes mancelles.

 
J'ai commencé par gratter la voiture ce matin car il a gelé cette nuit.
A 30 minutes de voiture je me retrouve à Saint Leonard des Bois, lieu que je connais bien mais pas en VTT (un des plus beaux villages de france, fief de Laurence Leboucher). Ca sera une découverte mais je m'attends à faire du D+.
 
Des parcours VTT sont déjà balisés et j'avais prévu le coup en demandant conseil à un pote de la région qui m'avait dit les parcours à faire.
Je ne retrouve pas la trace que j'avais chargé sur le GPS mais heureusement le tracé est bien balisé.
 
Ca commence par de la montée mais genre de la grosse montée bien raide (le Haut Fourché) avec des racines et quelques pierres bien traites car non fixées au sol. Le terrain est vraiment différent des forêts aux alentours. C'est humide mais pas boueux. Je mets rapidement le pied à terre car j'ai la roue arrière qui part : le gel fond et rend le tout glissant mais dans tous les cas c'est vraiment raide, si j'en crois Strava, il y a des passages à 30 % et 75m de D+ en 600m.
 
Je vous épargne les autres passages mais j’enchaîne sur la première boucle de soit disant 12km pour 2h mais en rallongeant sans le vouloir une partie j'arrive au bout d'une heure en ayant fait 10Km, je repars donc direct sur le second trajet qui repasse par la même pente raide où je suis obligé encore de poser pied à terre, le coeur tape fort, je prends le temps pour monter à pied tranquillement. Arrivé en haut, j'en profite pour prendre une photo. Je sais que derrière il y a une bonne descente que certains ont explosé sur Strava, j'y vais tranquille et je m'aperçois que j'ai moins d'appréhension suite au stage de la semaine dernière, je pose pied à terre sur 2 trucs mais globalement ça passe relativement bien.
 
Ca continue le long de la rivière puis grimpe raide dans la roche (voir photo) là aussi je glisse et une fois le pied à terre c'est foutu pour remonter sur le vélo. Un petit passage route qui grimpe bien puis une descente qui s'est transformée en lit de rivière, arrivé en bas tant bien que mal, ça remonte par une petite route avec une pente à quasi 20%, j'en chie mais je ne lâche pas. La boucle rejoint le parc animalier où je vois quelques cerfs et daims. Arrivé au point de départ à 11H je me retente la montée du Haut Fourché que je ne réussis pas mais qui passe quand même un peu mieux, en revanche, je me fais bien plaisir dans la descente.
 
En chiffre
24,3 km
D+ 764m
Tps de déplacement : 2H41
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Sortie du dimanche 5 avril 2015 de Jibé aux Alpes mancelles
Repost 0
Published by Jibé - dans VTT 2015 Normandie
commenter cet article

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories