Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 19:40
Participants : Bbanpc, Jihem, Petitdragon, R-One
 
Pour mon dernier week-end avant les vacances, j'avais proposé d'aller à Vallières, pensant que cela avait séché, et j'avais rassuré Bbanpc quant à la pluie qu'il craignait, les prévisions de Météociel n'indiquant pas de pluie ce matin.
 
Pas de pluie au réveil mais quand même de gros nuages un peu menaçants et pas très rassurants. Pas grave, ça devrait le faire. Je me prépare et arrive au RV où m'attend déjà Bbanpc et son fat, avec quelques minutes d'avance, ce qui l'étonne. Petitdragon arrive peu de temps après.
 
On ne traîne pas trop, c'est parti, le long de la Marne qui a quand même bien baissé cette fois. A Noisy, on se fait bloquer par les barrières et surtout les vigiles de Noisy Plage, installé juste sur la piste cyclable. C'est malin, ça, vu le nombre de personnes qui passent là, c'est super pratique. Tout cela pour aller se mettre sur un transat dans le sable, au bord de l'eau :scratch: .
 
On passe à pied, les buvettes sont fermées, il n'y a pas un chat (c'est vraiment encore plus malin de tout bloquer ...).
 
Un peu plus loin, 2 gars déboulent de la droite, le premier passe devant nous, l'autre se retrouve en même temps que nous en arrivant sur la piste, Bbanpc fait un écart, j'en fait un aussi pour éviter sa roue et me retrouve contre Petitdragon, au coude à coude, comme les sprinters au tour de France. On évite la chute, pas comme au tour de France, et on poursuit en papotant. Finalement, les deux se retrouvent devant nous et roulent pas mal. On va les rattraper vers la fin de la piste cyclable et on se passe/dépasse jusqu'au parc de Champ. Cette fois, j'évite le single boueux des côteaux, contrairement à mes deux acolytes, qui signaleront juste une belle cuvette boueuse, impossible à éviter.
 
La descente est un peu grasse, ça chasse un peu mais ça passe.
 
Après les passerelles, où Bbanpc descend le dernier escalier dans les marches au lieu de la bande en béton, on roule moyennement sur le single de Nestlé, ce qui n'empêche pas Bbanpc, en grande forme aujourd'hui ... au niveau des conneries, de prendre un sentier alternatif ... et de me déboucher dessus, latéralement. On évite l'accrochage, mais c'était un peu limite.
 
On va rejoindre le Bois de Vaires, où l'on montre à Bbanpc l'allée des lapins (pas homosexuels, eux, qui est son leitmotiv du jour, va savoir pourquoi). A part deux mini erreurs d'orientation vite rattrapées, on réussit à nouveau à trouver la sortie du bois correctement sans en faire 3 fois le tour (on s'améliore, c'est bien). Ensuite, c'est le miracle, Bbanpc a un flash et reconnait l'endroit où il faut attaquer le sentier des vaches, même si l'entrée n'est presque pas visible avec la végétation qui a énormément poussé (ah, ben, il n'y a pas que dans mon jardin que ça pousse !). Je mène la troupe à un rythme correct sans trop forcer, puis on rejoint le raccourci foireux de Petitdragon avant la suite du festival de Bbanpc, qui commence une longue série de queues de poisson sur Petitdragon, mais j'y aurai droit aussi plus tard, coups de roue dans les roues arrières, tirages de sac à dos, poussages sur les bas-côté, j'en passe et des meilleures. La grande forme ce matin, il était intenable (Sophie, que s'est-il passé ce week-end ? :lol: ).
 
Avant la côte de Villevaudé, je demande la protection en tortue (difficile à trois :P ) avant de passer devant la maison du roquet teigneux qui en veut à mes mollets, mais par chance, il n'est pas là, et on peut attaquer le gros coup de cul tranquille. C'est bien raide, mais c'est bien bitumé, ça aide. Vers le sommet, ça continue de se chamailler entre les deux nains, ça va finir en gamelle cette histoire, si ça continue.
 
Dans le village, on prend le petit chemin sous le camping, et au bas de la descente, surprise, c'est un énorme cloaque puant qui nous attend, on part en travers dans tous les sens, mais heureusement qu'on avait de la vitesse pour passer, car c'était assez profond, c'était un coup à rester coincé dedans (et vue l'odeur, ce n'aurait pas été un cadeau).
 
La remontée est raide, mais on est pas mal. Petite pause barre, puis on aborde le bois de Luzancy. Le dessus est complètement balisé, c'est couvert de merdes et de PQ, il faut dire qu'il y a deux campements avec de nombreuses caravanes juste à côté. Y a pas quelqu'un pour leur expliquer les latrines ? Ce serait un peu plus civilisé quand même. On slalome donc entre les étrons et on entre alors dans la partie descendante. Cette fois, c'est la boue qui nous accueille, avec de nombreux pièges, ça glisse, il y a des ornières, des trous profonds, des dévers, bref, c'est pas évident de tenir debout. Mais quel est l'abruti qui a eu l'idée de venir là ? Je ne me remercie pas de cette idée.
 
Alors que j'ai glissé et que j'ai dû poser pied à terre ... enfin dans la bouillasse, je reçois un message de R-One que l'on doit retrouver à Vallières. Je réponds, j'en profite pour prendre une photo de la boue et même pour un petit arrêt pipi, tant que je suis arrêté. Les autres sont loin maintenant et je poursuis ma descente très tranquillement, m'arrêtant de temps en temps pour faire quelques photos, histoire d'illustrer ce compte-rendu. Puisqu'on en parle, les voici :
 
 
 
 
 
Vers la sortie, j'aperçois Bbanpc qui vient à ma rencontre. C'est vrai que j'ai pris mon temps, ils doivent m'attendre depuis un moment. Je les retrouve à la sortie du bois avec un cavalier et un promeneur de chien qui confirme qu'ils commençaient à s'inquiéter pour moi  Very Happy.
 
On va alors prendre un chemin inédit au milieu des champs, pas très marqué, où l'on retrouve notre cavalier, avant de rejoindre un groupe de randonneurs à pied, puis le chemin des bassines boueuses dans le petit bois. De mon côté, je contourne par le champ, passe une petite bassine à pied, avant de retrouver la paire de nains au niveau de la Dhuys.
 
 
Petite pause à Carnetin, comme d'habitude, où l'on discute avec des routards, avides d'informations sur le fat, qui toujours, attire l'oeil et intrigue. Nouvel appel de R-One qui est à Chalifert. On se donne RV à l'entrée de Vallières.
 
On s'inquiète un peu pour la descente de Carnetin, qui peut être très piégeuse avec la boue, mais en fait, elle est plutôt sèche, ça passe bien, hormis un arbre en travers, qui oblige à descendre du vélo pour se faufiler sous le tronc.
 
On profite de la suite de la descente jusqu'à la Marne, toujours aussi agréable. A Vallières, bizarrement, ce n'est pas trop boueux, comme quoi, les nuages peuvent être très localisés. On retrouve alors R-One. Dommage, il n'a pas pris le Jeffsy, pas encore complètement prêt, et il roule donc avec son Trek. On va prendre la montée de l'entrée du bois, où Bbanpc avec son fat met la misère à tout le monde, avant que R-One place une belle accélération pour le rejoindre, et nous attendre, tous les deux au prochain carrefour, ne connaissant pas le chemin. On va poursuivre jusqu'en haut et avant que les moustiques ne nous dévorent de trop, on se lance dans la descente habituelle, avec les lacets, idéale pour se préparer pour la montagne ... enfin presque Razz.
 
C'est légèrement gras, il faut y aller en douceur sur les freins et les appuis. Encore une erreur de chemin avant d'aborder le deuxième secteur de lacets pour les premiers (faut dire que c'est moi qui la connaît le mieux cette descente, mais je suis à l'arrière du groupe). Je me retrouve donc premier, pour finir en bas, dans un secteur boueux, envahi par un beau groupe de vététistes.
 
On va décider de la remonter pour la refaire car elle est vraiment sympa cette descente. On remonte juste devant le groupe. Ca monte fort car on ne prend pas les lacets, mais pleine pente sur le chemin parallèle. A part un passage qui patine, nous obligeant à poser momentanément le pied au sol, on monte tout sur le vélo et on arrive en haut bien essouflé, en tirant la langue, alors que le groupe nous rattrape, faciles, car en fait, ils sont tous en VTT électriques. Visiblement, c'est une séance de test, et ils nous confirment que dans la montée, c'est impressionnant de facilité, voir même limite frustrant d'après eux.
 
On se refait donc la descente, sans rater les lacets cette fois, et c'est toujours aussi agréable. C'est bon, je suis fin prêt pour la montagne !  :lol:
 
On prend alors le chemin du retour avec le sentier le long de la Marne, complètement envahi par la végétation, ce qui rend la progression un peu plus difficile et fatigante. A Lagny, on abandonne R-One qui doit rentrer sur Crécy la Chapelle où l'on se donne RV pour le mois d'août pour qu'il nous fasse découvrir un peu mieux ce secteur avec beaucoup de potentiel.
 
Retour par les bords de Marne, côté base de Vaires, où miracle une nouvelle fois, Bbanpc qui est devant, trouve au moins deux embranchements de suite. Ce n'est pas possible, on ne le reconnait plus. Est-on bien sûr que c'est lui qui roule ce matin, n'aurait-il pas envoyé un de ses frères ?
 
On se prend des petites averses à de nombreuses reprises (j'ai vraiment eu tout faux sur mes prévisions aujourd'hui), et quand on arrive sur la piste cyclable, avec Petitdragon, on a de plus en plus faim, et cela se termine même en fringale. Je finis affamé avec plus d'essence dans le moteur, tandis que Petitdragon se ravitaille au bout de la piste, car lui, a encore 10 km à parcourir.
 
 
Statistiques :
Distance : 60,7 km pour moi, 70 km pour Bbanpc et 82 km Pour Petitdragon
Moyenne : 16,2 km/h
D+ : 441 m pour moi et 715 m pour Petitdragon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Horde Sauvage du Val de Marne
  • La Horde Sauvage du Val de Marne
  • : Compte-rendu des sorties VTT de la Horde Sauvage du Val de Marne
  • Contact

Recherche

Catégories