Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 09:05

Participants : Barn, Faucor, Guigui, Jibé, Petitdragon999, Raph

CR de Jibé :

Réveillé ce matin par un petit SMS de Jihem (5 minutes avant le vrai réveil) pour m'annoncer qu'il déclare forfait , j'ai bien senti qu'il me manquait quelques heures de sommeil et le réveil est difficile.
 
Un petit tour sur le forum pour vérifier les présents ce matin, un message privé de Petit canard qui me dit de ne pas l'attendre s'il n'est pas là .... ça ne sent pas bon.
 
Direction le RER A où je rejoins Guigui, avec sa nouvelle cassette qui brille, nous arrivons à Boissy Saint léger et enchaînons sur le Piple pour rejoindre Raph (avec un vélo tout propre), Barn et le petit nouveau Faucor. Notre GPS (Petit Dragon) arrive en trombe avec ses nouvelles lunettes (Jihem style) et décide de faire le circuit du Squale mais en sens inverse, nous partons donc en remontant Grosbois direction la forêt de Notre-Dame. Notre-Dame est fidèle à sa réputation, c'est bien gras par endroit : Guigui, Raph et moi même pestons un peu pour au final conclure que c'est en effet mieux de se salir dès le départ -> au moins tu n'hésites plus dans les franchissements ensuite. Petitdragon semble avoir les jambes et Faucor le suit sans aucun souci, j'ai rapidement senti que le rythme allait être dur pour moi...
 
Nous finissons par rejoindre le Réveillon, puis Santeny, la côte pour rejoindre la nationale commence déja à faire mal aux jambes. Nous poursuivons sur le chemin de Villescrenes pour rejoindre à nouveau le réveillon.
 
C'est à ce moment que l'on  s'aperçoit que soit Barn sue beaucoup, soit il a un problème avec sa poche à eau. Verdict : la poche à eau est vide, le sac trempé et nous n'avons fait que 15 km... Il semble y avoir une fuite mais difficilement visible. Conseil commun de Faucor et Petit dragon, il faut qu'on trouve un cimetière pour re remplir cette poche.
 
Arrivés à la limite Val de Marne/Essonne Petitdragon nous fait faire un petit tour au lieu de prendre directement l'allée Royale avec une montée sympa ou Barn bloque sa chaine (ce n'était vraisemblablement pas sa journée). Je crois que c'est à peu près à ce moment là que Petitdragon enlève son casque et que je sors tout naturellement "ah t'as pas de cheveux sous ton casque!", il faut dire qu'avec nos casques vissés sur la tête, je ne suis même pas sûr qu'on se reconnaîtrait dans la rue.
 
Nous arrivons au pied de l'allée Royale et on s'aperçoit qu'il y a une course à pied tout autour du Griffon, rien que l'allée Royale est coupée 2 fois et ils empruntent même la descente classique de la horde, on finit par se rabattre sur une descente moins engagée. Lors de la remontée, Raph à la force des mollets avance en regardant bien où il roule sans pour autant voir le gros ruban de chantier tendu en face de lui qui le stoppe net au niveau du torse.
 
On rejoint le haut du cimetière de Yerres où Petit dragon et Faucor tentent chacun une descente. L'entrée du cimetière est accueillante avec robinet et pissotière très clean  :D  :D . Nous rejoignons ensuite le chemin habituel puis le bois des Glands, où Petitdragon nous fait faire un petit détour pour le plaisir.
 
(à partir de ce moment là je suis vraiment à la traîne)
 
Nous arrivons à la boulangerie de Jihem et une question se pose : "on stoppe ici et on rejoint le RER de Boissy, où on continue sur les coteaux de Chennevière"
Allez je me motive, Barn et Guigui me suivent, on continue !
On rejoint donc Ormesson le long de la rivière et je décide avec Barn de ne pas suivre les 4 autres avec la montée + descente + montée rue du général de Gaulle.
 
Nous montons donc au train avec Barn la côte d'Ormesson, j'en profite pour dérailler. Arrivés au point de croisement avec le chemin, on voit débouler Faucor qui a mis 200 m aux 3 autres -> Il a vraiment les jambes. La poche de Barn continue de fuir et il se retrouve à nouveau à sec. Arrêt à la boulangerie d'Ormesson pour Guigui qui s'envoie deux pains aux chocolats.
 
On enchaîne sur la petit descente puis les deux grosses montées avant de descendre les escaliers pour arriver à Chennevières où tout le monde se sépare.
 
Une bonne sortie avec peu de route et un superbe temps, j'ai perso bien morflé mais il va bien falloir, si je veux réussir à faire quelque chose à la Jean Racine.
 
 
Statistiques (selon Strava) : 
 
Distance : 39.3 km pour Jibé, 48 km pour Petitdragon
D+ : 343
Moyenne : 13.8 km/H
 
Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 19:04

Participants : Fufu, Guigui, Jibé, Jihem

 

4 hordeux ce matin au départ à Bry pour une sortie orientée bitume (marre de la boue) et côtes (pour commencer à préparer le trip au Ventoux), sous le soleil.

 

1ère côte à Noisy avant les terrains de foot avec une belle montée en ligne droite au début, que seul connaissait Jibé. Fufu et Guigui attaquent plein pôt, ils ont les jambes, tandis que Gibé et moi montons au train.

 

Arrivés à la Mairie, on suit le boulevard avant de redescendre au bord de Marne.

 

2ème côte à Noisy en partant entre les terrains de foot avec ensuite quelques lacets jusqu'au boulevard où nous étions précédemment. Fufu et Guigui mènent encore la danse, moi juste derrière, tandis que Jibé finit à pied.

 

Nouvelle descente jusqu'au bord de Marne pour reprendre la piste cyclable que l'on suit jusqu'à l'entrée du parc de Champs.

 

3ème côte en montant le long du parc de Champs. Montée tranquille en discutant, avant de passer devant le château de Champs, puis de redescendre au bord de Marne.

 

4ème côte, après Nestlé, en remontant sur Torcy, au train, à la cité ouvrière.

 

Au sommet, descente dans le petit bois de Torcy, sauf Jibé qui économise ses forces et nous attend au sommet de la prochaine montée. Le bois est un peu gras et il faut faire attention lors du passage des marches, les rondins étant bien glissants.

 

5ème côte à Torcy en partant du rond point en bas pour monter jusqu'au château d'eau où l'on retrouve Jibé.

 

On traverse Torcy, puis St Germain du Noyer avant de descendre vers les étangs de Bussy.

 

6ème côte pour rejoindre Guermantes par le nouveau chemin aménagé sous la route.

 

On redescend ensuite par la D35 où Guigui et Fufu essayent de battre leur record de vitesse.

 

7ème côte pour monter la butte de Deuil et ses lacets. Fufu et Guigui attaquent dès le bas, j'attends le deuxième lacet pour revenir sur Guigui et rejoindre Fufu, tandis que Jibé termine un peu difficilement.

 

On redescend ensuite par le petit chemin qui arrive sur une barrière. En bas, on laisse Jibé se reposer avant de faire une petite boucle entre Guermantes et Conches.

 

8ème côte le long du parc de la maison de retraite pour revenir sur Guermantes et rejoindre Conches.

 

On prend alors la descente pour traverser le village et remonter en face.

 

9ème côte dans Conches, bien raide où Fufu et Guigui se tire la bourre tandis que je monte à mon rythme, derrière.

 

On redescend pour rejoindre Deuil et Jibé qui commençait à se refroidir.

 

10ème montée en sortant de Deuil pour rejoindre Guermantes par la grande montée en ligne droite.

 

On rejoint alors le nouveau petit chemin pris à l'aller, mais en descente cette fois. A un carrefour, Fufu se plante et nous entraîne sur la piste pour les chevaux, bien sablonneuse. Comme cela ne roule pas, on décide de traverser dans le bois pour rejoindre le chemin normal, sauf que Fufu, devant, ne nous voit, normal, il avance comme un bourrin (... c'est normal, sur la piste à chevaux, non ?  :lol:) et continue tout seul.

 

On poursuit sur notre chemin en ayant Fufu en visu en contrebas, puis au bout d'un moment, on le perd de vue. Arrivés en bas, pas de Fufu. On essaye de rejoindre l'arrivée de la piste des chevaux, mais pas de Fufu non plus. On revient au bord de la route, toujours personne. Pas moyen de joindre Fufu au téléphone. On se demande où il est parti et on commence à s'inquiéter, surtout qu'il ne doit pas connaître le chemin pour rentrer. On imagine déjà le CR de la sortie : au km 25, on a perdu Fufu à tout jamais !

 

11ème montée pour revenir sur nos pas à la recherche de Fufu, sans succès. En haut, je retente un appel téléphonique et bingo, Fufu est en vie ... en bas. Demi-tour, on finit par enfin se retrouver, avant de prendre le chemin du retour par l'étang de la Loy.

 

On poursuit ensuite par la base de Torcy et la chocolaterie, avant de traverser le parc de Champs et rejoindre la piste cyclable. La piste, à cette heure, et avec ce beau soleil, est très chargée et il faut slalomer tout le long.

 

Jibé a du mal pour rentrer, il faut dire qu'il n'a jamais fait une telle distance, c'est le métier qui rentre.

On arrive enfin à Bry où on laisse Fufu qui a encore un peu de route à faire, tandis que Guigui et Jibé rentrent en RER.

 

Statistiques :

 

Distance : 52,7 km

Moyenne : 16,25 km/h

Vitesse maxi : 55,1 km/h

D+ : 502 m

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 22:48

Participants : Bbanpc, Jihem, Le Squale, Markitos, Ned, Xafou

Ce matin, je ne suis pas celui qui doit me lever le plus tôt, je roule presque à domicile. Je pars à 7h55, on a RDV à 8h15 à la Faisanderie. J'ai du gratter le pare-brise, une belle couche de givre recouvre toute la voiture. Il faut dire qu'il fait un petit -1°, mais le ciel est clair   :sunny: 

J'arrive sur le parking moins de 10mn après. Je pensais être le premier mais c'était sans compter sur le Squale qui est déjà là, accompagné de Xafou. On commence à se préparer en attendant le reste de la troupe et les chocolatines de Jihem. Bbanpc et Jihem sont véhiculés par Ned dans sa Nedmobile. D'ailleurs le GPS de la Nedmobile les a emmené un peu trop loin et un petit radio-guidage leur fera retrouver le bon chemin.
 
A 8h45 tout le monde est prêt et on part enfin. Les premiers mètres permettent de se chauffer un peu, mais pas suffisamment, car la première grimpette arrive rapidement et cueille presque tout le monde à froid. Elle aura tout de même le mérite de réchauffer les organismes, il fait toujours un peu froid. On suit donc le single qui serpente sur le Mont Fessas. Il est très agréable et tous sont dans le rythme. On arrive peu de temps après au pied de la platière des Gorges du Houx. On fait une petite grimpette, et dans la descente qui suit, on perd 2 Hordeux : Jihem et Xafou. On les retrouve pas longtemps après, ils n'ont pas eu le temps de sécher :lol: 
 
On regrimpe aussitôt pour attaquer la fameuse platière. Là, j'entend Ned qui me dit : je l'adore ce passage. C'est vrai qu'il est sympa. C'est une succession de petits rochers assez ludiques qui ne demandent pas trop de technique. S'ensuit ensuite une série de singles au milieu des rochers avec quelques passages qui obligent à poser le pied à terre pour pouvoir les franchir. On va en direction du Mont Aigu. Pour l'instant tout le monde suit. Le Squale qui roule pour la première fois à Bleau est bien à l'aise et semble apprécier. Xafou a déjà roulé sur les terres bellifontaines une fois, mais sur un parcours moins technique semble-t-il. Il éprouve quelques difficultés dans le technique mais surtout dans la succession de grimpettes. C'est vrai que pour un début il y a plus facile comme parcours, mais il s'est accroché   :top: 
 
On arrive donc au Mont Aigu. Dans la montée BBanpc et Ned sont devant, ils ont la forme tous les deux. Ned n'a pas roulé depuis plusieurs semaines mais le vélotaf et l'arrêt de la cigarette semblent porter leur fruits  ;) . On grimpera tout en haut du Mont Aigu, on ne fera pas la descente juste avant le sommet. On descendra celle plus technique qui part de tout en haut. Ned et Le Squale nous feront part de leur talent de descendeurs.
 
On va faire une liaison alternant singles et chemins pour rejoindre Franchard. A peine arrivés, nous croisons un petit groupe de vététistes qui semblaient un peu perdus. Ils voulaient retourner à la X d'Augas. J'indique un ou deux chemins possibles à celui qui semblait être leur pseudo-guide, mais mes propositions ne lui convenaient pas ... tant pis, ils continueront à le suivre sans savoir où aller. A cette heure-ci, nous ne savons toujours pas s'ils sont arrivés à bon port.   :lol:  
 
Juste après cette rencontre, je tente une petite variante mais je l'oublierai pour la prochaine fois  :oops:   Bref on va attaquer la platière de Franchard, c'est très humide, bien plus que la semaine dernière. Xafou n'est pas très à l'aise sur les passages sur les grosses dalles rocheuses, si bien qu'on va le perdre une seconde fois. Cette fois Ned part à sa recherche. Nous ne voyons personne revenir, si bien que Bbanpc tente de partir à son tour mais là c'est le drame ... il chute en glissant sur un rocher et se fait bien mal au coccyx, douleur qui ne le lâchera pas de toute la sortie. Entre temps Xafou est réapparu sur un chemin parallèle mais toujours pas de Ned. Il n'arrivera que quelques minutes plus tard.
 
Nous repartons et en terminons avec le secteur de Franchard et filons vers le Rocher des Sablons. Le coin est toujours aussi sympa, avec de belles grimpettes, et un petit single bien étroit qu'il n'est pas très aisé de suivre. C'est dans ce secteur que j'avais vu deux biches la semaine dernière. D'ailleurs ce dimanche on en a vu trois au moins, toujours au même endroit. C'est toujours aussi magique de les voir et si rare.
Dans la troupe on commence à entendre ici et là des : "Quand est-ce qu'on mange ?"  :eat:  Bref je rassure tout le monde en annonçant que nous sommes près du lieu choisi pour le pique nique. En effet 15mn plus tard on y arrive. La pause nous fera le plus grand bien. 
 
Je sens que Xafou commence à être entamé, il souffre pas mal à la moindre grimpette. C'est vrai que si on n'est pas habitué au fractionné comme celui de Bleau, c'est pas facile. Donc je décide de zapper une partie du parcours. Juste avant, on franchit des rochers mais dans la descente de l'un d'eux, je talonne la fourche, j'ai pris la mauvaise trajectoire ... oupsss. 
 
On arrive à l'intersection de la boucle que je veux zapper, et là je me rend compte qu'on va louper un superbe passage. Je me ravise et on part sur ce passage. Il y a une succession de marches bien techniques, cela aurait été dommage de manquer ça. On évitera le secteur suivant : une longue montée sur piste et une petite descente technique, suivit d'une autre grimpette moins dure. 
 
On retourne par une liaison sur piste vers les Gorges du Houx. On se fait plaisir sur ce single. Ned, Le Squale, Jihem et Bbanpc sont devant. Je reste en arrière avec Xafou. Il roule bien sur ce sentier. Il va falloir qu'il revienne à Bleau le gamin, il manque pas grand chose pour qu'il s'y fasse vraiment plaisir  :D 
 
Dans la descente qui s'ensuit encore une fois Ned et Le Squale nous montrent leur talent de descendeurs. Quant à moi je m'étale à l'arrêt, à pied, en glissant sur un rocher, alors que je poussais des cris de donzelle effarouchée  :boulet: 
 
La fin est toute proche, on retourne dans le secteur du Mont Aigu mais sans faire la montée. On prendra l'un des singles fait au début pour aller jusqu'au carrefour de l'Emerillon. Là enfin nous prendrons un dernier single qui traversera le parcours de santé et qui se terminera à la maison forestière de la Faisanderie. Le retour aux voitures n'est plus qu'une formalité. 
 
Tout le monde arrive avec la banane, et boira bien volontiers une petite bière offerte par Le Squale et Bbanpc, merci à eux deux pour la petite attention  ;) 
 
Mes chiffres:
33,3km
3h43 de roulage
1h36 de pause
38,3 km/h max
8,9 km/h de moyenne
709m de D+
2 gamelles ... à l'arrêt ...
 
Vidéos à venir
 
Ned, Bbanpc, Xafou, Le Squale, Jihem
Ned, Bbanpc, Xafou, Le Squale, Jihem
Ned, Bbanpc, Xafou, Le Squale, Jihem
Ned, Bbanpc, Xafou, Le Squale, Jihem

Ned, Bbanpc, Xafou, Le Squale, Jihem

Caméra embarquée Jihem

Caméra embarquée Markitos

Repost 0
Published by Markitos - dans VTT 2014 Ile de France
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:01

Participants : Jihem, Petitdragon999

Nous n'étions que deux ce matin pour une sortie bitume (trop marre de la boue) et côtes (histoire de commencer à préparer le trip 2014, peut-être au Mont Ventoux), et pourtant, on a failli se rater !

Le RV était à 8h30 à Bry, mais Petitdragon étant en retard (8h35) et ne trouvant personne s'est dit que la Horde avait dû tracer.

De mon côté, je suis arrivé encore plus en retard à 8h40 et je n'ai vu personne non plus. Je m'apprêtais à appeler Petitdragon quand il m'a appelé, finalement, il était au pont suivant.

On s'est vite retrouvé et l'on a poursuivi sur la piste, avant de tester une des côtes de Noisy conseillées par Joe Bar et Flocycle, en partant des terrains de foot. Belle montée, avec des lacets pour rejoindre la N370, que l'on a longée un peu sur le trottoir avant de trouver une descente revenant de l'autre côté des terrains de foot. A refaire, elle est assez longue et monte bien.

On a suivi ensuite la piste jusqu'à l'entrée du parc de Champs, que l'on a contourné par le petit chemin extérieur qui longe le mur, chemin que nous n'avions pas emprunté depuis des lustres et qui monte progressivement lui aussi.

Après le château de Champs, nous avons poursuivi par la route et la descente jusqu'à Nestlé, puis avons pris tout de suite à droite une première montée sur Torcy. Au sommet, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller faire un tour sur les singles dans le petit bois d'à côté. Evidemment, on a pris un peu de boue, enfin surtout les vélos, mais bon, on a vite repris la route du bas, pour rejoindre la côte suivante, celle qui part du carrefour après les statues de Boudha. Nous l'avons prise jusqu'au sommet. Les sensations étaient bonnes, même si j'étais loin des temps de Flocycle (avec son vélo de route je précise, même si vélo de course ou VTT, dans les 2 cas, je suis loin derrière ...), mais bon, ce n'était pas l'objectif. Cela commençait à être un peu plus dur, par contre, pour Petitdragon.

Cette fois, nous n'avons pas pris le bike park, et avons filé tout droit sur le bitume ... puisque c'était une sortie bitume ... ce qui nous a permis ensuite de couper la côte de la Ferme du Couvent dont Flocycle nous avait déjà parlé. A tester une autre fois.

On a traversé le pont au-dessus de la Francilienne à St Germain des Noyers et avons longé le parc de Rentilly, jusqu'à ce que l'on coupe notre parcours des étangs ... que nous avons ignoré puisque c'était une sortie bitume (comment, je l'ai déjà dit, ben, oui, mais c'est vrai quoi que c'était une sortie bitume !) pour continuer par la route, avec la petite côte progressive jusqu'à Guermantes.

Au feu, on a pris à gauche la descente rectiligne où je pense qu'a dû être prise la pointe à plus de 50 km/h (je pensais aller plus vite, cela dit ...) avant de remonter en face par la côte en lacets jusqu'à St Thibault. Cela devenait de plus en plus dur pour Petitdragon, pas en super forme aujourd'hui, alors que de mon côté, je me sentais bien (l'effet home trainer ?).

Très vite, nous avons bifurqué à droite pour emprunter le petit chemin qui descend sur Deuil, pour mieux remonter en face le long du parc pour revenir à Guermantes. Nouvelle descente à Conches après le centre équestre pour remonter bien fort en face jusqu'à la D10. Sur le haut, je me suis fait rattrapé par un routard, en danseuse, qui emmenait gros ... en effet il était sur le gros plateau, du coup, je l'ai rattrapé sur le sommet de la bosse. Petitdragon a bien tiré la langue sur celle-ci et vu qu'il avait nettement plus de km à faire que moi aujourd'hui, j'ai jugé préférable de prendre le chemin du retour, ce que nous avons fait, après être allé découvrir un petit chemin à la Petite Jonchère.

Retour par Conches, puis Deuil, avant de remonter à Guermantes par la côte rectiligne que nous avions descendue précédemment. Nettement moins sympa dans ce sens là, même si une piste cyclable a été ajoutée depuis peu dans le sens de la montée. 700 m tout droit qui cassent bien les jambes. Là encore, Petitdragon qui n'aime pas trop les montées, y est allé à son rythme pour ne pas se cramer.

On a repris à droite pour revenir sur les étangs et en avons profité pour tester un chemin ouvert fraîchement sous la route et que nous avions vu à l'aller. Le profil est descendant et sinueux, donc parfait pour s'amuser un peu. Il faut quand même faire gaffe à certaines portes (on se serait cru dans un slalom par moment) avec des troncs d'arbre à la place des piquets, ce qui est nettement plus dur en cas de contact !

Visiblement, il y a d'autres chemins nouveaux à explorer et tester, l'idéal pour une sortie du soir, dès que ce sera possible.

On a ensuite pris le long de l'étang de la Loy, ce qui ne fût pas ma meilleure décision, car je le rappelle pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, c'était une sortie bitume, et là, aux étangs, il n'y a pas de bitume ... donc nous avons eu droit à notre petite dose hebdo de boue (cela nous manquait) que nous avons pris doucement pour ne pas trop se salir (oui, oui, on a fait nos chochottes), mais les vélos ont morflé quand même et l'on est revenu loin d'être complètement propre.

Rien à dire sur la fin du parcours qui fût classique par le parc de Champs puis par la piste cyclable, si ce n'est qu'il y avait un monde fou, et que Petitdragon n'avait décidément pas la caisse ce matin, se faisant lâcher régulièrement, alors que je n'envoyais pas trop les watts. C'était un jour sans, cela ira mieux la semaine prochaine !

Statistiques :

Distance : 50 km pour moi

Moyenne : 18,5 km/h (mon téléphone)

Vitesse maxi : 50,8 km/h

D+ : 450 m

Chute : 0

Repost 0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 15:59

Participants : Jibé, Jihem, Joe Bar, Petitdragon999, Raph

Pour cette troisième sortie de l'année, on est resté dans la continuité des sorties précédentes avec des bonnes pluies la semaine et donc des terrains bien gras le dimanche. Après avoir vaguement hésité à ne faire que du bitume et un peu de D+ pour fuir la boue, on a finalement suivi la proposition de Raph d'aller au Griffon, plus sablonneux, et donc moins gras ... en théorie.

J'ouvre les volets à 7h, c'est bon, la pluie de la nuit s'est arrêtée et il ne fait pas spécialement froid, au contraire. Je ne mets donc que 2 épaisseurs et c'est parti pour aller retrouver Joe Bar au RV de Bry. En chemin, je teste un peu ma nouvelle fourche que Bbanpc m'a aidé à monter hier soir ... à moins que ce ne soit l'inverse . La nouvelle Reba répond bien mieux que l'ancienne (forcément, les plongeurs étaient morts) et le blocage au guidon marche nickel. Idem pour mon serrage rapide de selle, qui sert bien maintenant et sans couiner, depuis que Bbanpc y a mis un peu de graisse. Ah oui, mes deux mains gauches ont un peu honte, je l'avoue ! Du coup, ma selle est mieux positionnée, plus haute, un peu plus la tête dans le guidon, mais cela m'aide à mieux envoyer les watts tout en faisant moins mal aux cuisses.

Avec Joe Bar, on file à la Passerelle de la Pie, en passant devant chez Fufu qui devait dormir (tu as eu de la chance que je ne me sois pas souvenu de l'immeuble exact ... ), et on retrouve Raph qui nous attendait. Par contre, pas de P'tit Canard qui nous avait dit qu'éventuellement il serait là ... s'il arrivait à se lever (déjà, cela commençait mal ). On l'a attendu 5', euh zut, je nous ai grillé, en fait je voulais dire au moins 10', si bien qu'on est arrivé au dernier RV, au dessus du Piple, avec un peu de retard, 10' environ. Tout cela à cause de P'tit Canard, en fait ... hein, c'est ça Raph ? T'as vu, j'ai sorti la bonne excuse, ni vu ni connu !

Après un nettoyage de lunettes rendu nécessaire par un sale petit crachin qui nous a embêté pour monter le Piple (je ne voyais plus rien), on est donc reparti avec Jibé et Petitdragon en plus, pour rejoindre le Griffon. A ce moment là, nous étions encore propres sur nous et à peu près présentables, aussi avons nous pris une allée au lieu du single du bois de la Grange, mais plus loin, il n'y avait plus le choix, avant le pont au dessus de la ligne TGV, il a fallu traverser un bourbier digne de ce nom et en 50 m nous étions déjà tous repeints des pieds à la tête ! Voilà, la Reba était baptisée. Après avoir traversé la route, le single en face n'était pas mieux, un vrai champ de boue et nous avions hâte d'arriver au Griffon, au sec ... enfin en théorie.

L'allée Royale n'avait plus grand chose de Royale et ressemblait davantage au champ de bataille de Passchendaele !

Première ascension sans histoire avant d'emprunter la descente avec les jumps sur la gauche après le sommet du Mont Griffon. Des passages sympas, mais il y a toujours ces jumps qui ne sont pas pour nous à contourner, ce qui finalement réduit l'intérêt de cette descente que je n'apprécie pas trop du coup.

On remonte ensuite une nouvelle fois l'allée Royale, un peu moins fringants, mais cela allait encore, avant de refaire la descente à K1000 sur le versant droit cette fois, avec une table accueillante pour un beau jump ... que personne n'a tenté. La remontée a ensuite été bien raide (toujours sur l'itinéraire de K1000)) et Jibé a décidé de récupérer au sommet, le temps que l'on se fasse une autre descente. En fait, on en a fait 2 à la suite avant de le retrouver, d'abord celle qui part à gauche avant le sommet, mais en la poursuivant jusqu'au bout cette fois, donc sans prendre la cassure à droite, et qui s'est avérée très sympa, sinueuse, avec des petits bosses légères, mais à refaire car on l'avait délaissée ces derniers temps, puis après la grosse remontée sur la gauche (là où Raph avait fini dans une cabane en bois), on a pris la descente du tronc d'arbre (où Joe Bar a failli reproduire la cascade de Ned) avec les virages relevés, jusqu'en bas. Normalement, dans cette descente, le terrain est sec ... enfin, en théorie car là, il y avait de la boue partout et il fallait y aller prudemment dans les virages rendu dangereux et les changements de pente rendus glissants. Pas très fun dans ces conditions, dommage !

Il nous a fallu ensuite remonter une troisième fois l'allée Royale pour retrouver Jibé. Là les jambes étant nettement plus lourdes, j'ai proposé de la redescendre par le single qui la longe (en pas trop mauvais état, heureusement) et de prendre le chemin du retour. Nous avons donc repris les bourbiers de l'aller pour finir de nous décorer et avons repris le Piple en descente par le champ, avant de gagner Bonneuil où nous avons laissé Raph au pont.

Nous avons ensuite pris le bord de Marne pour rentrer. Joe Bar a démarré fort, j'ai pris sa roue aussi sec, mais pas Jibé et Petitdragon, aussi après avoir poursuivi l'effort sur quelques kilomètres, lorsqu'on s'est retourné, il n'y avait plus personne (faut dire que l'on n'avait pas amusé le terrain). On a donc attendu les deux compères pour ensuite rejoindre Joinville où nous les avons laissé, chacun partant dans un sens différent, et avons ensuite poursuivi les bords de Marne jusqu'à Bry. Il était temps, je commençais à bien avoir faim (normal, il était autour de 13h).

Encore une bonne séance de nettoyage du vélo en rentrant (cela commence à devenir vraiment relou) ainsi que du bonhomme et des fringues !

Statistiques :

Distance : 60 km

Moyenne : 17 km/h

Vitesse max : 40 km/h

D+ : 442 m

Chute : 0

Repost 0

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories