Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 16:51
Participants : Jihem, Mmarc
 
Cette semaine, pas de coup foireux avec la météo, pas d'orage au moment du RV, la sortie prévue avec Marc va pouvoir se faire.
 
Vu le temps frais ce matin à 8h et les lacérations aux bras la dernière fois avec les ronces, nous sommes tous les deux en manches longues cette fois, mais Marc a joué les frileux avec 2 épaisseurs et les manchettes. Il va tenir 2 km avec avant d'enlever les manchettes et la deuxième épaisseur. En fait, il ne fait pas froid, mais assez humide, on a de la buée sur les lunettes.
 
Le bord du canal devient de plus en plus une forêt vierge, on se retrouve carrément dans un tunnel vert à un moment, il faut se frayer un chemin, ça tape dans les bras, les jambes et le visage en permanence, c'est ce qui s'appelle être au contact de la nature ! :P
 
A l'entrée du parc de Noisiel, il y a des barrières, ah oui, c'est l'Oxytrail aujourd'hui, on risque d'être embêté. On prend la première passerelle pour passer côté Vaires où l'on va suivre le single le long de la Marne où il n'y a personne. Les forestiers ont coupé plein d'arbres dernièrement, sûrement pour sécuriser le chemin en coupant ceux qui menaçaient de tomber. Visiblement, ils en avaient oublié un, bien gros, tombé en plein milieu du chemin. Heureusement qu'on n'était pas dessous quand il est tombé celui là !
 
On rejoint l'écluse pour traverser le canal et faire le petit tour habituel dans le bois de Vaires. Juste avant, Marc met un pétard dans la petite côte pour passer le train, j'ai même pas essayé de le suivre, pas envie de me griller dès la première montée. Après le bois, on va prendre le sentier des vaches et enchaîner avec le bois de Brou, côté est cette fois. C'est humide et plutôt rectiligne, pas le passage le plus passionnant, mais il n'y a personne à part un écureuil. On en profite pour faire un premier arrêt technique, nos vessies étant parfaitement synchronisées :lol:.
 
A la sortie du Bois de Brou, pour rejoindre Bordeaux, on emprunte le petit sentier sous la route. L'herbe a énormément poussé, on en a jusqu'à la taille, et les ronces aussi, dont une à hauteur de torse bien méchante (vive les manches longues !).
 
A Bordeaux, on se dirige vers la grosse montée de Monjay la Tour quand un affreux cabot jaillit de sous une grille (j'avais repéré le trou sous la grille, j'étais sûr qu'on allait y avoir droit). Court sur patte mais fort en gueule, il nous a poursuivis et accompagnés jusqu'à la maison suivante en aboyant, mais sans trop s'approcher de mes mollets, heureusement. Mais qu'est ce que je leur ai fait à ces foutus clébards pour me faire toujours courser ?   :136:
 
Cela nous a donné de l'élan pour le mur dans le village. On mouline tout ce qu'on peut et ça passe en piquant un peu les cuisses, comme d'hab' ici. On va alors prendre le petit chemin sous le camping, c'est à peu près sec, il faut juste éviter les orties. Après la côte à droite du camping, on va prendre le petit single testé l'autre jour mais dans l'autre sens. Là, ça descend, c'est plus sympa, mais on va croiser 3-4 vététistes qui vont nous obliger à nous arrêter car ça ne croise pas sur ce passage. Plus personne, la voie est libre, je lâche les chevaux ... enfin, façon de parler, car en bas, je me retrouve le long d'un pré avec ... 3 chevaux :91:. Je m'arrête pour attendre Marc qui est descendu plus prudemment et les 3 chevaux rappliquent pour me rendre visite. Ils sont plus sympas que les chiens, mais quand même, j'ai l'impression que j'attire les bestioles, moi.
 
On rejoint la route puis on reprend très vite le petit chemin qui rejoint le bord d'un lotissement, avant d'attaquer la montée infernale pour rejoindre le bois de Luzancy. Ca pique fort, c'est un peu gras, les roues patinent, c'est une bonne excuse pour mettre pied à terre sur le passage le plus raide :89:. Au sommet, nos vessies se réveillent encore en même temps (on ne peut s'empêcher de faire un petit clin d'oeil à Markitos à ce moment du récit) c'est l'heure de marquer notre territoire !  :lol:
 
Nous voilà maintenant dans le bois de Luzancy, sur le chemin ouest, et on descend de manière plaisante jusqu'à la jonction avec le chemin habituel. A la sortie du bois, on va prendre la variante dans les champs, avant de rejoindre la montée des bassines (toujours sans bassines, c'est cool) et d'arriver sur la Dhuys (je suis avec Marc, obligé de faire un petit bout de Dhuys, c'est presque dans le cahier des charges des sorties avec Marc :P). On va d'ailleurs en faire un peu plus que prévu car Marc veut prendre un petit chemin qui rejoint Carnetin, sauf qu'on ne le retrouve pas tout de suite et qu'on va jardiner un peu. Enfin, le voilà et Marc remet un pétard dans le raidillon qui le démarre. Mais il a mangé quoi, ce matin, il a la patate, on dirait ! J'assure le tempo de mon côté, sans forcer, et note au passage la présence de quetsches (miam, une tarte aux quetsches, c'est trop bon, çà ! :256: ). A Carnetin, on se contentera de barres, à défaut de tarte aux quetsches, en admirant le paysage depuis les hauteurs.
 
La première partie de la descente sur l'allée défoncée, n'est pas très agréable, j'aimais autant le chemin défoncé. La deuxième partie, après la route, est envahie d'herbes hautes (va falloir que je fasse une inspection des tiques ce soir ...) et arrive enfin la troisième partie, ma préférée, avec le petit tobogan, la petite bosse où je décolle bien et la remontée finale où je m'envole aussi un peu. Bien marrant, dommage que ce soit si court et si loin de la maison. A Vallières, on va rester en bas. J'ai oublié de dire que Marc avait une contrainte, à 11h il doit être chez lui ... enfin, ça c'était au départ. En route, il a eu sa femme et après discussion, la contrainte du retour est passée à 12h. Comme il est 10h45 et qu'on est encore loin, n'ayant le temps de ne faire qu'une montée, on préfère se réserver pour Chalifert. 
 
On suit donc la Marne jusqu'au pont de Chalifert, qu'on emprunte pour traverser la Marne et attaquer la montée de l'Ermitage. Marc monte nettement mieux que la dernière fois et cette fois c'est lui qui prend la tête, je perds quelques longueurs au début avant d'accélérer sur la deuxième partie et finir avec lui au sommet, en battant au passage mon temps de montée :cheers: . Il est temps de profiter du petit single en haut de Chalifert, on prend celui de gauche, plus étroit et sinueux, donc plus ludique. La voie étant libre, je lâche les freins sur la descente où il faut juste slalomer entre les branches pour ne pas s'assommer. Je me fais bien plaisir.
 
Le retour va être plat maintenant, le long de la Marne, jusqu'à Lagny, puis après le port de Lagny, sur le côté sauvage ... avant qu'on retombe sur l'Oxytrail. On passe au milieu, à contresens, pas le choix, mais heureusement, on croise les derniers, ils sont espacés et ne nous gênent pas. Arrivés au pont, on retombe sur des coureurs plus avancés, sur le retour, encouragés par des percussions africaines, il y a de l'ambiance ! Sur le pont, il y en a partout, on se fraie un chemin pour aller rejoindre le canal où nous serons enfin tranquille. On va le suivre tout le long jusqu'à l'écluse, Marc menant le train à bonne allure, moi collé dans sa roue, n'ayant pas les jambes pour prendre un relais, avant de poursuivre jusqu'au RER de Neuilly Plaisance, où l'on se sépare. 
 
A Bry, il y a aussi des festivités au bord de l'eau, tout est bouché, mais par chance, je peux tourner prendre mon chemin habituel, sans être gêné. Plus loin, je tombe sur des amis que je n'avais pas vus depuis 9 ans (ils étaient partis travailler à l'étranger), on tape la discute pour retracer les 9 ans passés ... du coup, Madame s'inquiète de ne pas me voir rentrer et m'appelle. Ca va, je suis à 2' de la maison, mais comme il y a des brochettes qui m'attendent, je rentre sans traîner :P
 
Statistiques
Distance : 61,7 km
D+ : 355 m
Moyenne : 16,3 km/h
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories